A LA BAJA 1000… JENSON BUTTON EN PANNE, SEUL 17 HEURES DANS LE DÉSERT, RACONTE

 

 

 

 

Ce week-end, lors de la Baja 1000 disputée au Mexique, la victoire est revenue au pilote local, Alan Ampudia (photo d’ouverture) qui triomphe et l’emporte, en devançant Jesse Jones et Luke McMillin

Top 5 pour Mike Walser et Rob Mac Cachren

A noter la présence au départ de deux anciens pilotes de F1, le Britannique Jenson Button et l’Américain Alexander Rossi ! Tous deux victimes de pépins…

 


BAJA-1000-2019-JENSON-BUTTON et TERRY MADDEN.

 

Alors qu’il découvrait cette épreuve qui prenait son envol à Ensenada, l’ancien Champion du monde de Formule 1 sacré en 2009,  pour le Britannique Jenson Button, cette Baja 1000, a été un long calvaire, comme il l’expliquait, détaillant sa mésaventure :

« Nous reviendrons de cette Baja 1000 avec une histoire à raconter. Pas celle que nous voulions, mais une grande histoire quand même. »

Et d’expliquer sa mésaventure :

« Alors que nous avions bien débuté doublant une douzaine d’engins en panne ou accidentés, nous avions assez vite trouvé un bon rythme avant d’attaquer dans les portions rapides. Mais soudainement au 235éme mile, avec mon copilote Terry Madden, nous avons soudainement entendu un bruit très fort et perdu le contrôle car le différentiel venait de lâcher. »

Et il poursuivait en précisant :

« C’est bizarre car toutes les températures étaient bonnes et nous prenions soin de la mécanique, mais en sport mécanique ce genre de chose arrive parfois. Le problème, c’est que cela nous est arrivé dans l’endroit le plus éloigné de cette course. Du coup, nous avons passé toute la nuit à la belle étoile, dix-sept heures !

Et Jenson Button concluait :

« Nous nous sommes alimentés avec des barres énergétiques et nous avons fait un feu. Terry et moi avons donc profiter de ces longs moments de tranquillité pour nous raconter des histoires. C’est une velle expérience de la vie, mais surement pas celle que j’attendais. Ainsi va la vie ! »

 

BAJA 1000 2019 – Alexander ROSSI aprés ses tonneaux

 

Quant à l’ancien vainqueur de l’Indy 500  – les 500 miles à Indianapolis – l’Américain Alexander Rossi, lui il a été contraint à l’abandon pour la deuxième année consécutive alors qu’il avait auparavant en début de course, occupé la tête de l’épreuve.

Ce week-end, celui qui a remporté la centième édition des 500 miles d’Indianapolis le dimanche 29 mai 2016 au volant de sa Dallara DW12 – Honda, a lui effectué des tonneaux, peu avant les cent premiers miles couverts. Mais si Rossi est parvenu à remettre son Honda Ridgeline sur ses roues avec l’aide des spectateurs présents, Alexander a ensuite dû renoncer une centaine de miles plus loin.

« Trop de pièges ne jouaient plus en notre faveur. Il a donc fallu abandonner. Après avoir analysé la situation on a donc décidé que notre sécurité n’était plus assurée. Mais c’est bien dommage car notre truck était diabolique. »

Précisons encore la participation de Robby Gordon (voir photo ci dessous) vu ces dernières années au rallye Dakar en Amérique du Sud et qui a lui aussi rencontré des soucis, des ennuis mécaniques …

 

Peter GRISWOLD

Photo : Organisation

 

BAJA 1000 2019 – ROBBY GORDON

Rallye

About Author

gilles