DAKAR 2020, L’AVENIR EN ÉLECTRIQUE…

 

 

 

 

Le Dakar a toujours été un laboratoire particulièrement exigeant pour les constructeurs cherchant à innover. C’est naturellement pour les véhicules hybrides et électriques que le rallye s’offre aujourd’hui comme un banc d’essai d’exception. Avant de devenir un enjeu de compétition prestigieux dès que des catégories à part entière pourront émerger dans la discipline.

 

Il y a trois ans, les pionniers de l’équipe Acciona avaient montré la voie en conduisant jusqu’à l’arrivée du Dakar un véhicule 100 % électrique. Bons derniers du classement général (60e), certes, mais les Argentins Ariel Jaton et Tito Rolon ont bel et bien rejoint Buenos Aires après 9 000 km de routes et de pistes… et semblent avoir inspiré d’autres candidats à l’aventure électrique.

S’ils n’ont pas encore réuni tous les ingrédients techniques pour se lancer à 100 % dans la course, deux projets en cours de réalisation ont été présentés à l’occasion du Dakar 2020 en Arabie Saoudite.

L’écurie Spark Racing Technologies a donné rendez-vous à Jeddah pour présenter la première version d’un E-SUV baptisé Extreme-E Odissey 21 et certainement amené à s’exprimer sur des compétitions de rallye raid à moyen terme.

De même, une moto électrique en préparation dans les ateliers des spécialistes de Tacita vise le Dakar 2021.

Les deux sont invités en démonstration, tout comme les « anciens » d’Acciona, au départ du rallye en janvier puis sur le Grand Prix de Qiddiya qui clôturera la compétition le 17 janvier.

Le constructeur expérimental italien, qui avait déjà aligné en 2012 une moto électrique sur le Merzouga Rally, effectue maintenant un pas supplémentaire en direction du rallye de référence.

En attendant, c’est bien avec un numéro de course officiel, le 507, que Gert Huzink se présente au départ de Jeddah au volant d’un camion hybride Renault préparé par son équipe Riwald, firme néerlandaise spécialisée dans le recyclage des déchets et des matières.

Particulièrement ambitieuse, l’écurie s’est fixée comme objectif de placer sur le podium de la catégorie un de ses camions dans les trois prochaines années !

 

Sonja VIETTO RAMUS

Photos : ASO – DPPI

 

DAKAR 2020 L’avenir en électrique.png

Acciona 100 % EcoPowered

Catégorie : autos

 

Histoire : les pionniers du genre, avec deux participations infructueuses en 2015 et 2016, puis l’aboutissement en 2017 avec l’équipage  argentin Ariel Jaton-German Rolon.

Energie : électrique (batteries lithium, panneaux solaires embarqués, etc.)

Autonomie : 200 km en condition de course

Puissance : 250 kw (340 cv)

Dakar : 53ème position en 2017

 

Extreme-E Odissey 21

Catégorie : autos

Histoire : les ateliers de Spark Racing Technologies ont fait le saut de l’aventure électrique en concevant les monoplaces pour l’ensemble des écuries engagées en Formula-E dès la première saison en 2014.

Energie : électrique

Puissance : 400 kw (550 cv)

Dakar : en pro

 

Tacita T-Race Rally Pro

Catégorie : motos

 

Histoire : l’écurie italienne Tacita, née en 2009, est parvenue à présenter un prototype tout-électrique sur le rallye de Merzouga 2012. Une première.

Energie : électrique

Puissance : 60 cv

Autonomie : 150 km sur pistes, à vitesse rallye

Dakar : objectif 2021

 

Renault Trucks C640 Hybrid

Catégorie : camions

Histoire : la firme Riwald, présente depuis plusieurs années sur le Dakar, fait partie des leaders hollandais de l’industrie du recyclage. Elle table sur son équipe de rallye raid pour prolonger son engagement.

Energie : hybride

Dakar : première participation en 2020

Dakar Rallye Rallye-Raid

About Author

gilles