NEIGE ET GLACE 2020, DÉPART AU MUSÉE DE L’AVENTURE PEUGEOT À SOCHAUX… VERS LE DOUX JURA.

 

 

LES MACHINES À COUDRE DU LION SONT AUSSI DES ŒUVRES D’ART

 

Ouvrir un papier sur le Rallye Neige et Glace avec des moulins à café…

Il faut être vraiment malade de ce Musée de l’Aventure Peugeot  et il y a de quoi, les trésors de la marque forment ici une sorte de trésor d’Ali Baba…

On y reviendra…

 

LES CLOUS… POUR QUAND LA NEIGE ARRIVERA

 

Bon, il est clair que ce premier jour du Neige et Glace 2020 ( et cette première nuit !) la glace et la neige sont restées dans leurs nuages.

Dans le petit TER qui m’amène à Pontarlier, je vois un truc hallucinant en janvier, ici, dans cette région justement surnommée « La petite Sibérie » les vaches sont dehors au pâturage !

Bon signe pour les éleveurs, mauvais signe pour le rallye qui va rouler sur des routes dites « au noir », au moins au début, la neige est attendue avec impatience…

 

CHAQUE DÉTAIL DE CES AUTOS PEUGEOT EST UN BIJOU

 

Donc regroupement et vérifications au Musée de l’Aventure  Peugeot de Sochaux, un endroit magique, qui raconte toute l’histoire  de la société depuis les premiers moulins à café.

Un produit arrivé d’Afrique sur les navires de commerce vénitiens, en gros sous Louis XIV.

D’abord produit de luxe écrasé au mortier, il deviendra évident vers 1880, quand le café est présent dans tous les foyers bourgeois, qu’il faut créer des moulins.

C’est un des premiers coups de génie de la société Peugeot, qui en fabriquera jusqu’à 1.000 par jour !

 

FAMILLE 402

 

Tout autour des ces objets fascinants, c’est l’histoire de Peugeot, l’automobile bien sûr mais aussi des motos, des outils, même des fusils de chasse…

 

THE BIKE BY PEUGEOT

 

Même si j’y suis venu à plusieurs reprises, comme le chante joliment Jean Ferrat, c’est toujours la première fois…

130 véhicules depuis le tout premier modèle, une des plus anciennes voitures à essence au monde, la Vis-à-Vis de… 1891 !

Ensuite, à partir de la 403, la production des grands modèles de la marque se chiffre en millions…

 

L’ÉLÉGANCE ABSOLUE DE LA 404 CABRIOLET DESSINÉ PAR PINIFARINA

 

La 404 par exemple, produite de 1960 à 1975, sera produite à quasiment trois millions d’exemplaires !

À propos de cette voiture… elle est là, l’une des autos les plus élégantes que je connaisse, la 404 cabriolet, carrossée par Pininfarina, elle n’a rien d’orgueilleux mais elle séduit sans besoin de maquillage…

La beauté sauvage en somme, originelle.

Grosse émotion devant la famille 204, la voiture sur laquelle j’ai passé mon permis, prémonitoire ? Les sports mécaniques sont devenus ma passion et mon métier durant trente piges…

Bon, un bijou ?

 

EN MOSAÏQUE

 

La 302 Darl’mat (nom du carrossier, qui vient du breton «Dalch’mad », soit « Tiens bon ! ») la carrosserie est dessinée par Georges Paulin, elle a couru au Mans, cinquième en 1938 avec Cortanze et Contet…

 

ET EN VRAI

 

Elle figure sur les superbes mosaïques du sol du musée  et bien entendu… en vrai !

 

AU MANS EN 1938

 

C’est devant ce musée qu’ont eu lieu les vérifs. techniques de ce 66ème Neige et Glace (en régularité depuis 16 ans), 70 concurrents sont inscrits, on est dans un Rallye ‘Classic’.

 

 

LA R 16 RARE EN RALLYE

 

Les Zaniroli les organisateurs font courir des autos qui vont de la R16 à la 4L Renault…

 

LE TRÈS GRAND CHIC DU VOLANT À DROITE !

 

Jusqu’à des histoires sublimes comme ces cinq équipages anglais, quatre Porsche 911 et une BMW (années 1967 à 1985), ils sont venus de la très lointaine Cornouailles (Cornwall)… par la route jusqu’à Sochaux…

Une bande de potes qui chaque année s’offre une aventure et chez des Anglais férus de tradition, venir sur un rallye Classic avec la voiture sur une remorque serait évidemment « Shocking » !

Bien entendu, le Belge Yves Deflandre, sorte d’épouvantail de ce rallye, qu’il a gagné quatre fois est le grand favori, statut parfois difficile à défendre tellement tout le monde rêve de se le farcir, mais le garçon est solide…

En plus, depuis ce matin, on sait que les Belges en Rallye ça envoie du lourd à Monte Carlo, sur la régularité ils sont carrément les maîtres du jeu..  Et depuis longtemps !

 

UNE COOPER DANS SON JUS

 

Et puis un coup de cœur, l’Austin Cooper S de 1963 de Michel Azema, dans son jus, avec un moteur légèrement musclé, les pneus de secours sur le toit, comme dans le temps où les spéciales faisant 600 km de long !

 

1965 MÄKINEN GAGNE LE MONTE CARLO

 

On se souvient encore de la victoire de ce fabuleux pilote qu’était le Finlandais Timo Mäkinen, sur une Morris Cooper, en 1965.

Beau frisson…

 

PHOTO FÉTICHISTE ASSUMÉE

 

Jean Louis BERNARDELLI

Photos : Richard Bord, Musée et Constructeurs

NOS ARTICLES PRÉCÉDENTS SUR LE MUSÉE DE L’AVENTURE PEUGEOT

 

LE MUSÉE DE L’AVENTURE PEUGEOT CÉLÈBRE CETTE ANNÉE 2019… 4 ANNIVERSAIRES !

 

Auto Historique Musée Neige et glace

About Author

gilles