ÉTONNANT COUP DOUBLE POUR RICKY BRABEC EN MOTO ET POUR CARLOS SAINZ EN AUTO AU DAKAR CE 7 JANVIER

 

DAKAR 2020 – RICKY BRABEC, pilote HONDA

 

 

La troisième étape du Dakar en Arabie Saoudite, souri dans la catégorie des motos, au ‘cow-boy’ yankee Ricky Brabec qui fait coup double avec et la victoire au terme de cette 3éme étape et la tête du général provisoire, imité par l’Espagnol Carlos Sainz qui réalise la même performance ce mardi 7 janvier et se retrouve lui aussi, également au commandement de la catégorie autos après la boucle de Neom.

 

DAKAR 2020 – Coup double pour RICKY BRABEC HONDA

 

Neom/Neom, boucle d’Arabie. Les pistes roulantes des 100 premiers kilomètres ont emmené les concurrents entre les rochers géants de Wadi ash Sharmah. C’est ensuite au cœur des paysages typiques de la Jordanie voisine qu’ont évolué les pilotes en contournant les majestueuses montagnes de Jabal ash Shifa. Sur le final, les passages rocailleux ont contraint les pilotes à la plus grande prudence !

On le savait, le pilote US, Ricky Brabec au guidon de sa Honda avait envie de frapper fort autour de Neom et a parfaitement réussi son coup et ce malgré un terrain et un programme de navigation à nouveau délicats, car l’Américain  a déposé ses adversaires pour s’imposer avec une large avance sur le reste de la meute, exploit qui lui permet de prendre les commandes du rallye.

A l’arrivée de cette spéciale, il devance son plus proche rival, le Chilien Cornejo Florimo, autre pilote Honda de 5’56 et de 7’22 l’Arghentin Benavides qui offre le triplé à la firme Japonaise !

La 1ére KTM, celle de l’Autrichien Walkner ne pointant qu’au quatrième rang à 8’13. Le premier leader et vainqueur sortant, l’Australien Toby Price complétant le Top 5, à 8’35.

Premier Français,  Hervé de Soultrait occupe la huitième place, à 13’55.

Au général Brabec méne devant Bénavides à 4’43, et Walkner à 6’02. Top 5 pour Barreda et Cornejo Florimo, à 11’02 et 11’19

Côté quads, Giovanni Enrico a mis fin à la suprématie d’Ignacio Casale pour remporter sa première victoire d’étape.

 

DAKAR 2020 Le Buggy X RAID de CARLOS SAINZ

 

En autos, Carlos Sainz n’en est plus à son coup d’essai puisque l’ancien vainqueur de l’épreuve, empoche sa 33éme victoire d’étape sur le mythique rallye.

Performance qui lui permet de s’emparer des commandes du général devant son dauphin du jour et l’un de ses duellistes les plus réguliers, le Qatari Nasser Al-Attiyah qui pilote lui l’un des Toyota Hilux officiel. Et second à 7’55. Le leader ce mardi matin, l’Argentin Orly Terranova se retrouvant troisième à 8’09

Top 5 pour Al Rajhi et Stéphane Peterhanserl, qui se retrouvent respectivement à 18’58 et 19 minutes.

Troisième journée et… troisième succés pour l’équipe X-Raid de Sven Quandt et ses MINI et Buggy ! Une belle entame de rallye donc.

La bataille s’avère également serrée en SSV, remportée aujourd’hui par Gérard Farres, grâce à un joli finish dans les derniers kilomètres.

 

DAKAR 2020 – Andrej Karginov KAMAZ ©DPPI Media

DAKAR 2020 -Siarhei Viazovich MAZ ©DPPI Media

 

*Andrey Karginov n’a de son côté laissé aucune chance à Siarhei Viazovich pour la victoire d’étape camion et met la pression sur son rival biélorusse au général.

Avec deux Dakar à son actif et quatre années d’absence, Yasir Seaidan est moins en vue que son compatriote Yazeed Al Rajhi. Mais la venue du Dakar en Arabie saoudite a de quoi décupler la volonté des concurrents Saoudiens et son excellente connaissance du parcours et du team, a permis au pilote de la Mini X-Raid de réaliser une grande performance autour de Neom.

Quatrième à cinq minutes de Carlos Sainz, Seaidan en profite pour se replacer aux portes du Top 10 du classement général provisoire.

Deux pilotes Saoudiens dans le Top 6 d’une étape, c’est tout simplement inédit dans l’histoire du Dakar. Une performance que l’on doit donc à Yasir Seaidan et également au plus chevronné  et expérimenté des deux, Yazeed Al Rajhi et qui est prometteuse pour le futur du rallye raid au Moyen-Orient.

Avec les paysages sublimes rencontrés en Arabie saoudite et les performances des pilotes locaux qui n’ont jamais été aussi nombreux au départ, une nouvelle nationalité pourrait à l’avenir s’installer durablement dans les hauteurs du classement.

Au contraire, le Dakar se refuse décidément à sourire à Adrien Van Beveren. Après avoir dû abandonner lors des deux dernières éditions, le motard Français quitte à nouveau prématurément déjà la course au soir de la troisième étape.

Une spéciale qui n’aura duré que 4 kilomètres pour le multiple vainqueur de l’Enduropale du Touquet, parti à la faute à très haute vitesse. Un coup dur pour celui qui faisait encore cette année du Dakar son objectif numéro 1 comme depuis plusieurs années et porte les espoirs de Yamaha sur l’épreuve.

