100 MONOPLACES POUR LIGIER.

 

 

 

Fin 2016, Onroak rachetait l’Américain Crawford, le renommant Ligier Automotive North America.

Moins de quatre ans plus tard, cette nouvelle structure produit sa 100e voiture, centième monoplace!

 

Depuis quatre années, indépendamment de la structure Française qui produit elle, des prototypes LMP2, LMP3 et LMP4 et la JS2r, Ligier a aussi  … l’accent Américain !

Crawford Composites était une petite société. On lui devait notamment la construction des châssis d’Indycar de Riley & Scott.

La société est présente depuis 1972 (sous différentes raison sociale.) Néanmoins, les vrais débuts ne furent que pour 2014, avec la Formula Lites. La FL 15 fut la première voiture conçue et construite par Crawford.

En 2016, la Formula Lites se plia au règlement F4, pour devenir F4 USA. Crawford créa une nouvelle voiture, la F4-16, dérivée de la FL 15.

À la même époque, Jacques Nicolet cherchait un ancrage Américain pour Onroak. Crawford Composites était alors le seul fabricant de châssis indépendant en activité, aux USA.

Onroak le racheta officiellement en octobre 2016 et Crawford devint Ligier Automotive North America. Il conserva son usine de Denver, en Caroline du Nord et Max Crawford, son fondateur.

En 2018, la F4 USA voulu créer un championnat de F3. L’ex-Crawford en fut, avec la Ligier JS F3. Les débuts furent très difficiles (4 voitures sur la grille durant toute la saison !), mais la F3 Americas prit son envol en 2019.

Aujourd’hui, Ligier Automotive North America fête le 100e châssis (F4 et F3) produit depuis le rachat de 2016.

Cette structure s’occupe également de l’importation des JS2R, qui vont courir en Trans Am en catégorie SGT.

Signalons que la Ligier F3-S5000, qui court en Australie, en S5000, est produite par Mygale, à Magny-Cours.

 

Joest Jonathan OUAKNINE

Photo : LIGIER

 

About Author

JOEST JONATHAN OUAKNINE