MOTOGP : LE PETIT MARCHÉ DE NOËL 2021 (DES PILOTES) MARCHE FORT !

PREMIÈRE CLÉ DU MARCHÉ, MARC MARQUEZ

 

Et oui, dans le MotoGP (dans la F1 aussi d’ailleurs, témoin le contrat quinquennal de Leclerc) on prépare les fêtes avec un an d’avance.

Et c’est autour de l’arbre de Noël 2019 que le marché commence à ouvrir (en grand) ses échoppes … pour 2021 !

Un marché qui concerne le renouvellement total du stock (à part Tito Rabat qui a un contrat qui va jusqu’à fin 2021).

Alors, on y va boutique par boutique.

 

DOVIZIOSO ET PETRUCCI PEUT-ÊTRE EN PROMO FIN DE SÉRIE…

 

Ducati… risque de se débarrasser de ses deux pilotes actuels en factory, avec deux objectifs, Marquez et Vinales…

Marquez que Honda bien sûr veut garder à tout prix, c’est la bonne formule au propre et au figuré…

Il gagne cette année 15 millions de dollars, on parle d’une offre italienne de 20 millions par an…

Honda aurait déjà fait signe de bonne volonté en engageant le frère de Marquez dans son team factory, alors que ce n’était pas du tout l’idée première (Crutchlow et Zarco étaient tête de liste…).

 

MARQUEZ, DEUX POUR LE PRIX … DE DEUX!

 

Bien sûr Marc Marquez a d’abord envie d’une meule qui lui permette de gagner un titre de plus, mais c’est sûr qu’un paquet d’oseille doublé d’un pari de réussir là où Rossi et Lorenzo se sont cassé les dents  ça peut donner envie…

Ce n’est probablement pas encore le moment, fin 2020, Marquez peut être à égalité de titres avec Rossi, Hailwood et le moins connu Ubbiali, c’est à dire ayant décroché la timbale 9 fois dans leur carrière toutes cylindrées comprises…

Donc le pari Ducati peut-être mais plus tard…

 

SI VINALES EST ENCORE LE MEILLEUR PILOTE YAMAHA EN 2020, POURRA T’ON EN FAIRE UN CADEAU SURPRISE POUR DUCATI?

 

Ducati a aussi des vues sur Vinales, qui leur coûtera beaucoup moins cher c’est sûr et peut, on le voit chaque année, gagner des courses.

Il avait publiquement envisagé de quitter Yamaha mais en fin d’année (lui et la moto) ont vraiment commencé à se sentir bien donc là aussi Ducati est peut-être un saut dans le vide (avec un parachute doré…ouah !)

En plus c’est un titre que veut Ducati…

Les solutions en rouge pour 2021 sont Miller, souvent brillant  mais en 2019, sur une moto d’usine, il a terminé huit, presque trente points derrière Quartararo et sa moto satellite…

 

ZARCO EST PARTI AUX MALDIVES AVEC SA FIANCÉE AVANT ‘ANNÉE CRUCIALE

 

Autre solution, Zarco bien sûr, qui aura fait une année de pré-vente sur une moto satellite sur laquelle les recruteurs sauront très bien voir le vrai potentiel du garçon.

Chez Honda, on sait que le manager des frères Marquez est déjà en négos, avec accord évident sur le principe (il faudra quand même voir les résultats de Junior en 2020) mais la famille risque d’être très gourmande… en même temps, a-t-on le choix chez Honda ?

Reste donc Yamaha où les choses ne sont pas si simples.

Si Vinales se voit refuser un nouveau contrat il ira évidemment chez Ducati, mais c’est lui le meilleur pilote Yamaha en 2019 et si cela se reproduit en 2020 ?

 

ROSSI, DEUXIÈME CLÉ DU MARCHÉ

 

En fait tout dépend de la décision de Rossi qui a clairement dit que faute de résultats en début de saison 2020, ça n’aurait aucun sens de continuer (sic).

Et l’on sait qu’il veut rouler en auto pendant une dizaine d’années, ce challenge là peut l’amuser plus que la poursuite d’une gloire peut-être déjà passée à moto.

Car c’est toujours ce qui motive le garçon, s’amuser…

 

QUARTARARO A PRIORI DÉJA RÉSERVÉ POUR LA VENTE 2021

 

Auquel cas Quartararo et Vinales pourraient se retrouver en équipe factory, gros challenge, Vinales a dit à plusieurs reprises que son envie de rouler était revenue en cours d’année 2019 à cause de la pression mise par le Français…

Il y a donc deux schémas chez Yamaha, un duo Quartararo-Rossi ou un autre Quartararo-Vinales.

Ah oui, le marché 2020 n’est toujours pas terminé, pour cause de passage de Iannone devant les autorités anti dopage de la FIM début janvier…

La riposte d’Aprilia est prête, la maison a déjà contacté Abraham, son cher papa sera étonné que son fils puisse enfin courir en gagnant de l’argent au lieu de lui coûter deux millions par an…

Alors Aprilia en 2021, là c’est le contraire, pas de projet, on roule au jour le jour…

 

Jean Louis BERNARDELLI

Photos:  MotoGP

 

 

 

MotoGP Sport

About Author

jeanlouis