MOTOGP 2019 : LE CIRCUIT RED BULL RÉCOMPENSÉ DANS LE CADRE PRESTIGIEUX DU HAHNENKAMM.

 

 

 

 

L’image ci-dessus est une des plus belles bastons vues en 2019, c’est en Autriche.

Le MotoGP d’Autriche, organisé au Circuit Red Bull, a été élu meilleure organisation de l’année.

Et donc l’idée toute simple, évidente mais magnifique était de donner une solennité infernale à la remise du Trophée.

C’est le Boss de Dorna lui-même, Carmelo Ezpeleta, qui est venu remettre le trophée aux Autrichiens à l’occasion de la course de ski la plus célèbre au monde,
la Streif du Hahnenkamm à Kitzbühel.

 

EZPELETA ET MATESCHITZ EN HAUT DE LA STREIF

 

Une sorte de Valhalla, lieu sacré, en Autriche.

La Streif, c’est une pente allant jusqu’à 85%, des vitesses de 160 km/h, des victoires qui font date dans l’histoire d’un skieur comme Karl Schranz, trois fois vainqueur de l’épreuve, Jean Claude Killy (une fois) ou Luc Alphand (3 victoires dont deux le même week end en 1995).

 

LUC ALPHAND, un Français triple vainqueur à KITZBÜHEL !

 

Endroit totalement prestigieux en Autriche, surtout que cette année, ce même week end, a lieu le 80e anniversaire de cette épreuve mythique.

C’est là que le Patron de Red Bull et donc du circuit éponyme a reçu le Trophée.

 

UNE ARRIVÉE EN TRIOMPHE AU BAS DE LA DESCENTE

 

Et pour un Autrichien, être reçu en vainqueur à Kitzbühel c’est comme le triomphe des généraux victorieux à Rome…

Mon esprit mal tourné et irrespectueux se souviendra aussi qu’ils ont pris fanny à Austerlitz contre Napoléon, contre la Prusse à Sadowa, contre l’Italie à Palestro mais il n’empêche, quand il s’agit de ski, ce sont de sacrés balaizes

En sports mécaniques aussi avec les victoires de KTM partout en tout terrain, les deux titres mondiaux de Motocross de Kinigadner, les trois de Niki Lauda en F1, le titre posthume de Jochen Rindt, etc…

 

HEINZ KINIGADNER, ÉVIDEMMENT SUR KTM

 

Voilà, ce samedi, c’est la descente, les Autrichiens l’ont gagnée  22 fois, les Suisses 13 fois, les Italiens 6 fois, les Français quatre, comme les Norvégiens.

Pardon de me cantonner à la descente,  c’est le ski à l’état brut et violent par définition.

Un peu comme le MotoGP en fait, ce que la Moto fait de plus dingue…

 

Jean Louis BERNARDELLI

Photos : MotoGP, Teams

 

Moto MotoGP Sport

About Author

jeanlouis