MOTOGP 2020 : À LOSAIL QUARTARARO ‘CASSE LA BARAQUE’ EN ESSAIS OFFICIELS, ZARCO SIXIÈME TEMPS.

 

BONNE JOURNÉE POUR QUARTARARO ET YAMAHA

 

Comme toujours au Qatar, les débuts de journées sont éprouvants, soleil et en plus ce dimanche matin 23 février 2020, il y avait du vent.

Donc, si quelques pilotes, dont le jeune Français Fabio Quartararo, sortent quand même en début de séance, il y a peu de bruit sur le circuit, beaucoup de monde est resté au frais…

On verra donc Petrucci tenter de remonter le moral des pilotes Ducati, à part le sien, meilleur temps, puis Pol Espargaro va faire le déchaîné, c’est habituel chez lui mais ça arrive beaucoup trop tôt pour être convaincant et la fin de journée sera rude pour tout le monde chez KTM.

Il est à noter que si Quartararo démarre doucement, il est vite en haut de tableau et va y rester pratiquement durant deux heures.

Pour Johan Zarco, comme d’hab, ça commence tout doux, on bosse d’arrache pied dans le stand Avintia, Johann sera longtemps au-delà de la dixième place, avec Marc Marquez, qui vit un vrai drame.

 

MARQUEZ SOUFFRE LE MARTYRE EN COURBES DROITES RAPIDES

 

Il a confié la veille à nos Confrères de Marca que tout va mal, à commencer par son épaule, en plus au Qatar il y a plus de courbes à droite et elles sont très rapides, donc grosse douleur, pire qu’à Sepang.

Ensuite, la moto n’est pas celle qu’il veut, gros problèmes sur l’avant, bref, c’est rare mais Marquez va terminer à une seconde du meilleur temps !

Et la situation chez Honda est critique, car Cal Crutchlow est tombé, est passé par l’infirmerie et a arrêté les frais, résultats immondes, à une seconde trois de Rins le premier jour mais…deux secondes de Quartararo, le deuxième ce dimanche !

On se demande bien sûr si la décision de Marc Marquez de ne pas repasser sur le billard avant le début de la saison était la bonne solution, en tous cas ses débuts sont peu encourageants…

 

EXCELLENTE JOURNÉE POUR ZARCO

 

L’ami Zarco, lui, commence donc par bosser comme un dingue, aux alentours du dixième temps, ce qui n’est déjà pas si mal et en fin de séance, quand la température est tombée (mais il y a 90% d’humidité, on sait que Zarco adore rouler sur une piste glissante) il remonte et prend le sixième temps, devant trois des quatre Ducati d’usine, seulement quelques millièmes derrière Bagnaia et Morbidelli, donc journée superbe.

Morbidelli justement et ses copains en bleu Yamaha vont faire une journée magnifique.

Donc Fabio Quartararo est meilleur temps, il a pu ensuite rouler encore treize tours, il faut encore travailler le rythme en mode GP mais Fabio avait besoin de se rassurer, c’est fait.

Ce qu’il dit à la fin de la journée…

 

 

« Je pense que nous devons encore comprendre beaucoup de choses sur la moto parce qu’au final nous n’avons fait que deux jours sur la nouvelle M1 à Sepang, deux jours ici et j’espère que demain je pourrai apprendre encore beaucoup de choses. Nous ne sommes pas prêts, mais nous sommes assez forts, donc je pense que nous ferons bien après demain. La journée d’aujourd’hui a été vraiment positive. Nous avons travaillé sur le rythme et comme hier nous avons essayé quelques réglages électroniques, frein moteur, puissance et bien sûr quelques réglages sur la moto à l’avant et à l’arrière. Je suis vraiment content car au final c’était une meilleure journée qu’hier. Je me sentais mieux sur le vélo et nous avons encore un autre jour. J’espère m’améliorer, mais aujourd’hui, cela a été très positif ».

Vinales trois, battu dans les dernières minutes par un Rins qui refait le coup de la veille pour terminer en beauté.

 

VINALES COMPLÈTEMENT DANS LE COUP

 

Cela dit, le châssis Suzuki est au point, le moteur a pris des chevaux, donc de façon incontestable, la moto est très saine, Mir a été dans le coup toute la journée et termine juste derrière Zarco.

 

LES SUZUKI SONT CARRÉMENT RÉUSSIES

 

Retour à Yamaha, Morbidelli a attaqué fort dès le matin et tente d’éviter ce qui s’est passé l’an dernier, où il a été largué par son coéquipier chez Petronas Quartararo.

Et ça marche, quatrième temps derrière Maverick Vinales !

Rossi ? Valentino  est plus loin, neuvième temps à sept dixièmes mais c’est incontestable, comme chez Suzuki, la moto marche le feu.

Reste évidemment une question sans réponse, qu’aurait fait un Marquez non souffrant sur une moto qu’il aurait déjà réglée à Sepang ?

Mais c’est la course, elle ne se fait pas avec des « si » mais avec des chronos…

 

BAGNAIA SAUVE LES MEUBLES ROUGES

 

Chez Ducati, Bagnaia a sauvé l’honneur de justesse, Zarco est quarante millièmes derrière lui !

Chez les autres pilotes en rouge, c’est encore une journée frustrante, Dovizioso huitième temps à sept dixièmes, Petrucci douze à huit dixièmes, Miller quinze (chute) à plus d’une seconde.

Certes les écarts sont faibles, nouveau pneu Michelin oblige, avec un grip énorme à l’arrière, il est donc désavantageux pour les motos puissantes du plateau (Ducati et Honda).

Mais quand même Ducati ne brille guère, à part Zarco !

Pour Aprilia, Aleix Espargaro a été brillant toute la première journée, il termine ce dimanche avec le onzième temps à sept gros dixièmes de Quartararo, le temps de la veille a été amélioré.

 

LE TEAM APRILIA LORS DE SA PRÉSENTATION

Mais, peut-être mauvaise nouvelle, Aprilia a annoncé que Savadori était recruté comme pilote d’essai, ce qui voudrait donc dire que Bradley Smith, incroyablement discret ces deux jours, va peut être prendre du galon.

Autrement dit Iannone, ne ferait peut-être plus partie de la bande, Aprilia peut avoir des infos que nous n’avons pas encore.

Un massacre de la carrière de Iannone serait une vraie dégueulasserie !

Ceux qui peuvent vraiment faire la tronche au soir de ce deuxième jour, sont donc les responsables de KTM.

Pol Espargaro termine finalement au treizième rang à plus de huit dixièmes, Oliveira est à une seconde cinq, Lecuona à une seconde six et Binder (deux chutes) à pas loin de deux secondes !

Demain lundi est le troisième et dernier jour ce ces essais officiels au Qatar.

Il est clair que certains vont très mal dormir, il faudra attendre les analyses fines de ces jours d’essai pour savoir ce que valent ces jeunes gens en rythme de course, on le sait depuis Sepang pour Aleix Espargaro et Maverick Vinales, ça va bien pour eux, pour les autres, seuls les stands ont déjà fait les calculs et bien entendu on ne sait rien…

 

 

Jean Louis BERNARDELLI

Photos : MotoGP  

Résultats Qatar en essais officiels 2020 jours un et deux

https://www.motogp.com/fr/TestResults/Qatar+MotoGP+Test

 

Sport

About Author

gilles