DAKAR: AU TOUR DE PETERHANSEL DE TRIOMPHER, CORNEJO LE PLUS RAPIDE EN CATÉGORIE MOTO.

 

DAKAR-2020-Stéphane-Peterhansel-et-Paulo-Fiuza-MINI-JOHN-COOPER-WORKS-BUGGY-étape-4-©DPPI-Media

 

Parti tranquillement dans cette édition du 1er Dakar en Arabie Saoudite, également en raison des ennuis de santé de sa femme Andrea Meyer, arrêtée par les médecins et remplacée in-extrémis au pied levé par le co-pilote Portugais Paulo Fiuza, Stéphane Peterhansel a enfin posé son premier succès cette année sur le Dakar.

Pour lui, cette victoire d’étape porte le numéro 44… Quarante-quatrième succès sur un Dakar qui l’a vu rappelons-le, l’emporter à treize reprises !

NOUVELLE ET 4éme VICTOIRE DES PILOTES X-RAID EN QUATRE ÉTAPES !

DAKAR 2020 – Le buggy MINI X RAID de STÉPHANE PETERHANSEL

 

A l’arrivée d’Al Ula, le champion Français se retrouve au volant de son Buggy Mini X-Raid, avec un avantage de 2’26 » sur la Toyota Hilux du Qatari Nasser Al-Attiyah et de 7’18 » sur celui de son partenaire, l’Espagnol Carlos Sainz, qui pour 3’03 » reste toutefois ce mercredi, le leader du classement général provisoire, devant Al-Attiyah, tandis que Peterhansel remonte, lui, à la troisième place à 11’42 ».

Deux jours après Giniel De Villiers, Peterhansel devient le deuxième pilote à avoir remporté des étapes du Dakar sur 3 continents !

Vainqueur de six Dakar sur moto et de trois Dakar en voitures en Afrique dans les années 1990-2000, le pilote Mini a ensuite décroché quatre nouveaux trophées en Amérique du sud et il pourrait devenir cette année le seul et unique pilote à remporter un Dakar sur … trois continents !

Bonne chance à lui !

Ce jeudi au lever du jour, la paire Sainz/Cruz et leur Buggy MINI, s’élancera en tête, possédant 3’03” d’avance sur le duo Al-Attiyah/Baumel et leur Toyota Hilux et 11’42” sur le tandem Peterhansel/Fiuza avec le second Buggy Mini X-Raid.

Top 5  pour le Saoudien Al Rajhi et le Russe Zhiltsov eux aussi au volant d’un Toyota Hilux à 23’10” et pour l’Argentin Terranova, navigué par Graue dans le baquet de leur Mini et classés eux à 23’13”

 

DAKAR 2020 – Fernando Alonso TOYOTA HILUX étape 4 ©DPPI Media

 

L’Espagnol Fernando Alonso qui roule au volant de l’un des Toyota Hilux, poursuit son apprentissage du rallye-raid et continue d’apprécier de rouler en rallye-raid..

Le double Champion du monde de Formule 1 et double vainqueur des 24 Heure du Mans, a franchi la ligne d’arrivée au treizième rang, avec vingt-six minutes de retard sur le Buggy MINI du vainqueur du jour, Peterhansel.

Au général provisoire, il pointe en vingtième position à 2h59’27 »

PREMIÈRE VICTOIRE POUR LE CHILIEN CORNEJO A MOTO

DAKAR 2020 – Ignacio Cornejo Florido HONDA étape 4 ©DPPI Media

 

Grande première en categorie moto pour Jose Ignacio Cornejo, le plus rapide à rejoindre Al Ula. Arrivé dans le team officiel Honda presque par hasard il y a 3 ans, Cornejo a depuis prouvé qu’il avait tout à fait sa place au HRC.

Et le Chilien continue d’y grandir avec cette première victoire d’étape à Al Ula, grâce notamment à la belle collaboration avec ses coéquipiers chez Honda, Ricky Brabec et Kevin Benavides pour faire face à une navigation difficile.

Ces trois hommes trustent le podium provisoire du Dakar ce soir.

Avec le ‘ cow-boy’ le yankee Brabec, leader devant Benavides à 2’30 » et Cornejo, à 8’31 »

Top 5 pour l’Australien Toby Price et la 1ére KTM à 12’09 » et pour Quintanilla, le pilote Husqvarna, cinquième à 17’52.

 

 

TROISIEME VICTOIRE EN QUAD POUR CASALE.

