JACKY ICKX : FÊTE SES … 75 PRINTEMPS CE 1er JANVIER! UN GRAND CRU…

 

 


25 HEURES VW-FUN-CUP-Le clan Ickx avec Jacky, Larissa, Vanina, Joy, Romain et Vincent avec une amie de la Famille ©-Manfred-GIET

 

 

Né le jour de l’an 1945, année qui vit la naissance du premier ordinateur électronique et connue pour des crus bordelais exceptionnels, la légende Belge du sport automobile, Jacky ICKX, longtemps affublé du sobriquet ‘’MONSIEUR LE MANS’’ suite à ses six victoires Mancelles et ce avant que le Danois Tom KRISTENSEN ne le dépasse avec ses neuf succès Sarthois, affiche désormais… 75 printemps à son compteur et vu son parcours de vie exceptionnel, il est visiblement bien né sous une bonne étoile…

 

JACKY ICKX et TOM KRISTENSEN : 15 victoires au MANS- Deux légendes!

 

Dans la longue listes des pilotes Belges de renom, Jacky ICKX, y trône assurément méritoirement en tête en tant que pilote le plus titré, toutes disciplines confondues, tandis que sur le plan international, en plus de faire partie de la frange des pilotes les plus polyvalents qui ont marqué l’histoire du sport automobile, Jacky est véritablement entré dans la légende en y creusant un fameux sillon tout au long de ses 22 années de carrière !

 

JACKY-ICKX, au GP de MONACO, le dimanche 25 Mai 2014. Photo : AutoNewsInfo

 

Avant lui, quelques autre illustres champions d’Outre-Quiévrain, tels Johnny CLAES, Olivier GENDEBIEN, Paul FRERE, André PILETTE ou bien encore Willy MAIRESSE, avaient montré la voie, en se forgeant une certaine notoriété dans le monde des Grands Prix d’avant-guerre ou plus tard dans le Championnat du Monde de F1, lancé lui, à partir de 1950, avant la mise sur orbite d’un certain Jacky ICKX à partir de 1967.

 

JACKY-ICKX, avec Paul FRÈRE, deux monuments du Sport Automobile en Belgique-©-Manfred GIET

 

Durant son enfance le fait d’accompagner régulièrement son père Bernard, journaliste automobile, sur les différents circuits de compétition ou de recevoir à la maison, des sommités comme l’Argentin Juan-Manuel FANGIO, Stirling MOSS et l’ami de la famille, Willy MAIRESSE, ne l’avait pas particulièrement guidé vers ce sport qu’il estimait à l’époque trop bruyant, lui préférant davantage le calme des balades en pleine nature…

Quant au parcours scolaire du plus ainé de la famille ICKX, il fut tout sauf un long fleuve tranquille, vu son allergie chronique aux chiffres et aux lettres !

Le virus des sports mécaniques ne se développa chez lui que le jour, lorsque son père Bernard (décédé en 1978) lui offrit une mobylette de 50cc, alors que son frère aîné, Pascal pilotait déjà en circuit entre autres des voitures de tourisme des constructeurs BMW-MERCEDES-FIAT ou LANCIA.

Avec comme objectif de vouloir marcher dans les traces de son grand frère, le tout jeune Jacky, âgé d’à peine 17 ans, participa au guidon d’une ZÜNDAPP ou d’une PUCH, à des compétitions officielles de Trial où rapidement il put démontrer ses qualités d’équilibriste hors pair et ce avant de passer à la vitesse moto toujours dans la classe 50cc, catégorie dans laquelle les DEGNER-ANSCHEIDT-TAVERI-ANDERSON et HUBERTS étaient les figures de proue à l’époque.

En 1962, lors du Grand Prix de Belgique, où il était engagé en 50cc sur une SUZUKI, il se verra refusé d’y participer parce que … non majeur !

 

JACKY ICKX- Rallye de HUY, avec la HILMANN-IMP, en 1964 – Photo : Publiracing

 

De deux roues, le jeune ICKX passa ensuite à quatre, en participant au Championnat de Belgique de courses de côte au volant d’une HILMANN IMP, et d’un petit coupé BMW 700 S, modèle d’apprentissage idéal, auquel la marque Bavaroise doit sa survie aujourd’hui, ainsi qu’en circuit sur une CORTINA LOTUS.

