TOYOTA RACING SERIES 2020 : IGOR FRAGA, CHAMPION, DEVANT LE FAVORI LAWSON CHAMPION EN TITRE !

 

 

L’an dernier, en Toyota Racing Series, Liam Lawson (M2) avait battu le favori Marcus Armstrong.
Cette année, c’est Lawson le favori…
Et il a été battu par Igor Fraga (M2), désormais aussi à l’aise avec un joystick qu’un volant.

 

TOYOTA-RACING-SERIES-2030-IGOR FRAGAQ, FILE VERS LE TITRE. CE 16 FÉVRIER-2020.

 

C’est déjà la dernière des cinq épreuves de la Toyota Racing Series 2020. À Manfeild, rien n’est joué pour le titre, mais deux pilotes se détachent. D’un côté, on a Liam Lawson. Quasi-inconnu il y a deux ans, il s’est révélé en F4 ADAC, a été recruté par Red Bull et il s’est imposé dans la Toyota Racing Series 2019.

Accessoirement, c’est le seul « Kiwi » de cette série Néo-Zélandaise. En face, on a Igor Fraga, une ex-chicane mobile qui a sérieusement musclé son pied droit en 2019. Champion d’e-sport, il s’est imposé comme le seul réel rival de Lawson dans ces cinq manches de trois courses chacune.

Aux essais, c’est Franco Colapinto du Team Kiwi, qui se montre le plus rapide

Course 1

Au feu vert, Fraga surprend Lawson et Colapinto le poleman pour s’emparer de la tête à la chicane. Colapinto laisse également filer Lawson. Un peu plus loin, Emilien Denner, le débutant pilote Français du M2 et Henning Enqvist du Giles Motorsport, s’accrochent, entraînant un safety-car.

Décidément les débuts du kartman tricolore- Champion du monde KZ en 2019– en sport automobile, dans ce Championnat, auront été plus que difficiles, un long chemin de croix d’apprentissage, course après course…

À la reprise, Fraga lui, enchaîne les tours de qualification. Derrière, Lawson a Colapinto à ses trousses. Le protégé de Fernando Alonso ne trouve pas de solution et il finit par assurer la 3e place.

Fraga, Lawson et Colapinto grimpent dans cet ordre sur le podium.

Course 2

Lucas Petersson du MTEC est en pole, mais d’emblée, Tijmen Van der Helm de l’équipe  Kiwi, est dans son échappement. Petr Ptáček, autre pilote MTEC est alors trois.

Puis Fraga et Lawson s’accrochent à leur tour, alors qu’ils sont en lutte pour la modeste septième place, mais ils parviennent à poursuivre.

Devant, Van Der Helm déboîte Petersson. Ptáček, Colapinto, Fraga et Lawson passent ensuite le Suédois. Colapinto s’offre Ptáček et il tente de rattraper van der Helm. Lawson, lui, n’arrive plus à suivre son rival. Caio Collet, le Brésilien de la Renault Sport Academy qui roule chez MTEC, bien pale depuis le lancement de ces Toyota Séries, klaxonne, sans parvenir à passer.

Première victoire pour van der Helm. Colapinto et Ptáček complètent le podium.

Course 3 – Grand Prix de Nouvelle Zélande

La tension est à son comble pour cette ultime course de la saison des Toyota Séries, qui va délivrer l’identité du pilote sacré Champion…

Lawson oublie Collet et il plonge sur le poleman Fraga, qui reste sur sa trajectoire. Le pilote Red Bull Junior Team, doit lever le pied pour éviter le contact. Au tour suivant, Enqvist sort et c’est un premier safety-car.

Fraga tente alors de semer Lawson, tandis que Colapinto double Collet pour la 3éme place. Denner le jeune tricolore, commet une énième bévue – manque d’expérience pour le rookie – et se retrouve en tête-à-queue et le safety-car d’intervenir de nouveau !

Tout est à refaire pour Igor Fraga. Heureusement, Lawson est bien occupé avec Colapinto et Collet. Van der Helm quitte la piste et finit dans les barrières… synonyme de… troisième safety-car.

Fraga déroule. Lawson, trop fébrile, commet une erreur et Colapinto saisit l’opportunité. L’Argentin est ensuite le plus rapide en piste. Néanmoins, Fraga le tient à distance.

Prestigieuse victoire pour Fraga. Troisième podium pour Colapinto, l’homme de Manfeild. Lawson finit seulement trois.

Avec 362 points, Fraga devient le Champion 2020 de la Toyota Racing Series. Très régulier, il a eu une fenêtre de tir dans le dernier tiers de la saison. Il décrocha alors 4 victoires et il pu ainsi s’imposer. Une belle leçon de gestion d’un Championnat.

Lawson, lui a certes remporté davantage de succès (5), mais il est complètement passé à côté de Manfeild (qui ne devait être qu’une formalité.) Il finit vice-champion avec 356 points. À six petits points du titre !

Troisième place avec 315 points pour Colapinto, un autre exemple de fin de saison réussie.

Pas mal de déception dans ces TRS 2020 :

D’abord Yuki Tsunoda du M2 qui s’est évaporé à mi-saison! Lirim Zendeli du Team Giles, en lice pour le podium final, a été invisible à Mansfeild ce week-end.