DAKAR-2020-Ignacio-Casale-YAMAHA-étape-2-©DPPI-Media

 

Le classement général est toujours dominé par Ignacio Casale chez les quads, avec un troisième succès en quatre jours pour le Chilien !

Alors que la course chez les SSV, a consacré la jeunesse avec la victoire du ‘rookie Américain de 23 ans, Mitchell Guthrie pour seulement …19 secondes !

Au classement général provisoire quad après cette étape 4, Casale est un leader solide, possédant avec son Yamaha, 21’03” de marge sur Enrico, également sur Yamaha et 30’50” sur Vitse encore un quad Yamaha.

Top 5 pour deux autres quads Yamaha,Sonik, à 38’51” et Andujar à 1h40’21”

 

 

ET SECONDE CHEZ LES CAMIONS POUR LE KAMAZ DE SHIBALOV

 

DAKAR 2020 – Anton Shibalov KAMAZ étape 4 ©Francois Flamand DPPI Media

 

Côté camions, si Anton Shibalov remporte sa deuxième étape en 2020, c’est bien son coéquipier Andrey Karginov qui fait la belle opération du jour, en subtilisant la tête du général des mains de Siarhei Viazovich, le Biélorusse.

Au classement général provisoire camion, Karginov et son Kamaz, occupent le commandement avec 10’43” sur le MAZ de Viazovich et 15’02” sur l’autre pilote Kamaz, Shibalov.

Top 5  pour Macik et son Iveco, à 59’16” et pour le Tchèque Loprais avec le Praga, à 1h08’55”

 

BRILLANT SERRADORI EN AUTOS

DAKAR 2020 Le Buggy CENTURY de MATHIEU SERRADORI

 

Pour sa deuxième participation en auto après trois Dakar en moto, Mathieu Serradori est l’une des révélation de ce début de rallye. Au volant d’un buggy Century qui n’a sans doute pas le même développement derrière lui que les Mini et Toyota officielles, le Français ne commet aucune erreur depuis le départ malgré une navigation qui demande de l’expérience et s’offre un nouveau Top 5 à Al Ula qui lui permet de pointer à une belle sixième place au général.

Serradori, associé au Belge Fabien Lurquin, n’est même qu’à trois minutes du Top 4 au provisoire.

 

AUTRE ABANDON CHEZ YAMAHA AVEC XAVIER DE SOULTRAIT

XAVIER de SOULTRAIT AU DEPART

 

Coté moto, au lendemain de l’abandon de son coéquipier Adrien van Beveren suite à une chute spectaculaire, l’autre pilote Yamaha, Xavier de Soultrait doit à son tour quitter la route du Dakar et oublier toutes ses ambitions de podium final à Qiddiya.

Victime d’une chute en fin d’étape qui l’a laissé avec des points de suture et un poignet droit meurtri, le pilote de l’Allier, a serré les dents pendant 300 km sur la piste d’Al Ula, avant de finir par renoncer à poursuivre.

Un sacré coup dur et une catastrophe pour l’équipe Yamaha qui perd ses deux pilotes de pointe en deux jours et ce alors que le rallye ne fait que débuter, nous n’en sommes qu’au troisième jour…

 

DAKAR 2020 Abandon pour XAVIER DE SOULTRAIT le pilote YAMAHA ce mercredi 8 Janvier

PAROLES DE PILOTES

DAKAR-2020-Sam-Sunderland-KTM-étape-2-©Florent-Gooden-DPPI-Media

 

Sam Sunderlad, le motard a été pénalisé de 5 minutes pour excès de vitesse et rétrograde à la huitième position du classement du jour.

« C’était difficile au début car il y avait beaucoup de poussière avec les pilotes qui me précédaient. J’ai pu accélérer quand j’ai pu doubler. J’ai ensuite essayé de garder un bon rythme mais c’était très difficile. Chaque journée est différente mais j’aime les nouvelles règles et ne plus avoir à colorier le road book. Mais plus que ça c’est le terrain qui est difficile. Les canyons hier, aujourd’hui les grosses pierres qui t’empêchent de tenir le cap. Mais au final c’est sympa, c’est varié, une nouvelle aventure chaque jour. Je pense que c’est ce que doit être le Dakar ».

 

Kevin Benavides, second de l’étape d’Al Ula en moto derrière Ignacio Cornejo Florimo, le pilote Argentin est surtout deuxième du tiercé 100% Honda qui domine le classement général.

