INDYCAR : CONOR DALY CHEZ CARPENTER EN 2020

 

 

 

 

Après deux années de galères, Conor Daly signe enfin un vrai contrat en Indycar. Le pilote Américain partagera la « 20 » de Carpenter, avec son patron, Ed Carpenter.

 

INDYCAR-2019-INDY-CONOR-DALY

 

Changement radical chez Carpenter, pour 2020. Rinus VeeKay va remplacer Spencer Pigot sur la « 21 ». Sur la « 20 », le patron, Ed Carpenter, sera désormais doublé par Conor Daly sur les « routiers ». Un rôle jusqu’ici tenu par Ed Jones que l’on annonce en… DTM!

Jones, comme Pigot, a été écarté faute de résultats. Surtout, Conor Daly apporte le sponsoring de l’US Air Force et surtout, sa médiatisation.

Daly est -avec James Hinchcliffe– le pilote le plus jovial de l’Indycar. Le plus bavard devant les micros, aussi. L’Américain avait bien compris que c’était le seul moyen de se faire une place dans le paddock. Cela et le fait de se rendre à toutes les courses, qu’il soit sur la grille ou pas.

C »est grâce à cela qu’en 2015, il débarqua au pied-levé, chez Dale Coyne, à Long Beach (alors qu’il avait signé chez Sam Schmidt, pour la fin de saison !) En 2016, il disputa sa première saison complète et décrocha un podium, également avec Dale Coyne. Performance qui lui valu un recrutement par le Team d’AJ Foyt, pour 2017.

Les résultats furent cependant décevants… A pied pour 2018, Conor Daly reprit son porte-à-porte. Pilote Dale Coyne à Indianapolis, il effectua plusieurs piges chez Harding.

Là, ce fut une affaire incroyable. Un commentateur du foot US, noir, fut viré. Très amer, il ressortit une anecdote des années 80 où son pére l’ancien pilote de Formule 1, Derek Daly avait prononcé le mot « nègre »!!!

Tôlé aux Etats-Unis où les Daly père et fils furent mis à l’index… Mais le paddock aimait trop Daly Jr (en plus, il n’était même pas né lors de l’incident.)

 

Conor Daly (Andretti.) Copyright : CONOR DALY

 

Pilote recruté d’abord en 2019, par Andretti à Indianapolis, Daly offrit son coup de volant ensuite à l’équipe Carlin puis à Sam Schmidt, obtenant deux top 10. Cela incita son sponsor d’Indianapolis, l’US Air Force, à vouloir davantage s’engager avec lui.

En 2020, Daly va effectuer son grand retour. A Indianapolis, Carpenter alignera trois voitures et ce sera donc le seul ovale de sa saison. Cela faisait longtemps que Conor Daly attendait une vraie deuxième chance. Charge à lui de se montrer à la hauteur…

D’ailleurs Conor Daly était également sur la « shopping list » de Dale Coyne. Visiblement, l’US Air Force n’avait pas les moyens de lui financer un temps complet. Alex Palou, également sur la liste, semble vouloir poursuivre en Super Formula. Ed Jones pourrait signer avec Dale Coyne, dont il fit parti de l’effectif en 2017, à moins comme me l’a soufflé Gilles Gaignault qu’il ne vienne en Europe rouler en DTM!!! Etant convoité par le Team WRT de Vincent Vosse où il épaulerait le Suisse Fabio Scherer, en remplacement du tandem Pietro Fittipaldi et Jonathan Aberdein.

Notez enfin qu’en 2019, Ed Jones courrait chez Carpenter en partenariat avec le soutien logistique de Scuderia Corsa. Une association qui a vécu.

Et comme toutes les nouvelles équipes (Juncos, Carlin, DragonSpeed…), le devenir de Scuderia Corsa en Indycar semble bien trouble…

 

Joest Jonathan OUAKNINE

Photos : INDYCAR – CARPENTER

 

Conor Daly. Copyright : CARPENTER

Indycar Monoplaces

About Author

Fred Prysquel