CHEZ PORSCHE… DEUX GÉNIES SOUFFLENT 170 BOUGIES EN L’ESPACE DE 2 JOURS !

 

 

 

 

Chez PORSCHE à Zuffenhausen, dans les environs de Stutgart, il va falloir mettre le turbo pour souffler 170 bougies de deux légendes !

En effet, les deux ‘’vétérans’’ qui ont contribué à tant de succès de la marque Allemande durant des décennies, Norbert SINGER et Hans MEZGER, fêteront respectivement, leurs 80 et 90 ans, ces samedi 16 et lundi 18 novembre!

Tous deux ont été en quelque sorte, les chefs d’orchestre durant plus de trente ans dans un long répertoire de partitions exécutées avec brio.

 

NORBERT SINGER LE ‘’MR LE MANS’’ DE CHEZ PORSCHE.


24-Heures du MANS-2017-NORBERT-SINGER-Ingénieur-PORSCHE-Photo : AutoNewsInfo

 

Né le 16 novembre 1939 dans les Sudètes, actuellement en République Tchèque, après de brillantes études en technique automobile et spatiale et fort de deux cordes à son arc, il obtint cependant l’avis décisif dans l’orientation de sa carrière d’un professeur de l’université de Münich, en optant plutôt pour le secteur automobile.

Ayant pour sa part déjà beaucoup d’affinité avec le sport automobile, il fit la connaissance en 1970 de Peter FALK, responsable pour le développement des voitures de compétition et de série ainsi que du département ‘’essais’’ chez PORSCHE qui l’engagea séance tenante.

 

MUSEE-PORSCHE-Les Fabuleuses et Inoubliables 917 -Photo : AutoNewsInfo

 

Sa première tâche consista à trouver une solution de refroidissement de la boîte de vitesse de la PORSCHE 917, bolide pour lequel le patron Ferdinand PIËCH, s’opposait à utiliser un radiateur externe et souhaitait une solution simple.

Et comme son idée de développement d’un système de refroidissement aérodynamique de la boîte de vitesse s’avéra efficace et fut largement démontrée aux 24 HEURES du MANS, l’épreuve phare en endurance que le patron de PORSCHE voulait absolument décrocher comme Trophée pour la marque de Zuffenhausen.

Chose qui devint enfin réalité en juin 1970, avec la victoire ‘historique’ de la PORSCHE 917 de la paire formée de Hans HERMANN et de Richard ATTWOOD, l’équipage au volant de la PORSCHE 917 K Salzbourg.

Et des six PORSCHE 917 K (version courte) ou LH (version longue) engagées en Sarthe, aucune ne connut des problèmes de boîte de vitesse à la grande satisfaction de Norbert SINGER, qui pour l’occasion, avait entièrement revu l’étagement des boîtes en passant, selon les modèles, parfois de 5 à 4 rapports.

Dans le sillage de cette victoire capitale pour PORSCHE, Norbert SINGER se vit alors ensuite confier le département aérodynamique et ce afin de poursuivre et continuer le développement de la 917 et en particulier celui de la version longue et dans la foulée les modèles 917/10 et 917/30 turbo-compressés engagés dans les séries Américaines, domaine où il eut l’occasion de mettre tout son savoir-faire aérodynamique en pratique.

Durant trente-deux années, Norbert SINGER devint le ‘’gourou’’ de la maison PORSCHE dans la réalisation de nombreux modèles de compétition, tels les 911 CARRERA RSR (1972), CARRERA RSR TURBO 2.1 (1974), la 935 (1976) ou encore la fameuse ‘’Mobby Dick’’ 935/78 (1978).

 

Derek BELL lors de sa dernière victoire aux 24 Heures du Mans 1987 sur la Porsche 962 C-© Manfred GIET

 

Après la multitude de succès engrangés avec toutes ces versions, il s’attaqua ensuite au règlement du Groupe C, en développant de véritables chefs-d’œuvre, avec les légendaires Groupe C 956 et 962, avec lesquelles il put donner libre cours à toute sa compétence et imagination pour faire de ces modèles des voitures aux succès retentissants entre 1982 et 1986, un quinquennat durant lequel PORSCHE remporta pas moins de cinq titres ‘’pilotes’’, trois titres ‘’marques’’ et deux titres ‘’Teams’’ aux Championnats du Monde de la discipline, sans oublier bien sûr naturellement les sept victoires consécutives au Mans entre 1981 et 1987.

 

Porsche 917 WSC et Canam côte à côte- avec une 935 K en arrière plan-© Manfred GIET

 

Norbert SINGER a été pour la marque PORSCHE un véritable pionnier, toujours impliqué à 100% dans tout ce qu’il faisait au point d’aller jusqu’à risquer sa vie comme en 1985, lors des 1000 KM de Hockenheim lorsque lors d’un ravitaillement de la Porsche 962 des futurs vainqueurs STUCK-BELL, la citerne à carburant placée à l’entrée du box, s’embrassant soudainement et que l’on vit SINGER, en manches de chemise, empoigner un extincteur pour combattre le feu, ce qui lui valut de graves brûlures, avec quelques semaines d’hospitalisation et certaines cicatrices qu’il porte encore aujourd’hui.