Des débuts fracassants au propre comme au figuré, puisque ponctués par deux sorties de route effrayantes et dont il se sorti miraculeusement indemne, avec d’une part la petite BMW pulvérisée contre un arbre lors de la course de côte de La Roche en 1963, ainsi qu’une grosse sortie de route aux Coupes de Spa 1964, où après avoir perdu le contrôle de sa FORD CORTINA LOTUS, à l’endroit le plus rapide de l’ancien tracé de Spa, le fameux ‘’S’’ de Masta, il partit en tonneaux touchant mortellement un spectateur, malheureusement placé dans une zone interdite…

Après ce terrible coup du sort, FORD BELGIUM s’impliqua à fond pour remettre le jeune ICKX en selle, en lui inculquant d’exploiter dorénavant à fond ses qualités de pilotage qui lui permettraient ostensiblement de donner une nouvelle orientation à sa jeune carrière en devenir.

Ce qu’il réussit indubitablement en profitant de compagnons de cordée, tels Jim CLARK, Henry et Trevor TAYLOR, John WHITMORE ou encore Jochen RINDT, soit tous les cadors du Championnat d’Europe des voitures de Tourisme des années ’60, pilotes avec lesquels il eut maintes occasions de croiser le fer.

 UN TREMPLIN VERS UNE SACRÉE CARRIÈRE…


JACKY-ICKX avec l’ENSIGN-N177 au GP de HOLLANDE 1978, à ZANDVOORT ©-Manfred-GIET

 

Fin 1965, la carrière de Jacky ICKX prenait une nouvelle trajectoire, grâce à un certain…Ken TYRRELL, lequel avait gardé en mémoire une épreuve européenne pour voitures de tourisme disputée un an auparavant dans les rues pavées de Budapest et où le ‘jeunot Belge au volant d’une FORD CORTINA LOTUS d’Alan MANN RACING, avait émerveillé tout son monde par sa pointe de vitesse et sa maîtrise, en livrant  un duel épique à son chef de file, le très performant John WHITMORE !

Ken TYRELL, surnommé ‘’L’Oncle Ken’’, proposa un programme ‘’monoplace’’ à Jacky ICKX qui sauta bien évidemment sur l’occasion, pour se retrouver dès 1966 dans deux disciplines considérées comme antichambres de la catégorie reine de l’époque, la F3 et la F2, avec parmi ses équipiers un certain … Jackie STEWART, engagé lui aussi dans cette dernière discipline !

Inscrit, tantôt en F3 sur une MATRA MS 5, tantôt en F2 sur une MATRA MS 6, lors de sa première saison chez TYRRELL, les débuts de Jacky ICKX, furent laborieux en raison d’un matériel quelque peu poussif !

Ce n’est qu’en 1967 que le jeune ICKX prit son véritable envol en participant au 1er Championnat d’Europe F2 disputé sur dix épreuves aux côtés de pilote ‘’gradés’’, tels Jochen RINDT, Jim CLARK ou Jackie STEWART, qui vu leur statut de pilote F1, ne pouvaient cependant pas marquer de points.

Au cours de cette saison 67, à l’issue de laquelle, Jacky sera couronné tout premier Champion d’Europe de la spécialité, il aura marqué l’histoire du sport automobile le week-end du 5-6 août 1967, à l’occasion du GP d’Allemagne de F1, sur la terrible boucle nord du Nürburgring, devenue la ‘Nordschleife’ que Jackie STEWART qualifiera ‘’d’Enfer Vert’’ peu après.

 

JACKY ICKX- GP du NURBURGRING 1967-En 1ére-ligne, il finira second derrière Jacky STEWART, le poleman

 

Pour ce 7ème Grand Prix de F1 de la saison, vu le faible plateau d’engagés (16 monoplaces de F1), les organisateurs avaient décidé d’accepter des F2 simultanément, sans toutefois que leurs pilotes ne marquent de points.

Lors de ce week-end du GP d’Allemagne, disputé sur le circuit le plus exigeant au Monde, Jacky ICKX mettra ses connaissances du tracé à profit, pour se retrouver sous les feux de la rampe !

Avec son 3ème meilleur temps aux essais et ce juste derrière les F1 équipées de moteurs 3000cc de Jim CLARK (Lotus 49) et Dennis HULME (Brabham  BT24), Jacky ICKX avec une MATRA MS 7 FORD F2 de 1600cc du TYRRELL RACING ORGANISATION, laissait tous les observateurs pantois !

Le lendemain durant le GP, ICKX renouvela sa démonstration au nez et à la barbe de pointures comme SURTEES-BONNIER-IRWIN-RODRIGUEZ-GURNEY-SIFFERT-Graham HILL- STEWART-RINDT ou encore Bruce MC LAREN !!!

