LA JAPONAISE JUJU NODA ÂGÉE DE 14 ANS VA DÉBUTER AU DANEMARK ET PEUT-ÊTRE EN F4 FRANCE ?

 

 

 

Sensation Japonaise, Juju Noda va débuter en automobile en 2019. Inscrite en F4 Denmark, elle pourrait parallèlement débuter en F4 France!

Juju Noda est la fille d’Hideki Noda. Noda Sr fut le premier Japonais à s’imposer en monoplace, hors de l’archipel. En l’occurrence, en Formula Vauxhall, en 1989.

A chaque échelon, il avait de plus en plus de difficulté à grimper sur le podium. Mais fin 1994, l’écurie Française Larrousse l’accepta, contre une mallette de yens…

Noda pu ainsi disputer trois Grand Prix. Il tenta de revenir d’abord avec le Team Simtec, puis Pacific ensuite , mais en vain. Noda mit ensuite le cap sur les Etats-Unis, avec pour point d’orgue une poignée de départs en Indycar, en 2002.

On le vit encore ensuite en Japan F3000, en Super GT, en A1 GP et même au Mans. A partir de 2006, les engagements se sont espacés.

Depuis, Noda Sr s’occupe de la Noda Racing Academy, basée sur le circuit de Motegi. Il s’agit d’une école de pilotage et de coaching.

L’étendard de la Noda Racing Academy, c’est sa fille, Juju Noda ! En 2017, à 11 ans, au volant d’une F4 Japan, elle explosa plusieurs record des pistes nippones. Elle récidiva en 2018, cette fois au volant d’une F3. Le fait d’être une fille et d’avoir un patronyme prestigieux permit à Juju Noda de faire le buzz.

Le 2 février prochain, Noda Jr fêtera ses 14 ans. Un âge suffisant pour courir en F4 Denmark. Du coup, toute la famille Noda va déménager au Danemark. Avec une petite dizaine de voiture à chaque épreuve, la F4 Denmark n’est pas très compétitive. La série utilise et dispose des Mygale à moteur Renault.

Du coup, Melle Noda Jr, devrait effectuer des apparitions en F4 France, qui utilise la même voiture et autorise les pilotes de 14 ans.

La pression est maximale pour Juju Noda. Les médias s’attendent à ce qu’elle explose tout sur son passage. Et pour Noda Jr, il y a l’envie de prendre une revanche.

De Marta Garcia à Sophia Floersch, en passant par Hamna al Qubaisi ou Milen Ponomarenko, combien de fois ne nous a-t-on fait le coup de la fille « plus rapide que tous les garçons » ?

Juju Noda, est-elle vraiment une graine de Championne ? Ou bien, comme toutes les filles sus-citées, va-t-elle se désunir dès son premier départ ?

 

Joest Jonathan OUAKNINE

Photos : JUJU NODA

 

Juju Norda. Copyright : JUJU NODA

F4 Monoplaces

About Author

JOEST JONATHAN OUAKNINE