MOTOGP 2020 : LE CORONAVIRUS MENACE LE GP. DE THAÏLANDE.

220 000 SPECTATEURS ONT ASSISTÉ AU SACRE DE MARQUEZ EN 2019

 

On sait ce qu’il en est pour le GP de Chine de F1, annulé.

Le virus qui ravage la région de Wuhan, plus de 1.500 morts et  60.000 cas d’infection, est un truc d’autant plus malsain qu’il est terriblement volatile, contagieux et sans vaccin, donc gros danger.

Il y eu des cas d’infection dans d’autres pays, proches (Vietnam) la Thaïlande est touchée aussi, déjà 30 cas constatés (dont un critique) la proximité géographique est évidemment un danger.

LE CORONAVIRUS REPRÉSENTÉ PAR LE CDC

 

Du coup le MotoGP de Thaïlande sera peut être déplacé, il est prévu le 22 mars ce qui est une bonne idée, quand on part du Qatar on a déjà fait un gros bout de chemin vers l’Extrême-Orient.

Dommage, le GP. de Buriram est celui qui a décroché le plus de public en 2019 !

226.655 spectateurs sur trois jours, 20.000 de mieux que Le Mans !

Aucun risque d’épidémie au Qatar, il est vrai qu’un virus ça n’aime pas le désert…

Donc Losail a lieu le 8 mars comme prévu.

 

CARMELO EZPELETA

 

Carmelo Ezpeleta, le boss de Dorna, Organisateur du Championnat du Monde, dit ceci à nos Confrères espagnols de «As» : Nous avons questionné le gouvernement thaïlandais et nous sommes en attente de ses réponses. Sur la base de ce qu’ils nous diront, nous déciderons d’y aller ou pas ».

En fait, initialement le GP. de Thaïlande à Buriram était prévu en octobre puis a été avancé au 22 mars, il est donc possible de le disputer à une autre date.

Durant les essais de Sepang, il ya déjà eu une mise en place de mesures de précautions hygiéniques et sanitaires, mais depuis, l’épidémie fait des ravages considérables.

On en, est même à se demander ce qu’il sera des GP. du Japon et de Malaisie en fin d’année.

 

L’INSTITUT PASTEUR COMMENCE LA CONTRE-ATTAQUE

Ezpeleta affirme que les autorités de santé mondiales sont en train de mettre un vaccin au point, il espère que ce sera chose faite au moment où le MotoGP met le cap à l’est…

Ce qui est sûr, c’est que l’Institut Pasteur est en train de créer un détecteur de virus par voie respiratoire.

L’Imperial College de Londres pour sa part est en phase  de test d’un vaccin sur les souris, qui serait au mieux opératoire à la fin de l’année.

Pas vraiment rassurant, ce qui est surtout démentiel c’est la rapidité de l’expansion du virus en Chine.

Les mesures de quarantaine sont en vigueur partout mais il est évident que le MotoGP ne pourra pas prendre le risque de rassembler des centaines de milliers de personnes avec le paddock des courses dans une région menacée, même si Buriram est à plus de 2000 km de Wuhan.

A suivre donc, le GP de F1 en Chine était prévu le 19 avril.

Ultime information et précision, les concurrents de vingt nationalités dont de nombreux Français en sport automobile du Championnat d’Endurance de l’Asian Le Mans Series se trouvent actuellement ce week-end en Malaisie sur le circuit de Sepang à côté de Kuala Lumpur.

Et la semaine prochaine, ils seront pour la cinquième et dernière manche de la saison sur celui de Chang à Buriram près de Bangkok en Thaïlande.

Et parmi les Journalistes présents sur place, se trouve notre Rédacteur-en-Chef, Gilles Gaignault qui couvre l’événement sur place !

Auparavant, Gilles se trouvait à Singapour où il a constaté comme cette semaine en Malaisie, une activité normale !

 

 

Jean Louis BERNARDELLI

Photos : MotoGP, CDC, PASTEUR

 

Moto MotoGP Sport

About Author

gilles