Alors qu’il occupait une inattendue mais sensationnelle 4ème place au général derrière HULME, BRABHAM et AMON, la suspension avant droite de sa frêle MATRA MS7, alors qu’il ne restait que quatre tours à couvrir avant l’arrivée, ne résista pas aux innombrables sollicitations sur un tracé qui en raison des nombreux ‘’jumps’’, où les voitures décollaient des 4 roues avec des allures de parcours hippique !

Malgré la déception légitime du jeunot qui venait de faire la leçon à l’élite de la F1, la prestation du ‘héros de ce Grand Prix d’Allemagne ’67, ne passa pas inaperçue dans les hautes sphères de la catégorie reine au point de transformer sa performance en précieux  sésame qui lui donnait accès à la cour des grands dès la fin de cette même année.

Comme quoi le talent n’attend pas forcément le nombre d’années!

 

UN PALMARÈS IMPRESSIONNANT…

JACKY-ICKX, au GP de FRANCE 1973 au PAUL-RICARD avec la FERRARI

 

Après avoir été intronisé dans les deux disciplines royale du sport automobile, à savoir la F1 et aussi en parallèle, les épreuves d’endurance en sport-protos, Jacky ICKX se hissa rapidement dans le cercle restreint constituant l’élite.

Pour celui qui a eu une carrière tout à fait atypique en F1, il lui aura juste manqué ce brin de réussite pour être couronné Champion du Monde, avant de briller en endurance, dont il est devenu une ‘icone !

 

JACKY-ICKX au GP d’ESPAGNE 1974, au volant de la LOTUS

 

Durant ses douze années de présence en F1, où il remportera huit victoires et deux titres de Vice-Champion du Monde, parmi les neuf Teams pour lesquels il a défendu les couleurs dont FERRARI et  LOTUS, il a certes été logé à bonne enseigne mais malheureusement à des périodes, où ces deux écuries prestigieuses, se trouvaient hélas …dans le creux de la vague !

 


JACKY ICKX- Au volant de la FERRARI, au GP de MONACO en 1973

 

Chez FERRARI, où le Directeur de Course de l’époque, Franco LINI, avait insisté auprès d’Enzo FERRARI pour faire venir Jacky ICKX à la SCUDERIA en 1968, avant qu’il ne la quitte pour y revenir cependant en 1970, il est avec le regretté Niki LAUDA le seul à avoir eu ce privilège au sein de la plus illustre des écuries.

 


24-HEURES-DU-MANS-1969-Au-volant-de-la-FORD-GT-40-1ére-des-six-victoires-de-JACKY-ICKX

 

En endurance durant dix-huit années, Jacky a véritablement marqué son territoire par sa présence aux volants de sport-protos pour les principaux constructeurs engagés, dont  FORD,FERRARI, ALFA ROMEO, GULF MIRAGE, MATRA SIMCA et PORSCHE, avec à la clé, au total, la bagatelle de …  53 victoires, dont… six succès aux très prestigieuses 24 HEURES DU MANS !

 


JACKY ICKX aux 24 Heures du MANS 1973 avec FERRARI-

 

Rappelons et précisons encore qu’en 1982 et 1983 dans cette discipline de l’endurance, Jacky ICKX, sera également couronné Champion du Monde des pilotes d’endurance.

A son actif, on épinglera également le tour le plus rapide jamais atteint mais en essai libre donc non officiel, sur l’ancien tracé ultra-rapide de Francorchamps, long en ce temps-là, de…  14 Km, où il plaça – un sacré exploit – le record de la vitesse moyenne au tour jamais atteinte à 263,415 Km/h au volant d’une MATRA 670 lors des 1.000 KM de SPA en 1974 !

Le record ‘ officiel’ lui appartenant à Henri PESCAROLO

 

JACKY-ICKX-1000-KM de SPA-1974- Jacky au volant de la MATRA victorieuse en compagnie de Jean-Pierre JARIER.

 

Véritable ‘’touche à tout’’, Jacky ICKX s’est par ailleurs distingué également dans d’autres disciplines aussi variées que la CANAM Américaine, un Championnat qu’il remportera en 1979 pour le Team de Carl HAAS au volant d’une LOLA-CHEVROLET et ce alors qu’il découvrait la discipline, après s’être essayé déjà en NASCAR et IROC outre-Atlantique en 1977 et 1978 et le pilotage sur les ovales.