Jackson Walls du MTEC, orphelin de la F4 Australia, tentait de se faire repérer. Pour le coup, on ne l’a pas beaucoup vu…

Idem pour le pilote de la Renault Sport Academy, ancien Champion de France F4 et Volant Winfield, totalement transparent et invisible… Il finit seulement septième du classement général final totalisant 219 points contre 362 au Champion !

Quant à Émilien Denner, après son succès en début de Championnat, il n’a quasiment plus revu un damier. Le Français a sans doute été très mal conseillé de débuter dans une discipline très compétitive et destinée aux pilotes ayant deux, voire trois saisons dans le dos.

 

Joest Jonathan OUAKNINE

Copyright : TOYOTA Nouvelle Zélande

Igor Fraga (M2.) Copyright : TOYOTA NZ

LE CLASSEMENT GÉNÉRAL FINAL DES TOYOTA SERIES 2019-2020

1.Fraga : 362 points – 2.Lawson : 356 – 3.Colapinto : 315 – 4.Tsunoda : 257 – 5.Ptacek : 241 – 6.Saucy : 220 – 7.Collet : 219 – 8.Zendeli : 200 – 9.Cohen : 164 – 10.Walls : 160

 

LE CLASSEMENT DE LA 1e COURSE SAMEDI 15 FÉVRIER 2020

 

1 – Igor Fraga – M2 Competition, les 20 tours, en 24’34″194

2 – Liam Lawson – M2 Competition à 1″668

3 – Franco Colapinto – Kiwi à 2″318

4 – Caio Collet – MTEC à 3″998

5 – Spike Kohlbecker – Kiwi à 4″497

6 – Tijmen Van der Helm – Kiwi à 6″302

7 – Petr Ptacek – MTEC à 6″813

8 – Lucas Petersson – MTEC à 7″819

9 – Yuki Tsunoda – M2 Competition à 10″535

10 – Jackson Walls – MTEC à 11″180

11 – Ido Cohen – M2 Competition à 11″746

12 – Oliver Rasmussen – MTEC à 12″113

13 – Lirim Zendeli – Giles à 14″474

14 – Axel Gnos – Kiwi à 15″194

15 – Gregoire Saucy – Giles à 15″815

16 – Rui Andrade – M2 Competition à 18″560

17 – Kenny Smith – Giles à 23″096

MEILLEUR TOUR :
Igor Fraga en 1’03″866

ABANDONS :

4° tour – Henning Enqvist

4° tour – Emilien Denner

 

LE CLASSEMENT DE LA 2e COURSE DIMANCHE 16 FÉVRIER 2020

 

1 – Tijmen Van der Helm – Kiwi, les 15 tours, en 17’07″312

2 – Franco Colapinto – Kiwi à 1″740

3 – Petr Ptacek – MTEC à 4″393

4 – Igor Fraga – M2 Competition à 4″976

5 – Liam Lawson – M2 Competition à 7″205

6 – Caio Collet – MTEC à 7″798

7 – Yuki Tsunoda – M2 Competition à 9″372

8 – Lucas Petersson – MTEC à 10″227

9 – Jackson Walls – MTEC à 10″683

10 – Spike Kohlbecker – Kiwi à 11″094

11 – Ido Cohen – M2 Competition à 13″797

12 – Oliver Rasmussen – MTEC à 13″817

13 – Gregoire Saucy – Giles à 15″261

14 – Emilien Denner – M2 Competition à 15″272

15 – Lirim Zendeli – Giles à 15″474

16 – Henning Enqvist – Giles à 15″921

17 – Axel Gnos – Kiwi à 16″624

18 – Rui Andrade – M2 Competition à 21″336

19 – Kenny Smith – Giles à 5 tours

 

MEILLEUR TOUR :
Franco Colapinto, en 1’03″889

 

LE CLASSEMENT DE LA 3e COURSE DIMANCHE 16 FÉVRIER 2020

 

1 – Igor Fraga – M2 Competition, les 35 tours, en 43’38″279

2 – Franco Colapinto – Kiwi à 1″724

3 – Liam Lawson – M2 Competition à 3″387

4 – Caio Collet – MTEC à 3″737

5 – Petr Ptacek – MTEC à 6″932

6 – Yuki Tsunoda – M2 Competition à 8″463

7 – Spike Kohlbecker – Kiwi à 9″549

8 – Jackson Walls – MTEC à 13″087

9 – Gregoire Saucy – Giles à 13″594

10 – Lucas Petersson – MTEC à 14″089

11 – Ido Cohen – M2 Competition à 14″623

12 – Oliver Rasmussen – MTEC à 15″856

13 – Lirim Zendeli – Giles à 16″076

14 – Axel Gnos – Kiwi à 18″171

15 – Kenny Smith – Giles à 25″584

 

MEILLEUR TOUR :
Franco Colapinto, en 1’03″797

ABANDONS :

17° tour – Tijmen Van der Helm

13° tour – Emilien Denner

9° tour – Rui Andrade

1° giro – Henning Enqvist

F3 Monoplaces

About Author

JOEST JONATHAN OUAKNINE