MOTOGP 2020 EN ESSAIS OFFICIELS À SEPANG : LE FRANÇAIS QUARTARARO ENCORE LE PLUS RAPIDE SAMEDI !

QUARTARARO CONTENT DE SA PREMIÈRE JOURNÉE SUR SA MOTO D’USINE


 

Meilleur temps le vendredi au guidon de sa moto de 2019, meilleur temps à nouveau sur la moto d’usine qu’il a enfin enfourchée ce samedi, bon début du pilote français, Fabio Quartararo!

Il avait dit la veille que sur sa moto d’usine, il serait plus lent, ce qui a été vrai jusqu’à son soixante-dixième tour (ce qui est juste énorme), il était à une demi seconde de Jack Miller et en passant probablement les pneus qui vont bien, il bat son chrono du vendredi…

Joli coup, qui demandera encore du boulot, tout le monde n’a pas eu le temps de passer les pneus tendres, mais génial pour le moral !

 

 

Fabio Quartararo qui confie :

« Très positif parce que c’est seulement le premier jour avec cette moto. Je sais  que le team Factory a fait de nombreux essais la saison dernière, mais je suis vraiment content du travail de notre équipe parce que nous avons fait beaucoup de changements en très peu de tours. C’est difficile de rendre une nouvelle moto vraiment bonne en une journée. Nous espérons faire un pas de plus demain. Nous avons fait pas mal de tours en 1’59 avec de vieux pneus, c’est donc très positif. Nous devons améliorer un peu le rythme car je ne me sens pas à 100% à l’aise. Nous savons qu’avec une nouvelle moto, il y a des points positifs et des parties qui posent problème, mais pour l’instant, j’ai déjà trouvé les points positifs en une seule journée. »

 

LES JEUNES NE RESPECTENT RIEN !

COMME QUARTARARO CHEZ YAMAHA, MILLER BAT LES PILOTES FACTORY DE SA MARQUE ROUGE

 

Un truc étonnant, Miller est deuxième temps, 60 millièmes derrière Quartararo, ce qui signifie que chez Yamaha comme chez Ducati, ce sont les pilotes satellites sur une moto d’usine qui devancent leurs petits camarades Factory !

 

LES BLEUS SUR LA MÊME LIGNE

MAVERICK VINALES ROULE DÉJÀ TRÈS FORT

 

Pour Yamaha, il y a en fait une vraie équivalence, en tous cas avant le dernier tour de Fabio.

Morbidelli (5ème temps) est à 0,259 du meilleur tour de Fabio, Viñales (sixième temps) à 0,321, Rossi (dixième temps) à 0,544.

C’est relativement rationnel, logique en tous cas.

Ce qui signifie qu’à ce stade de la saison, les Yamaha sont dans le coup.

 

LES ROUGES DANS LE DÉSORDRE

PETRUCCI CHERCHE COMMENT ÉQUILIBRER LA MOTO

 

Chez Ducati en revanche, on passe du très beau chrono de Miller … au treizième temps de Petrucci (à 0,685) au quatorzième temps de Bagnaia (à 0,741) et ZS au quinzième (à 0,770) de Dovizioso.

Un tir groupé mais décevant, tous trois ont mis en cause le nouveau pneu Michelin arrière, qui sied formidablement aux Yamaha mais leur pose de gros problèmes d’adaptation.

Mais alors Miller ?

On sait bien que Jack AMiller est spécialiste des situations difficiles…

 

SUZUKI, KTM, APRILIA EN FORME

POL ESPARGARO A CHUTÉ MAIS LA BASE DE LA KTM 2020 EST SAINE

 

Chez Suzuki tout va toujours très bien, Mir est quatrième temps et Rins septième, les deux bases proposées sont saines…

Bon, un mot sur le troisième temps de Pedrosa…

Le team manager a reconnu que son chrono exceptionnel avait été décroché en passant les pneus qui vont bien, mais la perf est là, on sait bien que Pedrosa est un super metteur au point.

Pol Espargaro est plus loin, huitième temps à quatre dixièmes de Pedrosa, cela dit il a chuté, en plus ses ailerons offrent tellement de portance négative qu’ils se sont arrachés à plusieurs reprises.

Ils ont été fabriqués en 3 D en direct de l’ordinateur et on voit bien que ce n’est pas lui, l’ordinateur, qui se fait des frayeurs à haute vitesse !

Bref l’humain y’a que ça de vrai…

Aprilia sort un onzième temps avec Aleix Espargaro, c’est moins bien que la veille mais on est tellement mieux que tout ce qui a été douloureusement subi en 2019 !

Bref, comme chez KTM, gros mieux.

 

HONDA DANS LE PÉTRIN

MARC MARQUEZ EN SOUFFRANCE

 

D’abord Marc Marquez souffre l’enfer, son épaule gauche opérée cet hiver n’est pas du tout cicatrisée.

Et ça l’empêche de poser le coude gauche sur le bitume, autrement dit il ne pilote pas comme il le veut et il se retrouve avec le neuvième temps à plus d’une demi seconde !

En plus il est tombé !

Quleques mots à la fin de la séance…

« Les adversaires les plus dangereux sont Vinales, Quartararo et les deux Suzuki. Il faudra voir ce qu’ils donnent en course, c’est là que se trouve la vérité. Je crois que le nouveau Michelin avantage la Yamaha et la Suzuki. Il modifie l’équilibre de la moto, l’électronique doit suivre. On a plus d’adhérence à l’arrière mais le comportement de la moto change ».  

 

CRUTCHLOW SE TAPE TOUT LE BOULOT

 

Crutchlow se tape tout le boulot, en plus il perd du temps en testant le frein arrière sur la poignée gauche du guidon (qu’il appelle le frein de scooter, c’est clair, il n’aime pas) mais quand on a beaucoup d’angle à droite, on ne peut plus aller chercher la pédale !

Il faut donc s’y faire… Douzième temps à 0,675 de Quartararo, il n’y a évidemment rien de dramatique mais on ne s’habitue pas à ça dans ce team !

Pour tout arranger, Alex Marquez a été arrêté par son stand pour des raisons de sécurité, un terme bien mystérieux qui signifie peut-être un problème sur la moto…

 

ZARCO BON APPRENTI ET GROS APPÉTIT

 

Johann Zarco, pour sa part, est seul dans son cas, avec une Ducati de 2019 qu’il pilote seulement depuis deux jours, il a amélioré ses temps de trois dixièmes, l’apprentissage va dans le bon sens…

On sait aussi que c’est un bosseur, pas question d’aller faire un tour rapide « just for fun », pas le temps…

On roule encore dimanche mais la météo prévoit 80% de pluie, mauvaise nouvelle pour les mises au point !

 

 

Jean Louis BERNARDELLI 

Photos ; MotoGP et Michelin 

 

Résultats essais officiels MotoGP 2020 à Sepang jour deux       

https://resources.motogp.com/files/testresults/2020_SEPANG_MotoGP____TEST_classification_2.pdf?version=1581156666

Moto MotoGP Sport

About Author

gilles