MOTOGP 2019 : ROSSI PENSE QU’IL AURAIT PU BATTRE LES RECORDS D’AGOSTINI EN RESTANT CHEZ HONDA

 

ROSSI AU DÉPART DE SON 400 EME GP EN AUSTRALIE

 

Le meilleur et le pire de sa vie racontés par Rossi lui-même!

C’est encore une fois, il est vrai que c’est une  de mes bibles, dans « La Gazzetta dello sport » que Valentino Rossi a fait une déclaration étonnante en revenant sur son incroyable carrière, il a couru dimanche dernier en Australie … son 400ème GP !

 

DÉPART EN TÊTE DU GP D’AUSTRALIE 2019

 

Ceux qui ont vu le GP, en Australie, mais ils n’étaient que 55 000, la météo était exécrable, ou à la TV mais en Europe ça commençait à 1h du matin… se souviendront longtemps que pour ce 400ème anniversaire, il s’est offert un départ royal, en tête du GP !

 

Le GP d’AFRIQUE du Sud à WELKOM, en 2004 (PHOTO DPPI) 

 

Son meilleur souvenir dit-il, est le Grand Prix de Welkom en 2004, on est en Afrique du Sud, il est déjà trois fois Champion du monde avec Honda, il vient de passer chez Yamaha qui n’a rien gagné depuis 18 mois!

Il gagne après un duel infernal avec Max Biaggi, son ennemi de l’époque.

Retentissement énorme de cette victoire, le héros dit d’ailleurs que c’est la date du début du mythe Rossi…

« J’ai quitté Honda, qui était la meilleure moto, pour aller chez Yamaha qui était dans une passe difficile, j’étais fou en fait. Parfois, je pense au nombre de courses que j’aurais pu gagner si j’étais resté chez Honda… J’aurais peut-être réussi à dépasser les records d’Agostini. Avec Yamaha j’ai peut-être moins gagné mais c’est avec eux que mes victoires ont été les plus belles. J’ai entendu un moment que j’étais fini et j’ai quand même réussi à battre ET Stoner ET Lorenzo, dont on disait qu’ils étaient les nouveaux Valentino Rossi! »

 

SA DERNIÈRE VICTOIRE A ASSEN EN 2017

 

Rossi a aussi évoqué ses années noires (en rouge) après deux ans chez Ducati

« Je me suis mis à genoux devant les pontes de Yamaha et ils m’ont repris. Il y a avait des gens qui ne voulaient plus de moi parce que nous nous étions quittés fâchés en 2004. Sincèrement je crois que s’ils ne m’avaient pas confié à nouveau la M1, j’aurais cessé de courir, j’avais 33 ans… »

Cet entretien est juste un bijou.

Il permet de comprendre pourquoi, à l’âge de quarante ans, Valentino Rossi continue et se paie même le luxe de partir en tête d’un des plus célèbres GP de la saison !

Ses années noires, c’est ce que l’on appelle dans la marine « sentir le vent du boulet », c’est une expression passée dans le grand public…  dans un combat naval avant l’apparition des obus, ce sont des boulets qui étaient projetés dans la mâture, sous la ligne de flottaison ou bien sur les ponts des vaisseaux de guerre…

Quand le boulet passait vraiment tout près, on l’entendait siffler…

 

SON QUATRIÈME TITRE AVEC YAMAHA EN 2009

 

Situation vécue par tous les grands marins, de Nelson à Surcouf, de Drake à De Grasse, l’Amiral qui a vraiment donné l’Amérique aux Américains.. Ensuite bien sûr, on a évidemment l’impression de faire du rab, dans une carrière d’artiste, s’arrêter est un synonyme de mort, d’ennui, de tristesse, d’inexistence!!!

On songe par exemple à Beethoven devenu sourd, pour un musicien, c’était la mort.

Étonnant d’ailleurs, car il n’avait que …32 ans, à peu près l’âge qu’avait Rossi quand il a pensé tout abandonner… heureusement qu’il a persévéré, six ans plus tard, il sort son oeuvre magistrale, le cinquième concerto pour piano.

Et vingt ans plus tard … c’est la neuvième symphonie, l’oeuvre la plus connue au monde, devenue aujourd’hui l’hymne national européen…

Valentino Rossi a battu le ‘ roi’ Ago sur un point, son nombre de victoires en 500/MotoGP.

 

PLUS DE VICTOIRES EN 500/MOTOGP QU’AGOSTINI

 

Les 15 titres mondiaux d’Ago et ses 122 victoires au total, ne sont évidemment pas à sa portée, il en a tout de même 115 au compteur Valentino, mais celui qu’Ago lui-même voit pour le battre, est Marc Marquez…

 

AGOSTINI PENSE QUE MARQUEZ POURRA BATTRE SES RECORDS

 

Qu’importe!

Valentino Rossi est devenu … LE  ‘Beethoven’ de la moto, le pilote le plus connu au monde, qui continue d’avoir envie de jouer.

Et l’on voudrait qu’il arrête ?

Ah que… NON

Jean Louis BERNARDELLI

Photos : MotoGP/YAMAHA/DPPI

 

Moto MotoGP Personnalités Sport

About Author

jeanlouis