Depuis sa retraite, son expertise est encore quémandée régulièrement lorsqu’il s’agit de restaurer d’anciennes PORSCHE de compétition, comme tout récemment, une 917 avec le châssis 001 ou une 956 avec le châssis 005, exposées au Musée de la marque à Stuttgart.

 

HANS MEZGER, LE SORCIER…

Hans MEZGER-© Manfred GIET

 

Le deuxième ancien de la maison PORSCHE, à fêter un grand anniversaire, le 18 novembre est Hans MEZGER, celui qui parmi les concepteurs de moteurs de compétition à haut rendement, se situe tout en haut dans la hiérarchie des ’grands sorciers’ lorsqu’il s’agit de trouver des chevaux et de la fiabilité.

Né le 18 novembre 1929 à Ottmarsheim près de Ludwigsbourg à 100 Km de Hockenheim, Hans MEZGER diplômé en ingénierie mécanique est embauché le 1er octobre 1956, par le constructeur basé à Zuffenhausen.

Là, il fut mis d’emblée dans le bain pour faire ses premières armes et acquérir sa première expérience par un travail de développement sur le moteur à quatre arbres à cames de type 547, pour lequel il créa une formule de calcul des profils de cames qui allait devenir en même temps un futur projet de PORSCHE pour développer un moteur de F1 dès 1960.

 

La Porsche 753 de 1962 première F-1© Manfred GIET-

 

En parallèle, il contribua également fortement au développement du moteur 1,5 litres à 8 cylindres du type 753, tout comme à la conception du châssis 804 de la PORSCHE F1 de 1962, pour ensuite faire suivre le moteur mondialement connu et surnommé le ‘’moteur Mezger qui alimenta les modèles PORSCHE 901 respectivement 911.

En 1965, il fut promu responsable du département ‘’Construction ‘’ de PORSCHE COMPETITION qui deviendra MOTORSPORT par la suite, par le grand patron, Ferdinand PIËCH.

Il lui confiera dès lors la mission de conception de la PORSCHE 917 et de son moteur 12 cylindres qui en 1970 et 1971, allait non seulement largement dominer au Mans, mais aussi au Championnat du Monde des Voitures Sport.

En 1972 et 1973, grâce à une nouvelle technologie de Turbocompression des gaz d’échappement, PORSCHE parvint à tenir la dragée haute sur les lacets des circuits empruntés par la série américaine CANAM.

 


Porsche 935 K et 962 C ©-Manfred-GIET

 

Une primeur grâce à laquelle, il a été possible de donner au turbocompresseur, un temps de réponse utilisable sur toutes les pistes et voies publiques, une technologie qui a fait de PORSCHE, un pionnier dans ce domaine et que Hans MEZGER et son équipe ont pu pleinement exploiter en 1974 sur la PORSCHE 911 Turbo.

Mais c’est en 1981, lorsque Ron DENNIS et son Team Mc LAREN recherchaient un moteur turbo puissant pour la F1, que le projet le plus remarquable de Hans MEZGER, a pris son envol.

 

Mc Laren MP4-2 TAG Porsche d’Alain Prost de 1985 © Manfred GIET-

 

A nouveau, il a été le créateur du moteur V6 de 1,5 litres de cylindrée incliné à 80° et qui allait développer plus de 1.000 cv en course et qui permettra à Niki LAUDA en 1984 et Alain PROST en 1985 et 1986 de devenir Champions du Monde de F1.

En tout, ce moteur siglé TAG-Turbo – La firme sponsor qui finança les études et le développement – allait rapporter vingt-cinq victoires en Grand Prix, à l’équipe Mc LAREN, dont deux titres constructeur en 1984 et 1985.

Un grand moment et en même temps, l’immense satisfaction d’avoir pu honorer avec succès, le contrat de développement le plus important commandé à PORSCHE, par une entreprise externe.

Tout cela par l’œuvre d’un personnage hors norme qu’était Hans MEZGER et qui n’a jamais failli à son attachement à la marque PORSCHE, malgré les nombreuses sollicitations, dont il a fait l’objet de la part de la concurrence.

Aujourd’hui encore le ‘’sorcier de Zuffenhausen’’ possède toujours une PORSCHE 911 CARRERA 3.0 blanche équipée d’un moteur créé et développé par lui.

Happy Birthday-Viel Glück zum Geburtstag Norbert et Hans

 

Manfred GIET

Photos : Publiracing Agency et AutoNewsInfo

 

Panoplie de Porsche 911 motorisées par des créations de Hans Mezger-© Manfred GIET

 

About Author

gilles