‘LUIGI’…LE SORCIER DE COMBLAIN-AU-PONT S’EN EST ALLÉ !

 

 

 

Le décès ce vendredi 20 décembre 2019 (Voir lien) du très réputé préparateur Belge bien connu, notre ami Luigi CIMAROSTI, plonge dans le deuil le sport automobile Belge et Européen, aussi.

Familièrement appelé ‘Luigi’ , cet Italien d’origine à l’accent chantant transalpin et dont très peu connaissaient son nom de famille, vient en effet de décéder à l’aube de ses 90 ans dans sa cité de Comblain-au-Pont, au sud de Liège, après une vie entière consacrée au sport automobile.

Dans les années ’60, il avait commencé à se faire connaître par ses participations aux courses de côtes du Championnat de Belgique de la spécialité au volant d’une petite FIAT 500 ABARTH qu’il préparait lui-même aidé de son frère Francesco, appelé ‘’Coco’’, un petit bolide qui avançait comme un avion et qui raflait souvent les places d’honneur de sa catégorie.

 

 

Par la suite, dans les années ’70, ses qualités de technicien hors-pair aidant, ‘Luigi’ se fit surtout remarquer pour ses préparations optimales de BMW 3.0 CSi, aux couleurs de CASTROL et UFO et qui aux mains des meilleurs spécialistes ‘’Tourisme’’ , tels Pierre DIEUDONNE, Alain PELTIER, Hughes de FIERLANT, Jean XHENCEVAL (son beau-frère) ou Umberto BRANO, squattaient régulièrement les podiums du Championnat Européen Tourisme de l’ETCC.

La croissance du TEAM dorénavant dénommé ‘LUIGI RACING’ connut rapidement une progression ascensionnelle au point de semer la zizanie au sein des Teams d’usines de l’époque, performances qui lui valurent alors du coup de devenir le préparateur ‘fétiche’ de l’usine Bavaroise.

 


Luigi-CIMAROSTI-©-Manfred-GIET

 

Pour la marque à l’hélice, celui que l’on nommait désormais le ‘Sorcier de Comblain’ remportera d’ailleurs, l’épreuve-phare du calendrier ‘ Tourisme/GT’ les très prestigieuses 24 Heures de Francorchamps, comme elles s’appelaient encore à l’époque, en 1974 et 1975, grâce aux équipages respectifs que formaient le trio PELTIER-DIEUDONNE-XHENCEVAL et le duo DE FIERLANT-XHENCEVAL.

Grandes favorites pour réaliser le triplé un an plus tard à la plus prestigieuse épreuve tourisme du calendrier, ‘LUIGI’ dut hélas déchanter après que ses voitures furent sujettes à des ennuis techniques, si bien que sa seule consolation de l’année 1976, sera de voir ses BMW 3.0 CSi, triompher à de maintes reprises en ETCC et avec comme cerise sur le gâteau, le titre Européen en fin d’année pour la paire XHENCEVAL-DIEUDONNE.

Ce duo accompagné de Spartaco DINI aux 24 Heures du Mans en 1977, remportera également une brillante victoire de catégorie qui fera suite à d’autres victoires en ETCC la même année et l’année suivante avec entre autre des pilotes comme Tom WALKINSHAW et Umberto GRANO, venus renforcer l’équipe toujours sur des BMW 3.0 CSi et CSL.

Après avoir également préparé des TOYOTA TRUENO à la fin des années ’70, à partir de l’année 1980, ‘Luigi CIMAROSTI, propriétaire avec son beau-frère, brillant pilote, Jean XHENCEVAL d’une concession officielle BMW, se alors lança dans la préparation de puissantes et lourdes CHEVROLET CAMARO Z28, qui en finale ne lui apportèrent que peu de satisfaction, vu la fragilité et le peu d’efficacité du moteur V8 des imposantes Américaines, décorées aux couleurs KINLEY ou BASTOS et alignées aussi en Championnat de Belgique Tourisme.

 

 

Un levier plus haut, en Championnat ETCC Groupe 2, on retrouvera à son volant les amazones italiennes Anna CAMBIAGHI ainsi que la regrettée Lella LOMBARDI sans oublier Jean XHENCEVAL, Georges CREMER, Reine WISSELL et André LIERNEUX, qui malgré leurs maîtrises ne parvinrent que rarement à ramener ces véritables ‘porte-avions’ à l’arrivée.

Sa fibre italienne aidant, Luigi CIMAROSTI  préparera à partir de 1982 et jusqu’à fin 1985, des ALFA ROMEO ALFETTA GTV6, qui participeront sous les couleurs Italiennes de GUIDA MONACI ou Belges de BOULE D’OR aux Championnats Européens Tourisme de l’ETCC, en division 2 avec des pilotes de pointe Italiens, Belges, Français et Portugais pour défendre ses couleurs face aux teams rivaux, du JOLLY CLUB ou TOTIP.

Durant cet épisode, ‘Luigi’,  préparera également des voitures de rallye de la marque italienne notamment  pour le rallyman Français, Yves LOUBET.

 

DODGE VIPER 24 HEURES du MANS 1994

 

Il clôturera son boulot de sorcier mécanique en préparant des FORD SIERRA COSWORTH destinées tant au circuit qu’en rallye ainsi que les DODGE VIPER alignées par Gilles GAIGNAULT aux 24 Heures du MANS édition 1994, dont l’une pilotée par le trio René ARNOUX-Justin BELL et Bertrand BALAS, qui parviendra – un joli exploit – à terminer l’épreuve Sarthoise  12ème au classement général, pour ses grands débuts en compétition, non sans finir 1ére des GT, la Porsche 962 Dauer victorieuse au scratch et inscrite curieusement en GT – son propriétaire l’ayant fait homologuer pour la route – lui ayant volé sa victoire !!!

 

LUIGI aux 24 HEURES DE SPA en juillet 2016

 

Après quatre décennies passées dans le cambouis et les décibels, ‘Luigi s’était totalement retiré de la scène publique et ce jusqu’à une de ses dernière apparition en juillet 2016, sur son circuit ‘fétiche de Spa-Francorchamps, lors d’une rencontre amicale du ‘’Drivers Circle’’ mise sur pied dans le cadre des 24 HEURES de SPA-FRANCORCHAMPS, à l’invitation de Pascal WITMEUR et de Lucien BECKERS

 

Ciao Luigi

 

Manfred GIET

Photos : Publiracing Agency

NOTRE ARTICLE ANNONÇANT LE DÉCÈS DE LUIGI

 

‘LUIGI’ LE SORCIER DE COMBLAIN AU PONT EST MORT

Nécrologie Personnalités

About Author

gilles