EN ROUTE POUR LE 88ème RALLYE MONTE-CARLO WRC.

 

 

 

Plus rude que l’hiver !

Le parcours de cette 88ème édition du Rallye Automobile Monte-Carlo, manche inaugurale du Championnat du Monde des Rallyes WRC 2020, a été souhaité encore plus compact mais surtout et toujours plus sélectif par le Comité d’Organisation de l’Automobile Club de Monaco.

Présentation d’une épreuve remodelée à 25% par rapport à celle de 2019, dotée de nouveautés et de très nombreuses difficultés…

Au global, 16 spéciales seront au programme (comme en 2019), pour un kilométrage total de 304,28 km contre 323,83 km en 2019.

Après deux journées et demie consacrées intensivement aux reconnaissances, ces derniers jours, depuis ce lundi 20 janvier jusqu’à ce mercredi 22 janvier, les concurrents invités à prendre le départ pourront enfin évoluer en conditions de course à partir de 16 h 01, lors de la séance de mise au point (Shakedown – 3,35 km).

Il s’agit du même parcours emprunté depuis 2017, tracé sur la Route de la Garde à Gap, ville partenaire pour la 7ème année consécutive.

 

WRC. Rallye Monté Carlo- Les 4 constructeurs sur la place du casino avant le  départ-Photo: Jeff THIRY-

 

Mais le départ officiel du 88ème Rallye Automobile Monte-Carlo sera donné le lendemain, ce jeudi 23 janvier à partir de 17 h 00 depuis le Quai Albert 1er à Monaco.

Au programme de cette première étape exclusivement nocturne, deux spéciales chronométrées bien connues des nostalgiques de l’épreuve, d’un total de 42,96 kilomètres. Disputées dans les départements des Alpes-de-Haute-Provence et des Hautes-Alpes, les épreuves de « Malijai/Puimichel » (ES 1 – 17,47 km – 20 h 38) et «Bayons/Bréziers » (ES 2 – 25,49 km – 22h26) seront d’entrée révélatrices pour les protagonistes du championnat.

Vendredi 24 janvier, direction le sud-est et l’est de Gap, pour le deuxième jour de course, disputé sur deux départements (Alpes-de-Haute-Provence et Hautes-Alpes), qui totalise 122,48 kilomètres chronométrés. Avec une boucle de trois épreuves spéciales éloignées géographiquement à parcourir à deux reprises, cette journée sera, pour les concurrents, la plus délicate du rallye à négocier.

Alors autant dire qu’avec « Curbans/Venterol » (ES 3/6 – 20,02 km – 8 h 36/13 h 54) à disputer, puis l’inédite «St-Clément-sur-Durance/Freissinières » (ES 4/7 – 20,68 km – 9 h 56 / 15 h 14) et enfin «Avançon/Notre-Dame-du-Laus » (ES 5/8 – 20,59 km – 11 h 21/16 h 39), les rebondissements ne manqueront pas au programme de cette journée.

Cap le lendemain samedi 25 janvier au nord-est, puis au sud-est de Gap, pour le troisième jour de course qui totalise 75,20 kilomètres chronométrés et qui s’annonce tout aussi relevé que les précédents.

Ainsi pour parcourir une boucle à disputer à deux reprises dans les mêmes départements que la veille, composée de «St-Léger-les-Mélèzes/La Bâtie-Neuve  (ES 9/11 – 16,87 km – 09 h 38/14 h 08) et de «La Bréole/Selonnet» (ES 10/12 – 20,73 km – 10 h 56 /15 h 26), les équipages devront notamment faire face à des choix de pneumatiques difficiles en fonction de la météo de l’instant.

Puis, après une ultime halte au parc d’assistance de Gap-Fontreyne en fin d’après-midi, les concurrents encore en course rejoindront la Principauté de Monaco en début de soirée.

En conclusion de l’épreuve, dimanche 26 janvier, quatre chronos totalisant 63,54 kilomètres seront à disputer, sans assistance, dans l’arrière-pays des Alpes-Maritimes.

Une étape finale identique en tout point à celle des éditions 2018 et 2019 que les concurrents affronteront à deux reprises entre les secteurs chronométrés de «La Bollène-Vésubie/Peïra-Cava » (ES 13/15 – 18,41 km – 08 h 17/10 h 55) et de «La Cabanette/Col de Braus» (ES 14/16 – 13,36 km – 09 h 08/12 h 18), qui fera office de Power Stage lors du second passage.

La remise des prix se déroulera, comme en 2019, sur le Quai Albert 1er à partir de 15 h 00…

 

CHAMBOULEMENT TOTAL DANS LES ÉQUIPES !

WRC 2019 CATALOGNE – TÄNAK et JÄRVEJOA sont sacrés CHAMPIONS DU MONDE des RALLYES WRC 2019 le 27 octobre

 

La saison 2020 débute comme le veut la tradition avec la classique hivernale qu’est ce Monte Carlo, qui accueillera au départ 11 WRC et la bagatelle de 33 R5 !

Evènement, le retrait de l’équipe Française Citroën qui s’est retiré du Mondial WRC et ce après avoir perdu son leader, le multiple Champion du Monde de la discipline, Seb Ogier, déçu des performances de sa C3 WRC, malgré ses trois victoires (Monte Carlo-Mexique-Turquie) et sa troisième place finale au classement du mondial 2019, avec 217 points, derrière Thierry Neuville 227 et Ott Tänak, sacré avec 263 points.

Hyundai, l’écurie Coréenne sacrée Championne des équipes 2019, s’est offert le luxe en outre pour 2020, de recruter tout simplement.. .le Champion du Monde des Pilotes, l’Estonien Ott Tänak ! Et, elle aligne sur ce Monte Carlo, le vice-Champion, le Belge Thierry Neuville et le nonuple Champion, le Français Sébastien Loeb, déjà victorieux à sept reprises de l’épreuve Monégasque (2003-2004-2005-2007-2008-2012- 2013). Hyundai, assurément l’équipe à battre !

Du côté de Toyota qui ne l’oublions pas a permis à Tänak de décrocher sa couronne mondiale, avant qu’il ne déserte et file curieusement à la concurrence, arrivée en contre-partie, du septuple Champion, le Français Sébastien Ogier, du Britannique Elfyn Evans, recrutement de Kalle Rovanperä et du Japonais Takamoto Katsuta, pour piloter les Yaris WRC.

Au volant des Ford Fiesta WRC M-Sport, on trouve les Finlandais Teemu Suninen, Esapekka Lappi et du Britannique Fergus ‘Gus’ Greensmith.

 

WRC-2019-MONTE-CARLO-La C3 CITROËN victorieuse  de SÉBASTIEN OGIER-JULIEN INGRASSIA – Photo : TEAM

 

Rappelons encore que ces six dernières années, ce Monte Carlo a été remporté par Sébastien Ogier, en 2014-2015-2016 au volant de la Volkswagen Polo WRC, en 2017 et 2018 avec la Ford Fiesta WRC MSport et en 2019 avec la Citroën C3 WRC.

Le classement de l’édition 2019, étant celui du Classement final du Championnat du Monde : Ogier devant Neuville et Tänak !

Mais inversé…

Qui l’emportera dimanche ?

Difficile d’énoncer un pronostic et ce dans la mesure ou la neige fait actuellement cruellement défaut et que peu de spéciales sont verglacées !

Christian COLINET

Photos: Jeff THIRY – TEAMS

 

Rallye WRC

About Author

gilles