ALPINE RÉDUIT SA PRODUCTION A L’USINE DE DIEPPE

ALPINE A 110.png

 

Alpine, dans la tourmente ?

 

Assurément non car si la demande fut forte lors de l’annonce du renouveau de la marque Dieppoise et l’afflux de commandes, il était logique qu’avec le temps, une fois passé l’engouement de ce ‘come-back’ les commande allaient au fil des mois légèrement baisser…

Ce jeudi 28 novembre 2019, Alpine annonçait donc une prochaine diminution de sa production par deux, soit passer de 15 A110 produites par jour… à seulement 7. La prise d’effet de cette décision intervenant le 1er janvier 2020.

Que se passe-t-il donc du côté de Dieppe ? A priori, chez Alpine on prévoit un ralentissement des ventes en France, pays qui représente aujourd’hui 60% des ventes totales de la marque. Les 40% restant se retrouvent en Europe et dans une toute petite mesure au Japon, les nippons ayant toujours voué un culte à la Berlinette originelle.

Il semblerait – ce qui reste normal après deux ans – que les ventes en France commenceraient à fléchir légèrement après un réel succès commercial lors du lancement.

 

USINE ALPINE A DIEPPE –

 

En effet, Alpine a vendu et immatriculé quelques 2607 A110 sur les 10 premiers mois de 2019. Un chiffre, reconnaissons-le, remarquable pour un marché de niche, celui du coupé sportif, d’autant plus que pour sa première année de lancement et de commercialisation du modèle en 2018, 1156 exemplaires avaient déjà été écoulés et mis sur la route !

En moins de deux ans, Alpine a donc vendu près de 4000 nouvelles A110 en France… Un joli succès !

Néanmoins, on peut légitimement penser que tous les passionnés, suffisamment fortunés, de la marque Dieppoise ont reçu leur magnifique jouet.

Et désormais, maintenant il faut aller trouver de nouveaux clients, et ce n’est pas chose aisée…

Du côté de l’Europe, le succès tant attendu n’est pas au rendez-vous, le Royaume-Uni et l’Allemagne, principalement visés, n’ayant pas accueilli le retour d’Alpine avec les yeux de Chimène…

Et au Japon, il s’agit davantage d’un succès d’estime que d’une explosion des ventes !

Le produit par lui-même n’est pas en cause, il est en effet salué par la presse internationale pour ses formidables qualités dynamiques, les clients se montrant également enchantés par cette pourvoyeuse de plaisirs automobiles !

Il nous faut rappeler que l’A110 a failli remporter le titre très envié de la Voiture de l’Année 2019, échouant de très peu derrière la Jaguar E-Pace… Excusez du peu ! Seulement devancé par une marque aussi prestigieuse que l’est Jaguar !!!

La dernière fois qu’un coupé sportif atteignait un tel classement, c’était … en 2013, la place de dauphin avait alors été remportée par le duo Subaru BRZ / Toyota GT86.

Alors, si le produit est bon, pourquoi un tel fléchissement des ventes attendu ?

Dans un premier temps, le marché en général n’est pas franchement à l’euphorie et 2020 s’annonce difficile en France et en Europe avec notamment l’arrivée de la nouvelle norme de calculs de consommation et d’émissions de CO2 WLTP, accompagnée, pour la France, d’un durcissement du malus écologique !!!!

La version A110S, toute récemment présentée verra ainsi son malus passer de 1153 € à 2918 € !

Difficile à comprendre…

Surtout, la voiture, en général, est de plus en plus pointée du doigt par les politiques – qui roulent en carrosses dorés avec chauffeurs et escortes tous partis confondus – et les associations assassines plus ou moins engagées et boboïsantes !!!

Alors rouler en coupé sportif ressemble désormais à un véritable défi !

Mais les clients d’Alpine sont aptes à le relever…

Le problème pourrait venir du réseau de vente, volontairement limité à 20 centres Alpine en France, mais dont les performances sont très différentes d’un point à l’autre… défauts dans le découpage, dans le management, dans le manque de motivation et de passion ?

Un exemple ?

Comme nous le rappelle et précise Gilles Gaignault, l’excellent et magnifique livre écrit par l’homme qui a relancé la marque Alpine, Bernard Olivier n’est pas en vente dans ces centres Alpine(voir lien) !!!!!

Alors que toute une gamme de marchandising y trône pourtant :

Comprenne qui pourra…

Manque d’efficacité du réseau certainement, les premiers exemplaires de l’Alpine – et non du sublime bouquin – ayant été vendus à des clients qui venaient d’eux-mêmes en concession pour l’acheter alors que maintenant il faudrait aller chercher une nouvelle clientèle.

Plus facile à dire qu’à faire, mais là se trouve la survie de la marque.

 

USINE-ALPINE-A-DIEPPE-Nouvelle-et-ancienne-berlinette

 

 

Le marketing et la communication de la marque ont également été ‘endormis’ par le succès initial, en utilisant toujours les mêmes ficelles de la nostalgie, de l’histoire sportive de la marque, de la compétition « facile », coupe de marque et prototype LMP2, victorieux aux 24 Heures du Mans à deux reprise et sacré Champion du monde d’endurance.

On ne s’est adressé qu’aux fans inconditionnels, et on en a bien vite, trop vite… fait vite le tour !

Souhaitons que cette merveilleuse Alpine A110, trouve rapidement le nouveau public qu’elle mérite et que la direction d’Alpine, retrouve le goût de la passion automobile à faire partager.

L’arrivée d’un nouveau boss un très grand professionnel, venant de chez AMG, Partick Marinoff, devrait redonner le coup de boost nécessaire.

Wait and see !

 


USINE-ALPINE-A-DIEPPE

 

Du côté de Dieppe, s’il ne devrait pas y avoir de licenciements ni de chômage partiel pour les personnels en CDI, en revanche les intérimaires verraient leur nombre diminuer drastiquement, passant de quelques 120-130 à une vingtaine.

Le plan produit d’Alpine n’est pas connu, l’arrivée d’un SUV avait été annoncée par de nombreux confrères, mais pour l’instant rien en vue…

L’hybridation et l’électrification vont devenir incontournables ces prochaines années, la plateforme de l’A110 actuelle est-elle compatible avec ces nouvelles motorisations ?

Rien n’est moins sûr !

Affaire à suivre avec attention car ALPINE mérite attention, considération et RESPECT !

 

Gilles VIRMOUX

Photos : ALPINE et AutoNewsInfo

 

 

L’histoire a commencé avec la Berlinette ALPINE à DIEPPE

NOTRE ARTICLE SUR LE MAGNIFIQUE LIVRE CONSACRE A LA RELANCE ET AU RENOUVEAU D’ALPINE

ALPINE, LA RENAISSANCE, UN LIVRE QUI DÈTAILLE L’AVENTURE DE LA RELANCE DE LA MARQUE DIEPPOISE

About Author

gilles