RED BULL RACING  A EFFECTUÉ LE PIT-STOP LE PLUS INCROYABLE DE L’HISTOIRE DE LA F1…EN APESANTEUR!!!

 

 

 

Décidément rien n’arrête le célèbre Taureau ailé des canettes !

Depuis de nombreuses années, le fabriquant Autrichien de boissons énergisantes RED BULL, propriétaire de l’écurie de F1 éponyme et de sa cousine, la Scuderia Toro Rosso, sponsor dans de nombreuses disciplines sportives de haut niveau, voire de sports extrêmes, se démarque régulièrement sur la scène sportive pour ses actions de marketing spectaculaires et frisant parfois l’irréel !

La dernière en date ?

 

LIlyouchine-qui-a-servi-à-cet-exercice-hors-du-commun-©-RED-BULL-RACING

 

Un pit stop effectué en apesanteur à 11.000 mètres d’altitude juste après le Grand Prix du Brésil sur la piste d’Interlagos à Sao Paulo, où les mécanos de RED BULL venaient d’établir un nouveau record absolu en effectuant un pit-stop sur la voiture victorieuse de Max VERSTAPPEN, dans le temps incroyable de … 1,820 seconde !!!

Encore sous l’euphorie de cet exploit, le Team sous l’impulsion de son équipe ‘’marketing’’ proposa de franchir un cap en la matière et dans des conditions tout à fait inhabituelles et ce, en tentant de réaliser cet exercice de changement de pneumatiques en moins de 20 secondes et … en apesanteur cette fois !

Pour réaliser cette opération de relation publique hors du commun, l’équipe ‘’Support Crew’’ de chez RED BULL, contacta le centre d’entrainement spatial Russe Youri GAGARINE à Star City près de Moscou, où une délégation forte de 16 techniciens et mécaniciens RED BULL fut conditionnée façon cosmonaute durant une semaine en vue de réaliser cet exercice hors du commun pour l’équipe technique du Team Autrichien , habituellement basé à Milton Keynes, près du circuit de Silverstone en Angleterre.

Quant à la voiture devant servir à cet exercice, RED BULL utilisa une ancienne RB1 datant de 2005, dépourvue de son bloc moteur et désossée au maximum de tous ses éléments lourds, afin de faciliter l’opération tout à fait inhabituelle, même pour le centre spatial Russe.

Une fois le conditionnement atteint, la RB1 accompagnée des techniciens auxquels s’étaient joint une équipe de cameramen forte de 10 hommes, furent embarqués dans la soute d’un Ilyouchine 76 MDK spécialement aménagé à cet effet et qui malgré son envergure impressionnante, s’avéra quelque peu exigu pour embarquer tout ce monde.

L’exercice proprement dit, se déroula cependant sans encombre à… 11.000 mètres d’altitude, même si les mécanos et les cameramen, n’avaient à chaque fois qu’une quinzaine de secondes à leur disposition pour effectuer leur job, alors que l’Ilyouchine pour créer l’effet d’apesanteur d’une durée de 22 secondes à chaque fois, devait effectuer des rotations en parabole incluant des montées à 45° ou des descentes en piqué.

A l’issue de cet exercice absolument dingue et après avoir retrouvé le plancher des vaches, non sans avoir vidé quelques canettes du breuvage énergisant pour se remettre de leurs émotions, tous les participants réalisaient seulement qu’ils venaient d’accomplir un exercice unique au niveau de leur job et qui les aura marqué à vie !

 

Manfred GIET

Photos : PUBLIRACING Agency et RED BULL Racing

 

Evenements F1 Monoplaces

About Author

gilles