MOTOGP : SURPRISE… YAMAHA SIGNE DÉJÀ AVEC MAVERICK VIÑALES POUR 2021 ET 2022 !

 

 

VIÑALES PEINARD POUR TROIS ANS

 

On sait, il s’agissait d’ailleurs aussi de la signature avec Maverick Viñales il y a deux ans, que Lin Jarvis, le boss du team Moto GP aime bien voir les choses de loin.

C’est prendre un énorme risque pour les deux parties, si Viñales est titré (difficile à imaginer mais…) il va perdre beaucoup de sous et s’il ne met plus un pied devant l’autre, il va alors du coup coûter une blinde à Yamaha!

Bon, il est probable que les avocats ont prévu les deux cas d’espèces (sonnantes et trébuchantes, ouaf !).

Mais alors pourquoi si tôt ?

 

LIN JARVIS AIME VOIR LOIN

 

D’abord Maverick Viñales flirtait outrageusement avec… Ducati, la marque italienne a besoin de pilotes comme lui pour rouler avec Johan Zarco et Jack Miller en 2021.

Ensuite, Viñales est tout de même le meilleur pilote Yamaha et ce… depuis 2017, il avait commencé le Moto GP chez Suzuki, où il a gagné puis a été aspiré… par Yamaha !

Le bilan depuis 2017?  Neuf pole positions, dix neuf podiums, six victoires dont la dernière en 2019 en Malaisie à Sepang.

Ce n’est pas le Pérou mais c’est lui qui a décroché toutes les victoires Yamaha depuis un paquet d’années !

En 2017 et 2019 il a fini troisième au général, il est donc définitivement le meilleur pilote Yamaha aujourd’hui.

Donc le lâcher eut été prendre un risque, celui de le voir marcher super bien avec la Ducati donc on assèche la concurrence.

Et une fois de plus, on met la pression sur… l’autre pilote Yamaha Valentino Rossi, qui ne veut pas signer si tôt et qui va devoir se décider beaucoup plus vite qu’il ne l’avait prévu, on sait qu’il ya du monde sur le coup, en particulier le jeune Français, Fabio Quartararo.

Par ailleurs, on sait que Yamaha sait que ce jeune Quartararo partira et quittera Yamaha, s’il n’est pas pilote d’usine en 2021, c’est un risque de plus, Rossi est sous pression mais il a des cartes en main…

Et puis, l’usine Yamaha gère son pognon et ses équipes comme elle l’entend, ce n’est pas nous pauvres aficionados qui allons lui dicter en quoi que ce soit ce qu’elle doit faire.

Non, le seul truc dommage est que l’on se préparait avec une sorte de chair de poule pour l’année 2021, puisque fin 2020 tous les pilotes importants sont en bout de contrat…

Pour ce qui concerne Maverick Viñales, plus de suspense… Il s’est déjà casé !

Ce qu’en dit Jarvis qui est très diplomatique mais on lit avec bonheur entre les lignes…

« Nous avons signé Maverick en 2017 car nous savions qu’il était un talent très spécial. Il est grandement motivé et consacre beaucoup de temps pour être à son meilleur niveau. Il est toujours prêt à donner son maximum, à pleinement tirer profit de la M1. Sur ces trois saisons, il a offert à Yamaha six victoires et 19 podiums. Notre moto progresse désormais course après course. Nous lui promettons un brillant avenir chez Yamaha. Le fait qu’il ait signé aussi tôt montre la force de notre partenariat et souligne la conviction partagée qu’ensemble, nous pouvons prétendre au titre mondial. »

Voilà, dans ce monde très précaire qu’est le MotoGP, l’Espagnol Viñales vient de décrocher un CDD mais … de trois ans !

 

Jean Louis BERNARDELLI

Photos : Michelin et MotoGP

 

 

 

Moto MotoGP Sport

About Author

gilles