LE CHAMPIONNAT EXTRÊME E SERA AUSSI… HIMALAYESQUE !

 

 

L’Extreme E vient de dévoiler le quatrième site de sa saison 2021 : la vallée de Kali Gandaki, au Népal.

 

Avant de prendre l’avion pour Riyad et l’ouverture de la Formule e 2019-2020 en Arabie Saoudite, Alejandro Agag s’est rendu au Népal.

L’Extreme E souhaite courir dans des endroits reculés et sauvages. Les manches seront thématiques : Arctique (au Groenland), Forêt vierge (dans l’Amazonie), Désert et Glacier, au Népal, donc.

Les 4×4 électriques mettront le cap sur la région de Mustang (aucun lien avec les chevaux sauvages) et plus précisément, la vallée de Kali Gandaki. L’un des endroits les plus enclavés et les moins peuplés du pays. Le Népal est loin d’être surpeuplé et de déborder d’infrastructures, alors imaginez ce que doit être la situation de Kali Gandaki…

Au moins, les pilotes seront dans des conditions extrêmes.

Depuis le séisme d’avril 2015, le Népal souffre doublement. Le tremblement de terre a ébranlé les bâtiments et les routes. Mais il a également fait fuir les touristes. Yogesh Battharai, le ministre du tourisme, espère que l’Extreme E offrira des retombées, en terme de notoriété, au pays.

Pour Alejandro Agag, il s’agit également de sensibiliser les gens au réchauffement climatique. Le Népal est couverts de glaciers, lesquels approvisionnent des fleuves importants, comme le Gange. Or, depuis des années, les glaciers reculent, menaçant de couper le robinet des fleuves.

L’Extreme E a prévu cinq manches. La dernière s’intitule Océan et l’Extreme E devrait nous annoncer l’endroit où elle se disputera…

Signalons enfin que Nelson Piquet Jr a rejoint l’important club des candidats à un baquet d’Extreme E. Le Brésilien connait d’autant mieux Agag qu’il a couru cinq saisons en Formule E.

Et encore une fois comme me le rappelle notre ‘ bible’ Gilles Gaignault, le fils de l’ancien  triple Champion du monde de Formule 1, a d’ailleurs été le tout 1er pilote sacré en Formule e, au terme de la première saison en 2014-2015, couronné le 28 juin 2015 à Londres, avec l’équipe Nextev!

 

Joest Jonathan OUAKNINE

Photo : EXTREME E

Extreme E Rallye-Raid

About Author

JOEST JONATHAN OUAKNINE