LA NOUVELLE FORMULE 1 FERRARI DE 2020 POSERAIT QUESTION… ?

 

 

FERRARI-Emblématique-ChevalCabré-©-Manfred-GIET-.

 

 

 

Selon des rumeurs venant d’Italie à Maranello le développement de la future FERRARI de F1, codée 671 avant son appellation définitive, causerait pas mal de soucis aux techniciens chargés  de mettre en œuvre la nouvelle arme de FERRARI pour la Saison 2020 qui démarrera à Melbourne en Australie le 15 mars prochain.

Après une Saison 2019 en demi-teinte de la SF 90, chez FERRARI, on a rapidement remit le cœur à l’ouvrage pour préparer la saison 2020, en espérant pouvoir offrir cette fois à Sebastian VETTEL et Charles  LECLERC, une monoplace capable de jouer les premiers rôles, face au redoutable ogre qu’est le rival MERCEDES et une équipe revigorée RED BULL depuis que l’écurie Autrichienne est propulsée par HONDA.

 

F1-FERRARI-SF-90-de-2019-©-Manfred-GIET

 

Toutefois si l’on en croit le magazine spécialisé Allemand AUTO BILD, ainsi que le blog du journaliste Italien, Leo TURRINI, ce dernier toujours  remarquablement bien informé sur tout ce qui se passe à Maranello, le Cavallino serait loin d’être cabré en ce moment selon les premiers enseignements !

Apparemment la nouvelle arme développée par la Scuderia souffrirait d’un problème fondamental au niveau de l’aérodynamique inspirée selon un concept à faible traînée cher à RED BULL mais qui nécessite de multiples ajustements avant d’en retirer un potentiel maxi.

Principe redoutable lorsque tout s’emboîte parfaitement mais qui à défaut provoque des réactions négatives en chaîne.

Certains y voient une certaine vétusté dans la soufflerie de Maranello datant … de 1997 et qui ne fera place à la nouvelle prévue qu’à partir… de 2021 !

Alors alerte rouge ou intox dans le style de MERCEDES-AMG-PETRONAS qui lors des essais hivernaux d’avant saison 2019 avait littéralement hypnotisé ses adversaires en faisant croire que la W 10 EQ était mal-née pour ensuite enfourner 15 victoires en 21 GP ?

Les premiers tests d’avant saison que se dérouleront sur la piste du circuit de Catalunya à Montmelo au nord Barcelone en Espagne, du 19 au 21 février et ensuite du 26 au 29 février, devraient déjà lever un coin du voile à propos du potentiel réel de la nouvelle FERRARI SF (?) qui sera présentée publiquement le 11 février prochain.

Quant au groupe propulseur qui animera la version 2020 de la nouvelle ‘’déesse rouge’’ là aussi, il aura fallu se débarrasser  de quelques ‘’ zones grises’’ après la fronde de la concurrence emmenée par RED BULL et MERCEDES la saison dernière, à propos de l’interprétation du règlement technique de la part de FERRARI et concernant le flux du carburant et le système d’injection d’huile utilisés sur le V6 Turbo Hybride de type 064 et qui finalement avait fait réagir la FIA après que la Scuderia soit mystérieusement revenue dans le coup aux GP de Belgique, d’Italie et de Singapour après la pause estivale.

 

F1-2019-Mattia-Binotto-devra-veiller-à-redorer-un-blason-Ferrari-quelque-peu-terni-©-Manfred-GIET-

 

Mattia BINOTTO, le Directeur Sportif de la Scuderia, aura en effet la lourde tâche de devoir gérer le côté technique et humain à la fois, une partie qui risque de ne pas être de tout repos, ne fusse que par les caractères bien trempés de ses deux pilotes VETTEL le vétéran et LECLERC le benjamin, qui ne se feront aucun cadeau  alors qu’il faudra redorer le blason du Team fleuron en F1 après une décennie de disette.

Les dernières années où FERRARI a enlevé des trophées mondiaux remontent en effet déjà à 2007 concernant le titre ‘’pilotes’’ grâce à RÄIKKÖNEN  et à 2008 pour ce qui est du dernier titre ‘’constructeurs’’.

 

Manfred GIET

Photos : Publiracing Agency

F1-2019-Regard vers l’avenir pour Piero-LARDI-FERRARI-vice-Président et seul héritier de la famille Ferrari©-Manfred-GIET

 

F1 Monoplaces Sport

About Author

gilles