DOMINGOS PIEDADE EST MORT

 

 

  

AVEC LE DÉCÈS DE DOMINGOS PIEDADE LE SPORT AUTOMOBILE PERD UNE FIGURE MARQUANTE.

 

Décidément l’année 2019, restera inscrite comme année sombre pour la F1.

Après le britannique Charlie WHITING, décédé au mois de mars et ‘la légende’ Niki LAUDA emporté en mai, le sport automobile et la F1 en particulier se retrouvent à nouveau endeuillée avec la disparition du Portugais Domingos PIEDADE, vaincu par une maladie incurable à l’âge de 75 ans.

PIEDADE était non seulement un personnage polyvalent mais aussi très apprécié dans les paddocks où il se pointa régulièrement durant des décennies.

Fils d’un marchand de fruits et légumes dans la région de Lisbonne, le Lusitanien Domingos PIEDADE quitta son Portugal natal pour venir étudier en Allemagne, à Aix-la-Chapelle en particulier, où il fut diplômé de l’université.

C’est là à Aix-la-Chapelle, la cité de Charlemagne, qu’il fit la connaissance de Willy KAUHSEN, qui à l’époque possédait également un commerce de légumes comme son père mais qui était surtout connu pour ses qualités de pilote en faisant partie de l’équipe PORSCHE, engagée au Championnat du Monde des Voitures de Sport.

Et comme le Nürburgring et le circuit de Francorchamps étaient à un jet de pierre d’Aix-la-Chapelle, la ville où restera établi un bon moment le jeune Domingos, il se laissera naturellement attirer par le sport automobile, non pas comme pilote mais plutôt pour tout ce qui concernait le management.

C’est ainsi qu’il devint une des figures marquantes derrière la scène du sport automobile international en s’établissant comme parfait relai pour les pilotes Brésiliens s’installant en Europe pour y poursuivre leurs carrières, tels Emerson FITTIPALDI, Nelson PIQUET ou bien encore l’inoubliable Ayrton SENNA, lorsque ceux-ci vinrent s’établir en Europe, une époque où il fut également actif comme journaliste pour des médias spécialisés de langue Portugaise.

Ce multilingue parviendra rapidement à se créer un carnet d’adresse aussi épais qu’un annuaire téléphonique dans le milieu ce qui lui permettra de grimper les échelons pour devenir incontournable pour certains.

 

Ayrton-SENNA au volant de la PORSCHE-956 managée par son ami Domingos PIEDADE au Nürburgring en 1984 ©-Manfred-GIET.

 

On retiendra surtout sa pige comme manager chez JOEST RACING, à l’époque des PORSCHE 956B jaunes et noires NEWMAN qui remportèrent les 24 HEURES du MANS en 1984 et 1985.

C’est lui qui y installera (photo) pour une séance d’essai programmée sur le Nürburgring, au printemps 1984, son ami Ayrton SENNA derrière le volant de cette PORSCHE JOEST

Ce fut cependant chez AMG, qui deviendra la branche sportive du constructeur allemand MERCEDES, que le Portugais qui entretemps avait aussi acquis la nationalité Allemande, deviendra un personnage clé par ses idées novatrices dans tout ce qui touchait au sport automobile de haute compétition.

En tout Domingos y passera 27 années de sa carrière, un bail au cours duquel la petite entreprise AMG passera de 50 collaborateurs à une usine de 1.200 employés !

De Team Principal, il accédera jusqu’au titre de vice-Président d’AMG, une étape durant laquelle il fut à la base également de l’accession d’un certain Michaël SCHUMACHER à la F1.

C’est à lui aussi que l’on doit le retour au pays du GP du Portugal de F1 après 17 années d’absence… en 1984 lorsqu’il guida l’équipe de la FIA-FISA composée du Président Jean-Marie Balestre, du Secrétaire général Yvon Léon et de l’Attaché de presse Gilles Gaignault,  pour l’homologation du tracé d’Estoril.

Ainsi que l’introduction de la voiture médicale durant les GP de F1 que MERCEDES AMG, met à disposition de la FIA et des organisateurs.

Après sa retraite, Domingos PIEDADE retournera à son Portugal natal, où il occupera également la fonction de Directeur du Circuit d’Estoril et deviendra aussi consultant pour une chaîne de TV Portugaise jusqu’à ce que la maladie le rattrape et à laquelle il se livrera à un dernier combat qu’il vient malheureusement de perdre samedi dernier 30 novembre 2019.

 

RIP Domingos

 

Manfred GIET

Photos: Publiracing Agency

Nécrologie Personnalités

About Author

gilles