 

DAKAR-2020-Le-PEUGEOT-de-AL-QUASSIMI-PANSERI-avant-leur-accident.

 

Moments de peur pour Cheikh Khalid Al Qassimi qui a pris une pierre à grande vitesse et a pratiquement décollé en atterrissant et en détruisant sa Peugeot 3008 DKR. Le pilote et son navigateur, le très professionnel et aguerri  Xavier Panseri, sont tous deux sortis miraculeusement avec une simple douleur au poignet et au doigt, très peu de choses au final, étant donné l’ampleur de l’accident… et l’état de leur véhicule !

Une autre frayeur pour le Russe Vladimir Vasilyev – ancien vainqueur  de la Coupe du monde des rallyes raids– dont la Mini X-Raid, a été engloutie par les flammes au km 284 !

Le Russe et son copilote sont tous deux sortis, à leur tour, heureusement indemnes de la voiture.

PAROLES DE PILOTES

DAKAR 2020 – NASSER AL ATTIYAH TOYOTA HILUX

 

NASSER AL ATTIYAH (auto) – Le tenant du titre, battu aujourd’hui par Carlos Sainz, talonne aussi son rival Espagnol au classement général.

« On a fini l’étape et c’est très bien. On est deuxième et c’est une bonne journée, nous avons eu une crevaison en heurtant une grosse pierre mais tout va bien. Nous sommes aussi deuxièmes au classement général et c’est une bonne position. Demain mercredi, nous serons derrière Carlos pour démarrer la spéciale et c’est plutôt bien. J’attends la deuxième semaine pour attaquer. C’est là qu’il y aura des dunes, annuellement quel que soit le parcours et le pays, le théâtre des décisions pour la gagne».

CARLOS SAINZ (auto) – Avec sa 33éme victoire d’étape, Carlos Sainz prend aussi la tête du classement général et devance son opposant et rival le plus régulier, Nasser Al Attiyah.

« C’était une étape très sympa. Les paysages étaient magnifiques, même si nous n’avons pas beaucoup eu le temps de regarder! Lucas a fait du très bon boulot en navigation et j’ai pu attaquer très fort. C’est un peu tôt pour penser à la victoire. Tout peut se passer à chaque jour mais jusqu’ici tout va bien. »

 

DAKAR 2020 FERNANDO ALONSO HEUREUX

 

Quant à Alonso Fernando, retardé lundi, arrêté  sur la piste plus de deux heures pour réparer une roue arrachée dans un choc contre une grosse pierre, 4éme du jour devant… Al Attiyah son chef de file, lui, il lâchait souriant :

« Le problème aujourd’hui n’était pas pour nous la navigation mais la visibilité. On ne voyait rien derrière les autres voitures. C’est ce qui m’a valu de taper quelque chose avec la roue avant et de perdre ainsi pas mal de temps. Ça n’est pas une bonne journée, mais je suis malgré tout heureux, je suis là pour finir mon premier Dakar, c’est l’objectif. On a fait 700 km, il en reste 5000, ça nous laisse du temps pour essayer de refaire notre retard. Je suis content de ma pointe de vitesse, comme au Maroc. Elle est même un peu meilleure que ce à quoi je m’attendais. Marc (Coma) fait par ailleurs du super boulot malgré le fait que la navigation est difficile. On a eu une mauvaise journée en termes de résultat, mais bonne en termes de sensations. Franchement je m’amuse bien ici, il y a une bonne ambiance, les gens s’entraident. »

KEVIN BENAVIDES (moto) – Le pilote Argentin de Honda a mené la spéciale, mais a jardiné à un stade du parcours où de nombreux pilotes ont hésité.

« C’était une étape folle. J’ai ouvert la piste sur une partie de l’étape, mais sur la fin j’ai cherché un way point. Le road book semblait ok mais je n’ai pas attrapé le point, alors j’ai fait demi-tour, j’ai cherché, je suis revenu encore en arrière, j’ai vérifié avec le road book si je ne m’étais pas trompé, et normalement c’était bon. Les autres étaient dans le même cas que moi ».

*


DAKAR-2020-Ignacio-Jose-Cornejo-Florido-HONDA-©DPPI-Media.

 

 

IGNACIO CORNEJO FLORIMO (moto) – Le pilote Chilien du team Honda signe le deuxième temps du jour, mais les difficultés connues par plusieurs pilotes sur la fin du parcours pourraient occasionner des pénalités.

« Nous avons eu deux ravitaillements aujourd’hui. Je n’ai pas fait d’erreurs pendant toute la première partie même si c’était difficile. Ensuite nous avons tous beaucoup tourné pour trouver un way point sur la fin qui n’était peut-être pas exactement à l’endroit où il devait être. Nous avons suivi le road-book mais sans attraper le way point, puis nous avons ensuite eu le suivant. Donc je ne sais pas si les temps que nous avons ici sont définitifs, nous verrons.»

 

Ce mercredi 8 janvier, étape 4 : Neom/Al-Ula (219 km liaison et 453 km spéciale). Passages sablonneux et parties empierrées, tout sur pistes roulantes. Navigation ardue. En liaison, paysages à proximité des temples Nabatéens

 

Sonja VIETTO RAMUS

Photos : DPPI Media et ASO. Presse

 

DAKAR 2020 – Sergei Kariakin BRP ©DPPI Media

Dakar Rallye-Raid

About Author

gilles