MOTOGP 2020 : MARQUEZ PAS PRÊT POUR LES ESSAIS DE SEPANG.

L’OPÉRATION REMONTE À NOVEMBRE 2019

 

C’est une photo du dos de Marquez, au début on se dit qu’il n’y rien d’autre à voir qu’un mec plutôt bien fait et costaud…

Mais justement, Marc Marquez a posté cette photo sur ses réseaux pour montrer qu’il est plus costaud d’un côté que de l’autre.

Et quand on regarde vraiment on s’aperçoit du désastre.

Son épaule droite (donc à gauche sur la photo) a été opérée fin 2019, et durant plus d’un mois, il n’a pu faire aucun exercice physique.

 

RÉÉDUCATION DOULOUREUSE MAIS INSUFFISANTE

 

Et les muscles, quand ça a l’impression que l’on ne bosse pas, ça se barre en vacances…

Marquez bosse comme un dingue pour que sa droite rattrape sa gauche, mais clairement, à 15 jours des premiers essais à Sepang, il en manque un gros bout.

Mais pourquoi cette photo, qui montre surtout à ses futurs adversaires qu’il n’est pas à 100% ?

Simple, lors de la remise des prix des sportifs catalans il y a quelques jours, Marc Marquez a dit lui-même, sur scène, que sa rééducation est plus lente que prévu, alors qu’elle devait être plus rapide que l’année précédente où on l’avait opéré de l’épaule gauche.

Il en est à pratiquer le Kart pour se remuscler !

Lors de cette annonce, bien entendu, les experts des réseaux sociaux ont hurlé que c’était une ruse, que les autres pilotes se diraient chouette alors on va le pulvériser et que le premier jour de Sepang, le tir de missile pourrait se retourne contre eux.

Autant la guerre des nerfs a lieu tout le long de l’année en MotoGP, autant Marquez a mal pris ces sous entendus qui le traitent finalement de menteur..

Et donc photo.

 

MUSCLES ESSENTIELS EN BASTON (ICI AVEC LE FRANÇAIS FABIO QUARTARARO)

 

Mais on a besoin d’autant de muscles en MotoGP ?

Ceux qui n’ont jamais fait de moto peuvent demander à leurs potes motards… surtout à des vitesses en courbe aussi élevées, lors des courses et essais du MotoGP,  chez les pilotes de F1, c’est surtout le cou qui prend du G négatif, dans la moto ce sont les avant bras et les épaules qui empêchent la cabane de se retourner sur le chien.

D’où les séances insensées des pilotes en salle de musculation l’hiver pour arriver en forme à 100%

100%, c’est clair, d’un côté chez Marquez c’est oui, de l’autre beaucoup moins.

Est ce que l’on va moins vite à moto avec un muscle moins fort d’un côté que de l’autre ?

Sur un tour d’essais peut-être pas, sur la totalité d’un GP, surtout sur les circuits des pays chauds, ce qui est le cas de Sepang oui, c’est un vrai moins.

Mais bon, le premier GP est le 6 mars, il y a encore de la marge.

À Sepang en essais en revanche, Marquez va en baver des ronds de casque !

 

 

Jean Louis BERNARDELLI

Photos : Réseaux sociaux

Moto MotoGP Sport

About Author

jeanlouis