DAKAR 2020, AU ROYAUME DES SABLES DU DÉSERT DE RUB’ AL KHALI

 

 

DAKAR 2020 En route

 

Ce dimanche 5 janvier 2020, grande première avec la l’étape d’ouverture de la 42éme édition du rallye Dakar, longue de 752 km (dont 319 de spéciale) pour rejoindre Al Wajh après le départ donné à Jeddah.

 

DAKAR-2020-Raid-Team-Quandt-Sven-scrutineering-à-Jeddah-DPPI-Media.

 

Après trois journées de vérifications techniques et administratives organisées dans le stade du roi Abdallah, 442 véhicules ont été admis à prendre le départ de cette 42éme édition et toute 1ére sur le sol de l’Arabie Saoudite du Dakar: 144 motos, 23 quads, 83 autos, 46 SSV et 46 camions.

Parmi eux, les trois pays plus représentés sont la France (109 pilotes et copilotes), l’Espagne (75) et les Pays-Bas (50).

Sur cet ensemble, une douzaine de femmes enfileront les casques pour la première étape ce dimanche matin en direction d’Al Wajh…

Au guidon de leurs motos, Laia Sanz, de l’Espagne, pour Gas Gas Factory Team, Mirjam Pol des Pays-Bas pour HT Rally Raid Husqvarna Racing, Sara Garcia de l’Espagne pour Pont Grup Yamaha, Taye Perry du Nomade Racing de l’Afrique du Sud, Kirsten Landman, autre pilote sud-africaine, pour Bas Dakar KTM Racing Team.

Et puis aussi en catégorie Cristina Gutierrez Herrero, pilote sur Mitsubishi du Sodicars Racing de l’Espagne; Fernanda Kanno, pilote Péruvienne pour le team De 0 al Dakar, Monica Plaza l’Espagnol, copilote du team Sodicars Racing.

Sans oublier l’équipage 100% feminin La paire au volant du SSV N°421 avec l’Italienne Camelia Liparoti et sa navigatrice, l’Allemande Annett Fischer pour le CAT Racing Yamaha.

En ajoutant tous les membres des structures d’assistance voyageant sur le rallye, 68 nationalités sont présentes cette année.

 

DAKAR 2020 – Briefing Hilton Corniche Hotel à Jeddah – DPPI Media

 

L’histoire du Dakar s’apprête donc à entamer un nouveau chapitre car le rallye-raid le plus important au monde, débute ce 5 janvier 2020, pour la première fois en Arabie Saoudite.

Après 30 ans en terre d’Afrique et environ une décennie d’aventures en Amérique du Sud, le nouvel accord de partenariat entre ce Dakar et l’Arabie, aura au minimum une durée de cinq ans et, même si l’édition 2020 se déroulera exclusivement dans les frontières nationales, il se murmure qu’il n’est pas exclu de l’inclusion de passages dans d’autres pays voisins pour les éditions futures !

 

DAKAR 2020  – Le TOYOTA HILUX de NASSER AL ATTIYAH et MATHIEU BAUMEL,  les favoris pour un 4éme succès

 

Le Dakar 2020, 42éme édition donc de l’événement né en 1978 dans l’imagination du regretté Thierry Sabine disparu lors de l’édition 1986 dans un accident d’hélicoptère au nord Mali, s’élancera de Jeddah, deuxième plus grande ville de la côte ouest, et se clôturera le 17 janvier à Al-Qiddiya et ce aprés 12 étapes sur environ 8000 km, avec une journée de repos prévue le 11 janvier dans la capitale Riyad.

 

DAKAR 2020 – Mini John Cooper Works Buggy #302 – Shakedown aux alentours de Jeddah – DPPI Frédéric Le Floc’h

 

La majeure partie du parcours se déroulera sur les dunes de sable du magnifique désert de Rub’al Khali dont 5000 km à disputer en spéciales, cinq d’entre elles dépassant les 450 km.

Dans le pays où le désert est le roi, le rallye se jouera pour 75 % sur sable, tous les types de sables.

