MOTOGP 2020 EN ESSAIS OFFICIELS À SEPANG : QUARTARARO FAIT LA TOTALE SUR LES TROIS JOURS !

QUARTARARO HEUREUX MAIS PAS SATISFAIT

 

Fabio Quartararo aura donc été sans faiblesses pour ce premier week end d’essais officiels MotoGP 2020 à Sepang.

Il fait le meilleur chrono sur chacun des trois jours et est bien entendu premier au classement combiné !

Et pourtant il n’est pas satisfait !

Ce qui l’intéresse est en plus d’essais libres victorieux, d’avoir un bon rythme en course et durant ses long runs, les simulations de GP, il a été frustré…

 

 

« Je n’ai pas fait de vraie simulation de course, j’ai  fait 12 longs tours dans les conditions les plus chaudes. Il n’y avait personne sur la piste et l’adhérence n’était pas la meilleure. Cependant, le rythme n’était pas mauvais, il était haut à 1’59 et bas à 2’00. La température de l’asphalte était de 55 degrés, personne ne roulait. Ce sont les pires conditions que nous ayons eues aujourd’hui.  Honnêtement, mon objectif a un peu changé. Je ne veux pas toujours être premier aux essais libres, mais travailler sur le rythme d’accord, j’étais numéro 1 dans ce test, mais je dois travailler plus sur le rythme car j’ai du mal. »

Marc Marquez remarquait la veille avec raison que le vrai test sera le premier GP. Et ça bien sûr, Fabio le sait, il faut tenir longtemps le rythme..

HONDA MI FIGUE-MI RAISON

MARC MARQUEZ EN MODE RATAGE

 

Marc Marquez a été l’inverse de Quartararo, non seulement souffrant le martyre de l’épaule gauche opérée en novembre dernier mais en plus du poignet suite à ses deux chutes samedi et dimanche.

Il termine treizième au combiné, certes à seulement quatre dixièmes de Quartararo, les écarts sont infimes, mais surtout en situation physiquement  mauvaise au point que l’on doute dans le paddock qu’il soit en pleine forme lors du premier GP 2020 au Qatar !

 

MARC MARQUEZ BLESSÉ AUSSI AU POIGNET DROIT

 

« En fait, j’ai terminé dimanche avec une bonne sensation, même si j’ai eu un accident inoffensif au virage 15. Aujourd’hui, j’ai me suis mis plus de pression.  En fait j’étais à bout e forces à midi… Mais je suis encore sorti l’après-midi. Cette chute était principalement due à ma condition physique. Normalement, j’aurais attrapé le toboggan au milieu de la courbe avec mon coude gauche quand je l’ai retourné. Mais je n’avais plus assez de force. C’est bien si vous atteignez la limite… Mais il aurait mieux valu éviter la chute. »

 

CRUTCHLOW RASSURE HONDA

 

Chez Honda on est quand même rassuré, Crutchlow, qui s’est cogné tout le boulot tout seul, termine deuxième au combiné, 82 millièmes derrière Quartararo, la moto est saine.

Sa conclusion ?  « J’aimerais le cadre 2019 avec le moteur 2020″…

 

DUCATI, JOURS NOIRS POUR LES ROUGES

DOVIZIOSO EN MODE DÉSASTRE

 

Pas terrible non plus pour Dovizioso qui s’est battu durant trois jours pour régler sa partie cycle sur les nouveaux pneus Michelin AR, donnant plus de grip mais aussi plus de soucis.

Quinzième au combiné, un petit dixième devant Zarco !

Zarco qui est très content, il a amélioré tous les jours, l’opération apprentissage est en bonne voie.

 

ZARCO BIEN SUR LES ROUES, BIEN DANS LA TÊTE

 

Il termine à six dixièmes de Quartararo, lui peut être serein… Le premier jour il était à une seconde et demie !

 

 

« Dans l’ensemble, je suis plutôt content, le matin, j’ai essayé de tirer profit des bonnes températures pour aller chercher un chrono et j’ai réussi à passer sous la barre des 1’59 ; ce qui est extrêmement positif ! Ceci étant je reste loin au classement, compte tenu du fait que les autres ont été eux aussi très rapides. D’ailleurs je les félicite et en soi, c’est bon d’avoir un tel niveau. Pour ma part, je continue d’apprendre. Il faut dire qu’il y avait beaucoup de choses à assimiler. Ça n’a pas été facile également de se remettre dans le bain après cette longue trêve hivernale. En tout cas, je suis sur la bonne voie. Il faut juste que je reste calme pour apprendre et mieux contrôler les points forts de cette moto, comme ses points faibles. »

 

BAGNAIA SAUVE LES MEUBLES

 

Mais chez Ducati, c’est le jeune Bagnaia (moto d’usine chez Pramac, le team satellite) qui a permis de sauver les meubles, avec une quatrième position au combiné mais bon, c’est frustrant pour un team qui a tellement bossé et est arrivé à Sepang avec tellement d’ambition !

