CITROËN DÉJÀ FOCALISÉ SUR 2020, MAIS AVEC OU SANS OGIER ?

 

 

 

WRC 2019 CATALOGNE La CITROËN C3 de SÉBASTIEN OGIER dans la 1re spéciale avant la catastrophe mécanique

 

Condamné à une course d’attente depuis l’avarie hydraulique ayant coupé Sébastien Ogier et Julien Ingrassia dans leur élan dès l’ES 2 vendredi, l’équipe Citroën, bien qu’ayant confirmé les progrès de la C3 WRC sur l’asphalte, ne pouvait empêcher l’attribution du titre mondial pilote et copilote.

Particulièrement bien partis le premier jour sur terre, avec un scratch dès la première spéciale, Sébastien Ogier et Julien Ingrassia, ont malheureusement vu leurs espoirs de victoire être compromis par une avarie hydraulique dès le chrono suivant et se sont ensuite attachés à rallier l’arrivée au meilleur classement possible.

Remontés au huitième rang, après avoir confirmé les progrès de la C3 WRC sur l’asphalte avec plusieurs temps probants, ils continuaient ensuite la séance d’essais grandeur nature menée sur cette surface en vue du futur.

C’était hélas insuffisant pour empêcher l’attribution du titre Mondial Pilote et coPilote à Ott Tänak et Martin Järveoja.

 

WRC 2019 CATALOGNE – CITROËN C3 d’OGIER-INGRASSIA

 

Désormais focalisé sur 2020 et déterminé à permettre à Sébastien Ogier et Julien Ingrassia de retrouver le numéro 1, l’écurie Citroën abordera l’ultime rendez-vous de la saison en Australie (14-17 novembre), avec la combattivité qui le caractérise, et la ferme intention de finir sa campagne 2019, déjà ponctuée de onze podiums, dont trois succès, en beauté.

Citroën Racing a eu par ailleurs la satisfaction de voir les C3 R5 réaliser un doublé au sein des voitures de la catégorie. Mads Ostberg et Torstein Eriksen s’imposant et s’adjugeant le WRC2Pro, tandis qu’Éric Camilli et Benjamin Veillas, leurs dauphins, raflaient quant à eux le WRC2.

 

WRC 2019 – Équipe CITROËN – SÉB OGIER

 

À l’issue de cette manche Catalane, Sébastien Ogier, expliquait :

« Ce n’est clairement pas le résultat que nous espérions en arrivant ici. Nous étions déterminés à tout donner jusqu’au bout mais cela s’est malheureusement terminé très tôt. L’adrénaline et la motivation étaient forcément différentes ensuite, mais nous avons fait en sorte de rester les plus professionnels possibles, pour travailler sur la voiture sur le bitume, et tâcher d’attaquer fort quand même. Félicitations à Ott et Martin pour ce titre mérité et remporté avec la manière. « 

 

DEUX QUESTIONS À PIERRE BUDAR,
DIRECTEUR DE CITROËN RACING

WRC 2018 rallye de Monte Carlo Portrait Pierre BUDAR Photo Jeff THIRY

 

Quelle analyse faites-vous de ce week-end forcément décevant et plus largement de la saison ?

« Nous n’avons pas été à la hauteur collectivement pour lutter et nous devons nous mobiliser pour hausser encore notre niveau de performance si nous voulons être en mesure de briguer un titre l’an prochain. Le projet que nous avons mis en route début 2019, avec de nouveaux équipages, et une équipe technique renouvelée, s’annonçait difficile face à des formations rodées, avec des pilotes ayant déjà l’expérience de leurs montures. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’il s’inscrit depuis le début dans la durée. Nous avons commencé fort au Monte-Carlo où Sébastien et Julien sont toujours redoutables, avant de confirmer au Mexique où Citroën a toujours très bien su gérer le paramètre chaleur et altitude. Peut-être qu’ensuite nous avons un peu subi la jeunesse de notre équipe. Il fallait que chacun trouve ses marques et que l’on s’accorde sur la direction à suivre. Nous n’avons sans doute pas su non plus tirer la quintessence de toute l’expérience du team sur l’asphalte, où nous n’avons pas été au rendez-vous en Corse puis en Allemagne. »

La saison 2020 commence-t-elle déjà en Australie ?

« Elle a déjà commencé pour nous, puisque nous avons plusieurs travaux déjà en cours pour faire évoluer la voiture dès la première course de l’année. Toutes nos équipes de développement sont sur le pied de guerre pour que l’on soit capables d’être au meilleur niveau dès ce rendez-vous inaugural. Nous avons un programme d’essais intensif que nous nous réservons encore la possibilité d’étoffer. J’espère que 2020 nous permettra de tirer les fruits de tout ce que nous avons initié cette année, nous faisons en tout cas tout pour. Ce week-end, nous sommes tous déçus, atteints même, tant personne n’a jamais relâché ses efforts tout au long de ces intenses semaines. Mais nous restons soudés, et nous allons tirer de nouveaux enseignements de cet échec, pour continuer à grandir ensemble et revenir meilleurs. »

 

WRC 2019 – SÉB OGIER Équipe CITROËN

 

Reste tout de même une question…

Ott Tänak en partance incroyablement chez Hyundai, une place de choix se libère donc chez Toyota.

Et il se murmure avec insistance que Sébastien Ogier serait le pilote N°1 sur les tablettes de Timo Makinen pour le remplacer !

Ogier déçu des performances de sa Citroën C3 répondra-t-il à cette offre ?

Une chose est sûre : les paroles de sa femme – la Journaliste Allemande Andréa Kaiser – samedi dernier accusant la marque Française :

« Vous devriez avoir honte d’avoir installé un champion du monde dans une voiture pareille », laisseront certainement des traces !

C’est la raison pour laquelle un départ du Gapençais malgré un contrat de deux ans donc qui comprend encore la Saison 2020, n’est pas à exclure…

On rappellera tout de même encore que la maison Citroen il y a un an à virer SON CHAMPION, SON AMBASSADEUR, l’autre Séb, Sébastien Loeb, recruté depuis par Hyundai !

Loeb qui avait offert à la firme aux chevrons …. 1-2-3-4-5-6- 7-8 et NEUF titres mondiaux pilotes sans parler des couronnes constructeur…

Alors, n’évoquons pas dans le dossier Ogier, la morale !

Christian COLINET

Photos :  Jeff THIRY – TEAM

 

Rallye WRC

About Author

gilles