AFRICA RACE 2020 : PARCOURS ET NOUVEAUTÉS, DU 5 AU 19 JANVIER, DE MONACO A DAKAR SUR LES TRACES DE THIERRY SABINE

 

ARRIVÉE AU LAC ROSE, DÉPART EN NOCTURNE DE MONACO

 

Le parcours finalisé vient d’être publié, l’Africa Race partira donc en nocturne de Monaco vers le port italien de Savona qui a un énorme intérêt, à cette époque de l’année où il fait un froid sibérien, le parcours de ralliement au bateau fait seulement 130 km.

 

LE PARCOURS 2020

 

Embarquement donc en Italie à peine deux heures après le départ de Monaco, c’est tout simplement royal pour une entrée en matiére.

 

L’EMBARQUEMENT, MOMENT MAGIQUE

 

Autre avantage, le trajet maritime est long et permet de multiplier les briefings et surtout de pioncer comme des abrutis parce qu’après, une fois débarqué en terre d’Afrique, le sommeil sera court et léger…

Jean Louis Schlesser de passage à Paris pour la cérémonie des HALL of FAME de la FIA, en ce début de semaine est comme d’hab’ pressé comme une orange  private joke », au-delà de l’orange pressée qui est un jeu de mots des plus originaux, son père avait des plantations d’orangers au Maroc…).

 

JEAN LOUIS SCHLESSER

 

Il m’annonce une course très ouverte, avec beaucoup de motos, normal, les motards sont les plus rêveurs des pistards et l’on roule vraiment sur les traces du vrai Dakar de Thierry Sabine, ils seront cette année 80.

D’une façon générale, cette organisation voit chaque année de plus en plus d’inscriptions, quelques chiffres, 22% de hausse cette année, 34 nationalités sont présentes au départ.

 

 

70% du parcours est nouveau, on arrivera d’ailleurs par Tanger et la première étape, on y traversera une forêt absolument sublime où habite une énorme colonie de  singes, elle, elle se terminera à Goulmina, de l’autre côté de l’Atlas, côté désert, pour que la nuit soit moins fraîche !

Jean Louis m’annonce une course très ouverte, et surtout son grand bonheur de toucher Tidjika, lieu symbolique du Paris-Dakar où le rallye fera étape pour disputer deux boucles dans le plus beau pays du monde, la Mauritanie.

J’appelle Jeff Dakardantan, notre vrai expert du Dakar, qui me parle de Marc Joineau, un cador de l’épopée africaine, un Dijonnais qui est un vrai pionnier… il fut au départ pour la première fois en 1980 ! Il pilotait une Suzuki, il deviendra d’ailleurs officiel de la marque, il termina troisième en 1983, il a fait huit Dakar à moto et en 1988, il continue mais en auto.

Bref un dur de dur et un pur de pur.

 

RAVITO ÉTONNANT POUR JOINEAU DONT LA SUZUKI ÉTAIT ÉQUIPÉE D’UN RÉSERVOIR ARRIÈRE ÉTONNANT

 

Marc a créé une page facebook spéciale, pour célébrer son nouveau départ, sur l’Africa Race donc, 40 ans après sa première participation…au Dakar

Marc m’annonce au téléphone qu’il avait une envie dingue de repartir en Afrique, le pays des vrais pistards, que le quarantième anniversaire était l’occasion rêvée.

Il roulera sur une BHR 450, moto importée par « Carbi », Thierry Charbonnier, lui aussi un grand cador des Paris Dakar d’antan.

Dans les souvenirs de Marc, un l’a marqué, il me dit qu’il s’en souvient tout le temps.

En 1982, il est un pilote privé et largement en tête du rallye, une demi-heure devant Cyril Neveu…

Ravito.

Et… erreur de carburant !

Au camion qui s’occupe de ce ravito, son réservoir est rempli de kérosène, ce carburant lourd utilisé en aviation, et panne évidente, il terminera finalement seizième…

Il a cette phrase que tout le monde de la moto connaît… P… de camion !

La grande époque a vu aussi des moments incroyables !

 

Le fondateur D’AUTONEWSINFO, Gilles  GAIGNAULT  occupa la téte dix jours du tout premier PARIS-DAKAR!

 

Le premier Dakar, nommé à l’époque Rallye OASIS PARIS ALGER DAKAR, c’était en 1978, on était parti cette année-là, le 26 décembre des jardins du Trocadéro  aprés un prologue disputé dans le camp militaire de Montlhéry, deux jours auparavant le 24 décembre et remporté par le surpuissant Range Rover de Christophe Neveu – le frére de Cyril – et Gilles Gaignault. Bien placés au fil des étapes disputes au Sahara en Algérie, ils occupaient toujours la téte en arrivant au Niger, au fort d’Asamaka. Mais dans l’étape menant d’In Guezam à Arlit – la cité de l’uranium – les leaders s’égaraient et se perdaient en compagnie de toute l’équipe officielle Yamaha menée par ‘JCO’ alias Jean-Claude Olivier, le patron de Yamaha France!  Et comme à l’époque, il n’y avait, ni GPS, ni avions, ni non plus naturellement hélicoptères… De simples boussoles, leurs courses fut ruinée!

Un groupe d’anciens de ce 1er Paris-Alger-Dakar, a prévu de se rassembler sur place cette année 2019, le 26 décembre pour célébrer cette naissance qui a donné à tant d’entre nous, l’occasion de découvrir ce merveilleux continent qu’est l’Afrique.

Et ce qui est formidable avec l’Africa Race, c’est que cette aventure là continue en terre d’Afrique!

 

 

La traversée du Maroc est une initiation sublime au désert, en tous cas une fois passé ce formidable massif montagneux de l’Atlas, puis c’est la Mauritanie et son océan de sable et de montagnes ocres et noires, pays que l’on a pu découvrir dans le merveilleux film Fort Saganne sorti en 1984.

Ensuite, c’est le Sénégal et l’arrivée au Lac Rose, il s’est avéré, dès les tous débuts du rallye Dakar, que la plage de N’Gor était pleine de monde et Thierry Sabine avait alors décidé de donner le départ sur la plage, l’arrivée se faisant au Lac Rose en quittant la mer un peu avant la ville de Dakar.

 

 

Les vérifications auront lieu à Menton et le départ sera donné à nouveau, le 4 janvier au soir sur le port de Monaco.

Émotions garanties…

Le 19 janvier arrivée au Lac Rose.

Comme chaque année, Autonewsinfo fera un reportage quotidien avec les photos sublimes de notre complice du désert Alain Rossignol, le Photographe de Captain Nowhere.

Jean Louis BERNARDELLI

Photos : Organisation et CAPTAIN NOWHERE

 

Africa Race Moto Rallye-Raid Sport Tout terrain

About Author

jeanlouis