« Nous sommes arrivés assez tôt, tous les trois avec Nacho et Ricky et c’était vraiment une belle journée, nous avons bien attaqué. J’ai fait une petite chute à 20 kilomètres de l’arrivée en heurtant une pierre, mais ce n’est rien d’important. Je les ai suivis, mais rien que pour les suivre c’était difficile ».

 

Ricky Brabec, le leader a moto :

« Je m’attendais à pire en ouvrant la piste, ce n’est pas si mal. Je vois que mes coéquipiers sont là, à la fois Kevin et Nacho. J’ai fait un bon boulot, spécialement en roulant avec Nacho. Mais c’était une longue journée, on peut même dire épuisante. J’espère qu’en partant un peu derrière, ce sera un peu plus reposant demain. Ce n’était pas facile au niveau de la navigation, spécialement sur les 100 derniers kilomètres ».

 

Pour Ignacio Casale, premier en quad, c’est un sans-faute pour le pilote Chilien, qui signe sa trosième victoire d’étape consécutive depuis son retour aux affaires dans la catégorie quads.

« Ça a été une très bonne journée pour moi avec un mélange de terrains mais surtout beaucoup de pierres. J’ai crevé une fois et les 70 derniers kilomètres je les ai donc passés à éviter les obstacles, qui étaient très nombreux. J’ai été prudent et régulier et c’est exactement ce que je suis venu chercher: la constance sur toutes les étapes pour essayer de gagner le Dakar. C’est mon objectif et c’est ma stratégie. J’espère que demain ce sera une aussi belle étape pour moi ».

DAKAR 2020 – STEPHANE PETERHANSEL remporte la 4éme etape le 8 janvier.png

 

Vainqueur du jour en auto, Stéphane Peterhansel alias ‘Mr Dakar’ s’est imposé sur les trois continents de l’histoire du Dakar avec ce succès à Al Ula.

« Après les quelques premières journées de galères, ça fait du bien, même si nous avons crevé une fois et qu’on s’est perdus une fois. La spéciale parfaite n’est donc pas réalisée mais ça fait plaisir de gagner une spéciale. C’était compliqué d’ouvrir et Carlos a perdu un peu de temps mais il a fait un super job parce qu’il n’a pas tourné beaucoup. C’est peut-être lui qui a fait la plus belle performance. Il y avait plus de pierres que ce qui était annoncé et les 60 derniers kilomètres étaient vraiment compliqués. On a réussi à avoir une communication plus posée et plus précise avec mon copilote, c’est de mieux en mieux. C’est super ce nouveau Dakar, il y tous les ingrédients, avec la beauté des paysages, la complexité de la navigation, la sélection par la dureté de l’épreuve. C’est un sans-faute de l’organisateur pour l’instant ».

Précisons que pour la toute 1ére fois, Peter doit échanger en anglais avec un navigateur, recruté quelques jours avant le départ, suite au forfait de son épouse pour raison de santé, d’où un début de Dakar compliqué…

 


DAKAR-2020-Nasser-Al-Attiyah-et-Matthieu-Baumel-TOYOTA-HILUX-étape-4-©DPPI-Media.

 

Nasser Al-Attiyah, s’est joué des embûches de la quatrième étape pour rejoindre l’arrivée en deuxième position derrière Stéphane Peterhansel. Le pilote Toyota revient à trois minutes du leader, Sainz.

« On a fait du bon boulot mais ça n’était pas une journée facile. On a essayé d’attaquer sur la dernière partie mais c’était compliqué. Je suis content, surtout qu’il semble que demain on aura quelques dunes sur le parcours. On n’a pas pris trop risques, on a été heureux de ne pas crever. Mathieu a fait du bon boulot, on a essayé d’épargner le matériel car la course est encore longue. C’est un Dakar difficile, j’ai changé mon pilotage pour jouer la sécurité là où il le fallait ».

Ce jeudi 9 janvier 2020, étape 5: Al-‘Ula/Ha’il (211km liaison, 353 km spéciale). Moins techniques mais tout aussi impressionnantes que des dunes, de grandes collines de sable se dresseront devant les pilotes. Des rochers volumineux serviront de points de repère pour éviter de navigation qui coûte cher.

 

 

Sonja VIETTO RAMUS

Photos : DPPI Media, François FLAMAND/DPPI Media et ASO Presse

 

Dakar Rallye-Raid

About Author

gilles