FILM LE MANS 66. SUCCÈS GARANTI DE CE SOUVENIR … INOUBLIABLE POUR LES FANS DES 24 HEURES DU MANS

 

 

 

 

Dans les années 60, les Constructeurs Ford et Ferrari se livraient une guerre sans merci. À cette époque, Henry Ford II reprenait l’entreprise familiale de son grand-père avec pour objectif d’imposer les voitures américaines sur le marché européen. Il a été assisté par Lee Iacocca. La rivalité entre les deux constructeurs connue son apogée lors de la Course du Mans de 1966.

En difficulté financière, la firme Italienne Ferrari reçoit alors une offre de rachat de Ford, qu’Enzo Ferrari le créateur de la marque au Cheval Cabré, refuse.

Vexé, dans son QG de Dearborn à Détroit, les dirigeants de Ford décident donc d’aller concurrencer Ferrari sur son terrain de l’époque, les courses d’Endurance.

 

 

Les 24 Heures du Mans fascinent, captivent, enchantent, envoûtent, hypnotisent, mais surtout, elles propulsent les vainqueurs au rang de stars internationales.

Aux 24 Heures du Mans, il y a deux vainqueurs, les pilotes et la marque, la rapidité n’est rien sans la fiabilité.

Aux premières 24 Heures du Mans en 1923, les pilotes André Lagache et René Léonard ont remporté la course sur une Chenard et Walkcker de 3 litres de cylindrée à 92,064 km/h de moyenne

En 1966, les Néo-Zélandais Bruce Mac Laren et Chris Amon ont remporté l’épreuve sur une Ford GT 40 MK II de 7 litres, à la moyenne de …201,196 km/h,  le progrès était en marche et le défi est d’autant plus grand !

Henri Ford avait une ambition, vaincre le Commandatore Enzo Ferrari au Mans, la plus grande course du monde. Il faut dire qu’Henri Ford a tenté de racheté Ferrari mais que l’Ingéniere lui a claqué la porte au nez, furieux de ce camouflet, Ford a pris la décision de battre Ferrari sur son terrain de jeu favori : Les 24 Heures du Mans.

Après deux essais infructueux en 1964 et 1965 où trois Ferrari l’emportent, Ford aiguise ses armes, en 1966 !

Sont rangées en épis face au public la bagatelle de …13 Ford GT 40, dont cinq MK I de 4,7 L, les huit autres sont des MK II de 7 L

Pour tenter de les empêcher de vaincre … 14 Ferrari se positionnent mais toutes ne sont pas des prétendantes à la victoire, il y a trois Dino 206 S, une 365 P2 Spyder de 4L, une 365 P2 de 4,4 L, deux 330 P 3 de 4 L, trois 365 P2/P3 de 4,4 L, une 250 LM, et en tourisme deux 275 GTB et une 275 GTB/C.

Les Ford ont un avantage de 75 CV sur la plus puissante des Ferrari, 475 CV contre 400 CV, ce qui détermine la grille de départ puisque trois Ford ont réalisé les trois meilleurs temps le poleman étant Dan Gurney sur sa MK II, avec une temps de 3’30’’ 06, soit une moyenne de 230, 103 km/h.

 

Le-MANS-66-L’arrivée des trois FORD-Photo-Thierry-COULIBALY-

 

Avec le résultat que l’on connaît, à savoir la victoire du duo formé des Néo-Zélandais, Bruce McLaren et Chris Amon et un sensationnel triplé aux 24 Heures du Mans, le 19 juin 1966. Le podium étant complété par la paire composé du Britannique Ken Miles et d’un autre Néo-Zélandais Denny Hulme et des Américains Ronnie Bucknum et Richard Hutcherson.

La première des Ferrari, une 275 GTB, ne se classant qu’à une bien modeste huitième place, avec l’anglais Piers Courage et le Britannique Roy Pike. Tous les protos, pourtant confiés à des équipages vedettes, la N°21 avec Lorenzo Bandini et Jean Guichet, la N°19 avec Herbert Muller et Willy Mairesse, la N°27 avec Pedro Rodriguez et Richie Ginther, la N°20 avec Ludovico Scarfiotti et Mike Parkes, la N°8 avec Masten Gregory – victorieux en 1965 avec Jochen Rindt – et Bob Bondurant, et la N°16 avec Richard Attwood et David Piper, ayant toutes rencontrés des pépins mécaniques…

Les places d’honneur derrière l’inattendu triplé des Ford, revenant donc à quatre Porsche 906, elles aussi pilotées par des pilotes de renom comme Jo Siffert, Rolf Stommelen, ou Hans Hermann, entre autres !

Ce Film exceptionnel ‘Le Mans 66’, sorti ce mercredi 13 novembre et que nous avons visionné en avant-première est franchement exceptionnel et génial, et assurément il va ravir tous les fans des compétitions d’Endurance auto et tout naturellement les inconditionnels des 24 Heures du Mans mais aussi les Sarthois.

Ce sensationnel et magnifique long-métrage, met en scène, deux stars de Hollywood, Matt Damon et Christian Bale, dans le role du Texan Caroll Shelby le boss de l’amada Ford et Ken Miles, le Britannique, classé second de cette édition 1966.

 

LE MANS 66 avec MATT DAMON et CHRISTIAN BALE

 

‘Le Mans 66’ retrace ce que fut autrefois les samedi 18 et dimanche 19 juin 1966, cette lutte inoubliable, ce duel mythique entre les Équipes Ford et Ferrari, millésime entré dans la légende des 24 Heures du Mans.

Avec Matt Damon dans le rôle de Carroll Shelby, Christian Bale dans la peau du pilote Américain Ken Miles. Mais aussi Jon Bernthal, Remo Girone ou encore Caitriona Balfe.

Franchement, avec mes proches et amis, on s’est véritablement régalé!

Nous ne saurions que vous conseiller d’aller le voir… Vous en ressortirez absolument conquis.

 

Gilles GAIGNAULT

Photos : ACO et AutoNewsInfo

 

LE FILM FAIT SA PUB SUR LES CHAMPS ELYSÉES A PARIS CE 13 NOVEMBRE 2019

Photos : AutoNewsInfo

 

24 Heures du Mans Endurance Evenements Sport

About Author

gilles