IN MEMORIAM THIERRY SABINE, DANIEL BALAVOINE ET LEURS COMPAGNONS….

 

 

TRENTE QUATRE ANS…

34 ANS !

Déjà trente-quatre ans.

 

Ce mardi 14 janvier 2020, cela fait très exactement trente-quatre années qui se sont écoulées depuis le terrible accident de l’hélicoptère qui en ce 14 janvier 1986, quelque part dans le désert Malien, près de la localité de Gourma Rhaous, transportait Thierry Sabine – créateur du Rallye Paris-Dakar – Daniel Balavoine – le jeune chanteur rebelle mais adulé par les jeunes – François Xavier Bagnoud – le pilote– Jean Paul Le Fur – le radio – et notre jeune consœur du ‘Journal du Dimanche’, Nataly Odent .

 

 

Hélicoptère qui en cette fin de journée du 14 janvier 1986, s’écrasait, tuant ses cinq occupants !

Ayant été d’une part, le tout premier journaliste à parler dans les colonnes du grand quotidien ‘L’Équipe‘ en septembre 1978 de cette future épreuve après notre rencontre en compagnie de mon ‘Rédac-Chef’, Patrick Chapuis avec Thierry, venu nous parler de son projet et ensuite, le 1er leader après la victoire de notre Range Rover que je partageais avec Christophe Neveu -le frère aîné de Cyril- lors du prologue disputé dans la zone militaire de Montlhéry et resté en tête jusqu’à l’entrée au Niger à Arlit, le 6 janvier, je faisais partie de la 1ère garde rapprochée des grands débuts de Thierry…

 

Les années ont passé, les mois se sont écoulés, les jours ont défilé mais à titre personnel, ayant par la suite, participé à tous les premiers vrais Paris-Dakar, comme concurrent d’abord, puis comme journaliste ensuite et ayant été invité souvent chaque année, à voler par Thierry Sabine dans cet hélicoptère, je n’ai jamais oublié ce drame…

Et continue de rencontrer régulièrement avec nos amis du Groupe : ‘Le casque et la plume’ dirigé par Philippe Vassard, l’un  des plus assidus des 1ers Dakar d’antan, Diane, sa femme. Celle qui l’aida à se lancer dans cette folle aventure et l’accompagna lors de la 1ère édition comme navigatrice à bord de son Toyota rouge de ‘patron de la course’, du 1er Rallye Oasis Paris-Alger-Dakar.

 

Alors en ce triste anniversaire, trente-quatre ans plus tard, je garde le souvenir des belles années des premiers Dakar et de la joie de Thierry de nous emmener vivre dans ce qui à l’époque, était une incroyable aventure !

Le rêve à l’état pur : Réel !

Et en cette pénible journée, tous les anciens des Dakar Africains, on pense très fort à Thierry et à ses compagnons d’infortune.

On ne les oublie pas…

 

Gilles GAIGNAULT

Photos : JEFF -DAKAR D’ANTAN et DR

 

 

Dakar Nécrologie Rallye-Raid

About Author

gilles