Parallèlement avec son ami Tullio ABBATE, le célèbre constructeur italien des bateaux F1 de la Mer, à l’une ou l’autre occasion, il a aussi démontré en participant à quelques épreuves de vedettes ‘’Hors-Bord’’ qu’il n’était nullement aquaphobe.

 


DAKAR-1982-MERCEDES-GE de JACKY-ICKX et CLAUDE-BRASSEUR.

 

Sans oublier bien sûr plus tard, les Rallyes ou Rallyes-Raid, où il parvint à s’illustrer en remportant le PARIS-DAKAR avec l’acteur Claude BRASSEUR comme navigateur en 1983 avec une MERCEDES et très probablement sans le fameux ‘pile ou face’ de 1989, sur cette même épreuve, au volant d’une PEUGEOT 205 Turbo 16, avec son pote Christian TARIN, il aurait récidivé et obtenu un second succès.

 

JACKY-ICKX au PARIS-DAKAR en 1989, second avec la PEUGEOT 405 Turbo 16

 

Durant sa longue carrière, ajoutons que Jacky ICKX, a remporté 107 victoires sur 2 et 4 roues.

En 1984, il fit même un retour en F1 comme Directeur de Course au GP de Monaco, un poste qu’il occupera en Principauté durant une vingtaine d’années après des fonctions dirigeantes à Spa-Francorchamps son circuit fétiche avec ‘’ l’Enfer Vert’’ du Nürburgring.

 


Jacky-ICKX, une fameuse carrière dans le rétro © Manfred GIET

 

Avec le recul et en regardant dans le rétro, Jacky ICKX est tout à fait conscient d’avoir été un pion majeur d’un sport où joies et deuils cohabitaient en permanence et que suite aux accidents graves dont il a été victime en 1963 (Course de Côte de La Roche), en 1970 lors du GP d’Espagne à JARAMA, en 1976 au GP des USA à Watkins Glen.

 


Jacky-ICKX en 1985 sur le circuit de FRANCORCHAMPS lors des 1000 km de SPA, au volant de la Porsche 956 à l’assaut du Raidillon sur l’un de ses circuits fétiches©-Manfred-GIET

 

Sans oublier l’édition 1985 à Francorchamps aux 1000 Km de Spa avec l’accrochage avec le jeune espoir Allemand Stefan BELLOF, décédé tragiquement et aussi le drame de 1991 au Rallye des Pharaons, lorsque sa Peugeot prit feu après des tonneaux et l’issue fatale dont fut victime son équipier et ami Christian TARIN, l’ami Jacky s’estime comme miraculé d’une époque, où risquer sa vie était encore une liberté, comme il aime fréquemment le souligner !

 

FIA Halle of Fame Endurance 2019 au siége de la FIA PARIS -Jacky ICKX et Henri PESCAROLO – Photo Bernard BAKALIAN

 

De sa génération, Jacky ICKX a été l’un des plus doués ce qui lui a valu d’entrer dans le ‘’Hall of Fame’’des pilotes d’endurance le 2 décembre dernier, lorsqu’il a été honoré à juste titre pour l’ensemble de son œuvre en matière de sport automobile et de l’endurance en particulier.

Bon anniversaire Jacky, déballe nous encore longtemps ta légendaire bonne humeur et que le sablier s’écoule encore un long moment!

 

Manfred GIET

Photos : Publiracing Agency -Bernard BAKALIAN – Thierry COULIBALY – Max MALKA – AutoNewsInfo

 

 

24-HEURES-DU-MANS 1975- Au volant de la MIRAGE- FORD, JACKY-ICKX victorieux en compagnie de DEREK BELL

 


JACKY-ICKX-Derek-BELL-Porsche-956- 24 Heures du Mans 1982, vainqueurs-©-Manfred-GIET

 

JACKY ICKX, remplaçant de PATRICK DEPAILLER, au volant de la LIGIER en 1979

 

MONSIEUR-JACKY-ICKX

 


24-Heures-du-Mans-2019-Ému… Jacky Ickx, en retrouvant sa GT40 de 1969-Photo : Patrick MARTINOLI

 

GRAND-PRIX-HISTORIQUE de MONACO 2014- JACKY ICKX en démonstration avec une AUTO-UNION- Photo : Max MALKA

 


JACKY ICKX et EDDY MERCKX, lors du GRAND PRIX de MONAC 2014-Photo-AutoNewsInfo.

 

Gilles-GAIGNAULT et Jacky ICKX, aux 24 HEURES du MANS 2017-Photo Thierry-COULIBALY

 

 

About Author

gilles