INDYCAR : LE JEUNE HOLLANDAIS RINUS VEEKAY CHEZ CARPENTER

 

 

 

Nouvelle sensation des paddocks US, le Néerlandais Rinus VeeKay va débuter en Indycar, avec le team Carpenter.

 

La signature de Rinus VeeKay chez Carpenter était logique. En juillet dernier, le jeune pilote Hollandais effectuait un test avec l’équipe d’Ed Carpenter. L’Indycar offre une journée supplémentaire à toute équipe confiant sa voiture à un novice. Souvent, ce sont des opérations sans lendemain…

Mais cette opération, le courant passa visiblement entre Ed Carpenter et Rinus VeeKay. A l’automne, le vice-champion d’Indy Lights effectua un second test. Carpenter sortait d’une saison très moyenne avec Spencer Pigot. Or « 404 » n’a pas de sponsor, alors que VeeKay en possède un!

Le choix était vite vu. Mi-novembre, Carpenter signifiait à Pigot qu’il était « libéré » et quelques jours plus tard, l’équipe recrutait donc  dans la fouléée VeeKay…

Rinus van Kalmthout est déjà une star. Son nom était trop compliqué pour les Américains, le Néerlandais se fait du coup appeler « VeeKay ».

 

UN PEU D’HISTOIRE…

 

Il débute en 2017, en US F2000. Il aurait du commencer dans une voiture co-gérée par Carlin et Benik. Mais le projet fit long feu et il se recasa avec l’équipe Pabst. Malgré tout, ce débutant termina second. Derrière Oliver Askew, mais devant des favoris comme Kaylen Frederick, Calvin Ming ou le vétéran Parker Thompson.

Tout ce beau monde passa ensuite en Pro Mazda, en 2018. Thompson domina en début de saison, puis VeeKay, pilote de l’écurie Juncos, enchaîna cinq victoires et il fut titré avec une large avance.

L’hiver venu, il survola littéralement  la F3 Asian Winter Series, malgré la présence de ténors Européens comme l’espoir Britannique solidement soutenu par Red Bull, Dan Ticktum ou le jeune Allemand David Schumacher, le fils de Ralf. Titulaire d’une bourse en Indy Lights, grâce à son titre en Pro Mazda, il resta chez Juncos.

Le Néerlandais se retrouva hélas esseulé face à l’armada Andretti. Cela explique pourquoi, aux yeux des observateurs, sa place de vice-champion avait plus de valeur que le titre d’Askew.

L’Indycar semble atteinte du syndrome Peter Pan. En 2019, les ‘rookies’ Colton Herta, Felix Rosenqvist, Santino Ferrucci et Marcus Ericsson ont tous brillé.

Du coup, pour la saison 2020, les autres équipes veulent des jeunes premiers, tels Pato O’Ward et Askew chez McLaren, et donc VeeKay chez Carpenter.

C’est une bonne nouvelle pour une Indy Lights qui manquait de débouchés. Mais du coup, des pilotes de la génération précédente, comme James Hinchcliffe, Conor Daly et Pigot se retrouvent à pied…

Ainsi va la vie qui reste une roue à aubes permanente !

 

Joest Jonathan OUAKNINE

Copyright : ED CARPENTER

 

Indycar Monoplaces

About Author

JOEST JONATHAN OUAKNINE