SAINZ POURSUIT SA MOISSON DE VICTOIRES D’ÉTAPES AU DAKAR ENDEUILLÉ PAR LA MORT DU MOTARD GONCALVES…

 

 

 

RIP PAULO…

DAKAR-2020-Paulo-GONCALVES au guidon de sa HERO, avant le drame ce dimanche 12 janvier au cours de l’étape 7 ©DPPI-Media.

 

LE DAKAR ENDEUILLÉ

La septième étape ce dimanche 12 janvier 2020, a été marquée par une chute fatale du motard Portugais Paulo Gonçalves, un pilote trés expérimenté qui disputait son 13éme Dakar.

Les victoires ce jour de Kevin Benavides à moto et de Carlos Sainz dans la catégorie autos, passent naturellement au second plan, en cette triste journée, laquelle sera clôturée par un hommage au pilote Portugais du Team Indien Hero, lors du briefing quotidien réunissant l’ensemble des concurrents de la caravane 2020!

Triste jour sur le Dakar avec la disparition de l’un des Champions les plus expérimentés et les plus appréciés de la famille du rallye raid, Paulo Gonçalves. Le Portugais, deuxième de l’édition 2015 et Champion du monde de la discipline en 2013, a chuté au km 276 d’une spéciale, qui revient finalement à son ex-coéquipier Kevin Benavides après s’être arrêté un temps à son chevet, en compagnie du vainqueur 2019, l’Australien Toby Price, le premier arrivé sur le lieu de l’accident.

 

DAKAR 2020 KEVIN BENAVIDES HONDA

 

Un bel hommage de la part du pilote Argentin qui remporte sa première étape en 2020, après avoir perdu toute chance au général et gagne devant Joan Barreda et Matthias Walkner. Ricky Brabec, l’Américain conservant sa place de leader du classement général provisoire devant Quintanilla, Cornejo Florimo, Price et Barreda.

Classement général moto (après étape 7): 1. Brabec (Honda) 28h25’01”- 2. Quintanilla (Husqvarna) à 24’28” – 3. Cornejo Florimo (Honda) à 27’01” – 4. Toby Price (Ktm) à 28’44” – 5 Barreda (Honda) à 29’29”

 

DAKAR-2020-Ignacio-Casale-YAMAHA-étape-7-©DPPI-Media.

 

En Quad, Ignacio Casale s’accroche solidement à sa place de leader malgré la deuxième victoire d’étape consécutive du Français Simon Vitse. Le top 5 d’aujourd’hui derriére Vitse, Giovanni Enrico  second (+00’11”), Casale  troisième (+01’13”), Souday  quatrième (+05’40”) et Sonik cinquième (+10’43”).

Classement général quad (après étape 7): 1. Casale (Yamaha) 36h12’58” – 2. Vitse (Yamaha) à 36’43” – 3. Sonik (Yamaha) à 1h23’31” – 4. Andujar (Yamaha) à 3h40’25” – 5.Wisniewski (Yamaha) à 4h28’36”

 

Classement général SSV (après étape 7): 1. Currie (Can-Am) 34h40’04” – 2. Lopez Contardo (Can-Am) à 32’03” – 3. Kariakin (Can-Am) à 42’57” – 4. Hinojo Lopez (Can-Am) à 58’49” – 5. Rautenbach (Ph-Sport) à 1h00’’42

 

DAKR 2020 – Carlos Sainz et Lucas Cruz (MINI JOHN COOPER WORKS BUGGY) – étape 7 ©DPPI Media

 

La course autos s’est à nouveau résumé à une bataille à trois entre Carlos Sainz, Nasser Al Attiyah et Stéphane Peterhansel, une lutte remportée à Wadi Al-Dawasir par le Buggy MINI X-Raid  leader du général, l’Espagnol qui fait preuve d’une solidité à toute épreuve.

Belle performance ce dimanche du Hollandais Bernhard Ten Brinke navigué par Tom Colsul, dans le baquet de l’un des Toyota Hilux, qui finit à la quatrième place et de Yazeed Al Rajhi, l’autre pilote Toyota, classé cinq.

 

DAKAR 2020 – Bernhard Ten Brinke (TOYOTA HILUX) – étape 7 ©DPPI Media

DAKAR 2020 – DAVID CASTERA et FERNANDO ALONSO, UN PILOTE HEU-REUX

 

Quant à Fernando Alonso, lui il poursuit sereinement son apprentissage et franchit la ligne d’arrivée au septième rang, à 7’49” de Sainz.

Classement général auto (après étape 7): 1. Sainz/Cruz (Mini) 27h49’14” – 2. Al-Attiyah/Baumel (Toyota Hilux) à 10’00” – 3. Peterhansel/Fiuza (Mini) à 19’13” – 4. Al Rajhi/Zhiltsov (Toyota) à 44’24” – 5. Terranova/Graue (Mini) à 55’58”

 

DAKAR 2020 – Andrej Karginov (KAMAZ) – étape 7 ©DPPI Media

 

Côté camions, Andrey Karginov s’impose de justesse face à son coéquipier Dmitry Sotnikov et poursuit sa marche en avant en tête du général. Arrivé aux portes du Top 10 à Wadi Al-Dawasir, Martin Michek continue de progresser pour son premier Dakar et dépossède Jaume Betriu de la place de premier rookie du général avec la 14eéme position. Le Tchèque est l’un des nouveaux espoirs de la discipline après une longue carrière en motocross mondial et réalise pour l’instant une course sans faute.

Avec 37 secondes d’écart sur Betriu, le duel promet d’être tendu jusqu’au bout entre les deux hommes pour le titre de meilleur débutant sur le Dakar. trois secondes: soit l’écart à l’arrivée entre Andrey Karginov, vainqueur de l’étape camion, et son dauphin Dmitry Sotnikov après 546 km de spéciale!