LES BLEUS ROUGES DE PLAISIR

COMPLICES ? À PEINE CROYABLE !

 

Alors grosse satisfaction chez Yamaha bien sûr.

Avec d’abord un joli moment, Rossi et Lorenzo se marrant ensemble alors qu’ils ont été les pires ennemis au monde, s’obligeant tour à tour à passer deux saisons humiliantes chez Ducati…

Et Rossi qui en rajoute !

« Un jour vous reverrez peut-être à nouveau Rossi et Lorenzo ensemble ! »

On imagine que cette petite phrase a tout de suite lancé la machine à phosphorer du paddock, on imagine bien sûr un team Rossi-Lorenzo en 2021 chez Petronas !

Rossi s’amuse, nous aussi d’ailleurs…

 

ROSSI A LA NIAQUE

 

En plus il claque un cinquième temps ce dimanche, idem au combiné, tout va bien…

Lorenzo est sorti ce dimanche, mais par petites touches, il est évidemment encore mal en point !

Il s’est occupé de l’ergonomie sur la moto, des positions haute et basse de la selle…

LORENZO EN PISTE

Viñales et Rossi ont énormément bossé, sur les déflecteurs sur la bulle, qui améliorent la vitesse max, sur le système hydraulique de holeshot qui abaisse la suspension arrière au départ, Ducati l’a fait, les autres le veulent, logique… On a également roulé avec un cache sur les disques, là encore, Ducati a tracé la voie, une astuce aérodynamique…

Du coup, Viñales, contrairement à ses habitudes, termine dix huitième ce dimanche, seize au général, mais le stand a bien bossé.

SUZUKI HAPPY

ALEX RINS ET SON MANAGER LÉGITIMEMENT SATISFAITS

 

Rins est troisième temps ce dimanche, troisième au combiné devant toutes les Ducati !

Heu-reux le pilote, heu-reux le manager.

On a validé le moteur pour la saison 2020, on a mis au point le nouveau châssis entièrement en alu sans aucun renfort de carbone, bref tout va bien.

GROSSES SOLUTIONS TECHNIQUES VALIDÉES CHEZ SUZUKI

Mir a été moins heureux, il a chuté, pas grave pour lui mais il a éclaté un carénage et n’a donc pas pu continuer à le tester.

Il est onzième au combiné, à moins de quatre dixièmes de Quartararo.

APRILIA SIMULE BIEN ! 

ALEIX ESPARGARO

 

La moto 2020 est tellement réussie qu’Aleix Espargaro a pu tenter des long runs, des simulations de GP, forcément plus lents que les tours ultra rapides de ses petits camarades

Pourtant il termine avec le dixième temps, comme les écarts de ces essais sont très faibles, il est clair que, enfin, l’Aprilia est une moto qui envoie.

Seul regret, l’absence de Iannone, Espargaro, un peu comme Crutchlow chez Honda, a été bien seul, Bradley Smith et Savadori ne faisant que des temps totalement sans intérêt.

 

KTM : ACH! «SIEBEN», SEPT, ALORS QUE L’ON VISE CINQ !

POL ESPARGARO

 

Le boss de KTM fait justement remarquer que vu la faiblesse des écarts, il y a dix neuf motos sur une, seconde au combiné, cette septième position de Pol Espargaro est un bon résultat.

Bien sûr, mais les Autrichiens veulent un top cinq et c’est raté.

De très peu mais raté.

Oliveira le pilote Tech3 est douzième (Hervé Poncharal souhaite un top dix, raté again), c’est en revanche plus grave pour l’autre pilote factory, Binder, dix neuvième temps, et le deuxième de Tech3, Lecuona.

Prochaine session d’essais officiels au Qatar le 22 février, ce sera la dernière, le premier GP est au même endroit le 8 mars.

JEAN LOUIS BERNARDELLI

Photos : MXGP

Résultats combinés Sepang essais officiels MotoGP https://resources.motogp.com/files/testresults/2020_SEPANG_MotoGP____TEST_combined_3.pdf?version=1581243192

Moto MotoGP Sport

About Author

gilles