RALLYE NEIGE ET GLACE 2020 : ROMUALD SANSEIGNE, CHEVALIER DU BLANC SANS PEUR ET SANS REPROCHE… !

 

 

LE BEAU DOUBLÉ DE LA FAMILLE SANSEIGNE

 

Depuis le début de cette édition du rallye Neige et glace 2020, le couple Joëlle et Corinne Sanseigne a été en tête de ce rallye, quelques points, devant leur neveu Romuald.

Cette dernière journée ce mercredi 29 janvier, a été magnifique, de lourdes chutes de neige durant la nuit, plus un vent glacial ont transformé la nature en décor de théâtre romantique, conifères chargés de neige à en baisser les bras, les autres, tilleuls et chênes couverts de givre brillant comme des diamants…

 

FÉERIE

 

Féerique !

Et puis il y a eu ce final démentiel de la course.

En parcourant les spéciales avant les concurrents ou entre deux catégories séparées de quinze minutes, nous nous sommes rendus compte que si les routes étaient invisibles, couvertes de neige dure ou de neige lourde, les bas côtés étaient terribles.

 

GROSSES ORNIÈRES ET PETITES ROUES, ATTENTION !

 

Mon ami qui me pilote sur cette épreuve, Raymond Guinchard a usé de toute sa science Jurassienne pour éviter d’énormes ornières gluantes sue les côtés, formées par des roues de tracteur, la seule que nous avons frôlée a failli nous figer là jusqu’à ce que rallye s’ensuive…

Onze spéciales superbes autour de Pontarlier, 250 km au total, grosse journée !

 

SUR LES PLATEAUX ON EST EN FINLANDE

 

À la pause déjeuner, au restaurant de la station de ski du Larmont (ski alpin et nordique) je discute avec Corinne Sanseigne, avec son mari ils ont encore gagné toutes les spéciales au programme de la matinée…

Elle est tendue, me dit juste que « c’est chaud ! » expression usuelle dans les sports mécaniques pour signifier que ce n’est pas de la gnognote.

 

L’AUTO BIANCHI ABARTH BATTUE SUR LE FIL

 

Et m’explique qu’avec les petites roues de leur Autobianchi Abarth, une seule ornière et c’est fini, leur neveu Romuald les suit à quinze points derrière…

Ils ont déjà gagné le rallye deux fois en catégorie 4X4, mais pour la première fois, en deux roues mot’, le sésame absolu est à leur portée…

Mais à trois spéciales de la fin de la course, l’Autobianchi a pris une ornière se terminant sur une souche d’arbre, ils sont coincés. Joël est de la région, il connait la musique, il sort tout seul du piège mais entre temps, leur neveu (Fiat Cinquecento Sporting) est passé…

 

ROMUALD SANSEIGNE ET FLORIN FORNASSIER

 

Romuald Sanseigne qui nous explique : « C’est incroyable de gagner ce Rallye Neige et Glace ! On s’est battu corps et bien avec mon oncle et ma tante durant quatre jours. Ils ne lâchaient vraiment rien. Finalement, c’est une petite erreur qui a décidé de la première place. On est tellement fiers de réaliser le doublé, Joël et Corinne nous ont tout appris. Nous sommes de passionnés d’automobile et je vous promet que cela va se fêter autour d’une bonne table ! »

 

DEFLANDRE A DU ABANDONNER

 

 Idem pour la troisième place du podium, le Belge Yves Deflandre se bat pour garder cette position chèrement acquise après une erreur de pneus et le bris d’un câble d’embrayage la veille, mais le destin, là aussi, est cruel.

Ornière et souche, mais choc brutal et… abandon!

 

GUIDO KENIS

 

C’est donc un autre Belge, un Anversois, Guido Kenis, qui prend cette troisième place, au volant d’une BMW 325…

Une note de bonheur en plus, pour les équipages étrangers, les Catalans Beltra et Guttierez et leur Porsche 911 et  Francesco et Joaquim Segu avec leur Porsche 914, se sont amusés comme des fous.

 

UN BONHEUR CATALAN DANS LE JURA

 

Mais nous allons laisser le mot de fin à nos amis anglais, une bande de dix potes de Cornouailles, un petit millier de km qu’ils ont fait par la route, quatre Porsche 911 et une BMW 2002 TII, qui décident chaque année de faire un truc fou…

Adrian Crawford, le chef de bande, nous confie :

« Nous nous sommes amusés comme des fous ! Le premier soir, nous avons roulé  à fond, puis nous avons compris que le but n’était pas de récolter le maximum de points. Le lendemain, il a fallu apprendre la régularité. Lorsque la neige a commencé à tomber, nous n’avons compris que trop tard qu’il fallait changer de pneus. Bref, à chaque fois, il nous a fallu un jour pour comprendre les règles du jeu. Si le rallye durait un jour de plus, je suis certain que nous pourrions réaliser un beau résultat !  C’est  une expérience incroyable et nous avons eu beaucoup de… fun ! »

 

TRÈS CHIC LE VOLANT À DROITE !

 

De très beaux Gentlemen drivers et un superbe «English humour» !

À l’an prochain, la neige s’est fait un peu attendre mais elle a été d’une générosité absolue… en fin de ce Neige et Glace !

Résultats :

 https://webmail22.orange.fr/webmail/fr_FR/read.html?FOLDER=SF_INBOX&IDMSG=133239&check=&SORTBY=1 

Jean Louis BERNARDELLI

Photos : Richard Bord

 

 

 

Auto Historique Neige et glace Sport

About Author

gilles