Un écart qui correspond à seulement … 90 mètres de distance entre les deux Kamaz sur la ligne après avoir bouclé l’étape à près de 109 km/h de moyenne.

Dans le classement général provisoire Karginov est devant Anton Shibalov (Kamaz), Siarhei Viazovich (Maz), Ales Loprais (Praga) et Dmitry Sotnikov (Kamaz).

Classement général camion (après étape 7): 1. Karginov (Kamaz) 30h06’45” – 2. Shibalov (Kamaz) à 21’12” – 3. Viazovich (MAZ) à 46’39” – 4. Loprais (Praga) à 1h55’21” – 5. Sotnikov (Kamaz) à 2h28’41”

 PAROLES DE PILOTES

 

Carlos Sainz (auto) – Le leader du classement général a remporté sa troisième spéciale cette année et porte à 10 minutes son avantage sur Nasser Al Attiyah. “C’était rapide. Nous avons passé beaucoup de temps à fond, à franchir des dunes. J’ai rattrapé Stéphane, mais il y avait de la poussière donc je n’ai pas pu le dépasser, j’ai préféré rester derrière lui”.

Matthias Walkner (moto) – “Quatre heures et demi pour 550 km de course, c’était l’étape la plus rapide de ma vie. On a dû faire du 130 km/h de moyenne. Il fallait rester bien concentré d’autant qu’avec le sable la visibilité n’était pas terrible. C’était long… J’ai pris froid en début de rallye et ça ne va pas beaucoup mieux depuis. Entre le froid et le sable que j’ai avalé, j’ai pas mal à la gorge. Les cent derniers kilomètres je ne me sentais pas très bien”.

Cornejo Florimo (moto) – Le pilote chilien n’avait pas connaissance du décès de son ancien coéquipier Paulo Gonçalves lorsqu’il a été interviewé à l’arrivée de la spéciale. “C’était une très longue étape, mais aussi très rapide. Nous étions à fond tout du long, avec des dunes à franchir. Il n’y aura pas beaucoup d’écarts entre les leaders du jour. C’était assez sympa, la navigation n’était pas trop difficile”.

Joan Barreda (moto) – Avant d’être informé de l’accident tragique de son ancien coéquipier Paulo Gonçalves, le pilote espagnol se réjouissait d’être à nouveau à la bagarre pour les premières places. “Je suis content de rouler à ce rythme-là et de batailler dans les premières positions. Je suis resté concentré sur la navigation, sur cette étape qui était très rapide. J’ai bien attaqué, et j’ai rattrapé Ricky avant le premier ravitaillement et ensuite nous avons plus ou moins roulé tous les deux. Ça nous a permis de rouler vite dans les dunes. Il reste encore beaucoup de kilomètres, mais en tout cas c’est agréable de se retrouver dans cette position après les problèmes de la semaine dernière”.

Ignacio Casale (quad) – Le leader du classement général quad a compris la gravité de l’accident dont a été victime Paulo Gonçalves en passant au km 276. “C’était une belle étape sur le plan sportif, mais quand j’ai vu l’accident, je ne pouvais plus vraiment me concentrer. J’y ai pensé tout le reste du temps. Le résultat passe au second plan. J’ai fait une bonne étape, je suis premier du général mais je ne me sens pas bien. Je veux juste rentrer au bivouac, me reposer et me reprendre un peu pour faire une bonne course demain”.

Sébastien Souday (quad) – Avec le 4e temps du jour comme sur l’étape 6, le pilote français se hisse au niveau des leaders de la course. “C’était une longue étape très rapide. C’est difficile de rester concentré quand on est aussi longtemps à pleine charge, on peut se faire surprendre par des obstacles qui arrivent vite. Le rallye a été compliqué pour moi. Je suis tombé le premier jour, je me suis fait bien mal au bras et j’ai encore des hématomes et des problèmes musculaires. Remonter dans le classement c’est sympa mais ce n’est pas mon objectif principal. Le but c’est de finir”.

Casey Currie (SSV) – Il profite de sa belle étape bouclée en tête avec ses coéquipiers, mais aussi des malheurs de Chaleco Lopez, pour s’emparer de la tête du classement général. “On avait un plan aujourd’hui avec mes coéquipiers pour rouler ensemble et ça a fonctionné. Je suis content que la plus longue spéciale du rallye soit désormais derrière nous. On a eu une crevaison aujourd’hui et on a perdu deux ou trois minutes, mais l’un dans l’autre ça a été une belle journée. Gérard a attaqué dur dans les dunes et il n’est pas loin. Ce rallye est loin d’être terminé. On est restés les trois voitures ensemble à attaquer, c’est phénoménal. Merci à eux car sinon je n’aurais pas pu conserver un tel rythme. Encore cinq jours, on ne va rien lâcher. Hier soir Ricky Brabec et Andrew Short sont venus me trouver dans mon motorhome pour me botter les fesses”.

Ce lundi 13 janvier, étape 8 Wadi Al Dawasir/Wadi Al Dawasir (239 km liaison et 477 km spéciale). La boucle du jour donne l’occasion d’une percée vers le sud du pays où les concurrents retrouveront des paysages de montagne, des canyons et des contrastes de couleurs suprenants comme pierres noires sur sable blanc. Pour les amateurs de vitesse pure une ligne droite de 40 km à avaler “pleins gaz” et puis quelques cordons de dunes qui demanderont une grande dextérité.

 

Sonja VIETTO RAMUS

Photos : Arnaud DELMAS MARSALET – DPPI Média- ASO 

 

ADIEU PAULO

DAKAR-2020-PAULO-GONCALVES-Photo-Arnaud-DELMAS-MARSALET

Dakar Rallye-Raid

About Author

gilles