ISDE 2019 AU PORTUGAL : BELLE JOURNÉE EN TROPHÉE MAIS LES FRANÇAIS RATENT LE TOP 5

LE JUNIOR DÉVASTÉ PAR UN ABANDON, LE YROPHÉE (OUVERTURE) S’EST BIEN BATTU

On sait qu’en Junior, l’abandon de Théo Espinasse hier est un acte de fin pour l’équipe de France, qui s’est battue mais juste pour le fun (et un peu d’orgueil, indispensable en sport de haut niveau…)

L’équipe se reprend deux heures de pénalité, mais le truc le plus incroyable c’est que l’on garde la neivième place.

Cela dit, pour un team qui était sur le podium le premier jour de ce championnat du monde d’enduro par équipes, c’est quand même une fin désastreuse, dommage, le potentiel était là, mais un abandon coûte très cher.

Il n’y a pas de joker en Junior.

 

 

En Trophée, magnifique journée pour l’équipe de France qui a repris deux minutes, ce qui est énorme, aux Finlandais, mais ce n’est pas suffisant pour accrocher le top five.

On terminera donc sixième, le samedi est une journée de motocross, sans vraie possibilité de reprendre du temps.

Il a fait beau ce dernier jour de vraie course, il y a un truc intéressant, en Trophée les USA gagnent devant l’Australie, en Junior, victoire de l’Australie devant… les USA !

 

VICTOIRE DES USA EN TROPHÉE

Bref, cette Europe qui est historiquement une vraie terre d’enduro a tout laissé aux cousins américains et aux Ozzies.

Tout ce grand monde parle anglais, la compétition a commencé en 1913, il a fallu attendre la 48ème édition, en 1973,  pour voir une équipe américaine gagner en Junior, qui s’appelait à l’époque le Vase d’argent.

L’épreuve avait lieu cette année là aux USA…

Rebelote pour la 66ème édition en 1991, en 1995 l’Australie prend à son tour la victoire en Junior, et encore les USA en 2006, c’était la dernière année du Vase d’argent, avec la création l’année suivante de la catégorie Junior.

C’est à partir de 2015, année où l’Australie gagne les trois titres (un Trophée féminin existe depuis  2007) que les titres en  mondial par équipes commencent  à venir de très loin.

C’est en 2016 que les USA gagnent le Trophée pour la première fois, pour la 91ème édition des ISDE !

Le pilote américain le plus connu aux ISDE (ISDT à l’époque) s’appelle … Steve Mc Queen, il a roulé avec les USA en 1964.

Cette année, les USA ont aussi gagné le Trophée Féminin.

Voilà, demain motocross pour les photos et l’an prochain on recommence à gagner, promis !

Jean Louis BERNARDELLI

Photos FFM et FIM/Dario Agrati

CLASSEMENT ISDE 2019 JOUR CINQ 

Classement Trophée : 1.Etats Unis ; 2.Australie (+2’02’’52); 3.Italie (+11’57’’30); 4.Espagne (+16429’’22) ; 5.Finlande (+21’15’’45); 6.France (+23’45’’58);  

Classement Junior : 1.Australie ; 2.Etats Unis (+8’39’’20); 3.Espagne (+27’28’’97)….9.France (+4h19’14);

 

Moto Sport Tout terrain

About Author

jeanlouis