MOTOGP 2020 : JORGE LORENZO REVIENT CHEZ YAMAHA… COMME PILOTE D’ESSAIS !

 

 

UN RETOUR QUASIMENT ANNONCÉ

 

Dire que c’est ‘un scoop’ serait osé, on s’y attendait depuis le jour où Jorge Lorenzo, a annoncé la fin de sa carrière en Moto GP.

Mais là où ça fait un effet choc, c’est… quand Yamaha annonce en trois jours, successivement d’abord la re-signature de Maverick Vinales (2021/2022), puis celle de Fabio Quartararo (2021/2022) et enfin aujourd’hui, jeudi 30 janvier, celle… de Jorge Lorenzo comme pilote de test et ce dès 2020, on le verra donc en selle dès les premiers essais en Malaisie à Sepang, dans quelques jours.

Il est évident que depuis des années, le deuxième constructeur mondial par les résultats en GP, en avait marre de se voir humilié, donc il fallait un grand coup, c’est fait.

Par ailleurs, Lin Jarvis, patron de l’écurie Yamaha en MotoGP reconnaît, enfin, qu’il y avait un fossé entre le Japon et l’équipe Factory, basée elle en Italie, qui est donc comblé par l’arrivée de Lorenzo, presque en voisin, puisque l’Espagnol habite en Suisse à Lugano, mais tout près der la frontière Italienne !

 

JARVIS EST À LA TÊTE DE LA DREAM TEAM

 

Il est assez savoureux de constater que Jorge Lorenzo, forcé par Valentino Rossi de partir vers des défis ratés et humiliants revient pour aider ce même Rossi en 2020, pour améliorer sa moto et il est évident qu’il va l’améliorer.

Toujours dans le même domaine, le patron des tests en Europe est Silvano Galbusera, il est donc le boss direct de Lorenzo, alors qu’il a été viré à la fin 2019 du stand de Rossi !

Voilà, Yamaha est prêt à affronter l’ouragan Marquez… et les autres, avoir monté le premier sa grande armée est sans doute une bonne idée, triste pour le suspense mais si l’effet de surprise est souvent un atout dans une bataille, ça ne dure pas trois ans !

Là on joue au long cours…

Á noter que pour l’instant, aucune wild card n’est prévue, mais bon s’il s’agit juste de vérifier des trucs, en se fichant évidemment totalement du résultat, qui sait ?

Autre fait notoire, Yamaha est la première équipe importante qui ouvre une vanne énorme, le recrutement d’un top pilote comme essayeur.

Il est vrai que KTM avait commencé avec Dani Pedrosa, on verra bien si ses propositions ont été suivies d’effet.

Ce genre de modification des usages va coûter une blinde, les autres vont devoir faire la même chose.

Les autres justement, vont devoir monter leurs teams, on sait qu’ils sont incomplets (Zarco montera en Factory chez Ducati si guidon disponible et si affinités), ou un poil bancale, un lecteur me faisait remarquer hier que mini Marquez va devoir apprendre un certain temps…

KTM est prêt aussi, on ne sait rien de la nouvelle moto, on le verra dès les essais de Sepang mais surtout dès le premier GP à Losail au Qatar, en mars.

Suzuki s’attend à une opération séduction de Ducati sur son pilote Rins, KTM paraît-il, intéresserait Andréa Dovizioso, Oliveira serait regardé de près, toujours par les Italiens, bref il y a encore des provisions à vendre sur le marché…

Jean Louis BERNARDELLI

Photos : MotoGP

 

Moto MotoGP Sport

About Author

jeanlouis