L’étape d’ouverture – Jeddah/Al Wajh – est surtout un condensé de l’ensemble des éléments de cette édition, avec du rapide, du sinueux, des dunes, des cailloux (liaison 433 km /spéciale 319 km – total 752 km).

DAKAR-2020-FERNANDO-ALONSO-et-MARC-COMA

 

Parmi les pilotes en lice cette année, un nom émerge, celui de Fernando Alonso qui se démarque au milieu de la liste des concurrents, l’ancien double Champion du monde de F1 et double vainqueur ensuite des 24 Heures du Mans, disputant pour la toute 1ére fois le Dakar, en faisant équipe avec Marc Coma, ancien quintuple lauréat de ce rallye-raid en moto, les deux faisant équipe à bord de l’un des Toyota Hilux ‘ officiel’.

Aux cotés des grands spécialistes que sont le Qatari Nasser Al Attiyah, le Saoudien Yazzed Al Jahri et le Sud-Africain Giniel de Villiers, ce dernier lui ayant servi  de ‘professeur’ lors de ses tests en Afrique du Sud et en Namibie.

NOUVEAUTÉ : LE RED BOOK EN COULEURS…

Selon un code intuitif et largement partagé, les symboles du road-book ont été imprimés en couleur !

Le travail de préparation de l’étape suivante sera ainsi nettement diminué, en particulier pour les pilotes amateurs qui rejoignent le bivouac tard et pourront davantage se concentrer sur la récupération et l’entretien de leurs véhicules.

Sur au minimum quatre étapes, le road-book sera distribué le matin au départ de la spéciale, du coup on se rapproche de l’égalité absolue entre professionnels et amateurs !

Point stop obligatoire. Comme les motos et quads qui marquaient déjà une pause de 15 minutes pour leur avitaillement en cours de spéciale, un point stop sera maintenant respecté pour toutes les catégories.

Ce temps de pause est utile à double titre en termes de sécurité car il impose un temps de repos et de reconcentration et permet de diminuer le nombre de dépassements entre SSV et autos par exemple.

Étape “super marathon”: 10 minutes de mécanique seront autorisées aux motos et quads à l’arrivée au bivouac de Neom!

Les questions de stratégie et de gestion de la course, notamment sur l’usure des pneumatiques, seront encore plus délicates que d’habitude.

Une autre étape marathon plus classique, avec assistance uniquement autorisée entre concurrents, sera organisée à Shubaytah.

Un joker pour tous: En cas d’abandon sans conséquences médicales, un équipage ou un pilote peut être autorisé à reprendre la course en participant pour la suite du rallye à un classement parallèle baptisé “Dakar Experience”.

Le dispositif permettra aux débutants de poursuivre et de revenir avec davantage d’atouts pour boucler le rallye dans le futur. Les pilotes d’élite en sont exclus.

Nouveau règlement SSV: En conformité avec le règlement FIA, une catégorie T3 unique réunit les buggys légers (< 900 kg) dont le moteur est inférieur à 1000 cc.; ils seront répartis en deux classes, les T3.S (série) limités à 120 km/h et les T3.P (prototypes) limités à 130 km/h, tous équipés d’une bride l’arrivée d’air qui nivelle les performances.

Les T4.3 en piste: Les camions d’assistance en piste inscrits en T4.3 seront tenus de réintégrer le parcours de la spéciale au point où ils l’auront quitté en cas d’intervention en dehors du tracé.

Aucune assistance n’est possible pour un véhicule n’ayant pas réalisé l’intégralité du parcours ;

 

Sonja VIETTO RAMUS

Photos : ASO/DPPI

 

DAKAR 2020 – Le Prince Abdulaziz bin Turki Al Saud et les pilotes à la conférence de presse Hilton Corniche Hotel à Jeddah – DPPI Media

DAKAR 2020 – L’équipe KTM Team – scrutineering à Jeddah – DPPI Media

DAKAR 2020 – Horn Mike Despres Cyril Red Bull Offroad Team USA – scrutineering à Jeddah – DPPI Media

Dakar Rallye Rallye-Raid

About Author

gilles