L’HISTOIRE DU NOUVEAU CHAMPION DU MONDE DES RALLYES WRC, L’ESTONIEN OTT TÄNAK.

 

Ott TÄNAK au Rallye de TURQUIE

 

Sacré Champion du Monde ce dimanche 27 octobre 2019 aprés sa seconde lace obtenue pour… quatre infimes petits dixièmes face à l’Hyundai de l’Espagnol Dani Sordo, le pilote Estonien Ott Tänak qui pilote pour l’Équipe Toyota, l’une des Yaris WRC, a réalisé une saison 2019 sensationnelle!

Et il décroche donc le titre mondial, totalisant 263 points et l’emportant avec 36 points d’avance sur son dauphin le Belge Thierry Neuville qui roule au volant de l’une des Hyundai i20WRC et 46 points  sur l’ancien  multiple Champion du Monde, le Français, Sébastien Ogier, couronné lui à six reprises et consécutives ces dernières années, entre 2013 et 2018.

Àgé de 31 ans, l’Estonien s’offre donc son premier titre mondial.

« Ça fait du bien! Il est difficile de décrire la pression que j’ai ressentie ce week-end. C’était le prochain objectif. Gérer tout cela et l’atteindre a été l’objectif de ma vie. Quand vous êtes sur le point de le faire, vous ne pouvez pas l’imaginer. Merci à l’équipe, vous avez fait un excellent travail. Je n’ai jamais voulu prendre de risques, mais ma mère a dit hier soir que si je voulais quelque chose, je pouvais y arriver. Je devais juste le faire. »

UN PEU D’HISTOIRE

WRC-2019- Au Rallye de FINLANDE- OTT-TÄNAK

 

Ott Tänak qui est né à Kärla sur l’Île de Saaremaa en Estonie, effectue ses vrais débuts en Rallye, en 2004, alors qu’il n’a que 17 ans dans le Championnat d’Estonie, au volant d’une Golf Volkswagen, puis d’une Renault Clio en 2007, avant de piloter une Subaru avec laquelle il devient en 2008 et 2009, Champion d’Estonie.

Et en 2010, il découvre le niveau mondial du WRC. Malcolm Wilson, le patron de M-Sport, lui offre de disputer à l’automne 2011, le Rallye de Grande-Bretagne 2011, épreuve redoutable qu’il termine à la sixième place au volant de l’une des Ford Fiesta.

Mais emporté par sa fougue, le jeune espoir Estonien déçoit l’année suivante, malgré un podium en Sardaigne, car il collectionne… les sorties de route !

Déçu et dépité, Malcolm Wilson ne le conserve pas en WRC et Ott s’en retourne participer au Championnat d’Estonie, où il est coaché par son compatriote, l’ancien brillant Rallyman Markko Märtin, victorieux entre 2003 et 2004 de cinq manches du Championnat du Monde WRC (Acropole et 1000 Lacs en Finlande en 2003 puis Mexique, le Tour de Corse et la Catalogne en 2004). Se classant cette année-là, au troisième rang du Mondial WRC.

Enrôlé par Peugeot pour piloter l’une des 307 WRC, il est victime le 18 septembre 2005, d’un dramatique accident, lors du Rallye de Grande Bretagne, où son navigateur Michael Park, décède…

À la suite de ce drame Marko annonce qu’il se retire et met un terme à sa carrière de Rallyman.

De son coté, après sa saison Estonienne Ott Tänak retrouve le Mondial 2014 avec un programme à la carte, obtenant une cinquième place en Suède.

Vu ses bonnes performances Malcolm Wilson, le re-titularise pour 2015. Et Ott aligne de bons résultats (4 en Suède, 5 au Portugal et en Finlande, 3 en Pologne).

Mais en 2016, il lui préfère le duo Mads Ostberg et Éric Camilli. Néanmoins, Tänak hérite d’un volant en WRC dans le team privé du Manufacturier de Pneumatiques D Mark.

Au Rallye de Mexique, il est victime d’un grave accident, après être parti en tonneau, terminant dans une rivière… mais réussissant à se sortir au plus vite de l’habitacle, avant que la voiture ne soit totalement sous l’eau !

Redescendu en WRC 2, Ott Tänak revient chez M-Sport en 2017 où il a pour partenaire le quadruple Champion du Monde, Sébastien Ogier, laissé libre par le retrait de l’Équipe Volkswagen et engagé par Malcolm Wilson. Á nouveau sacré le Français, empoche une sixième couronne cependant qu’Ott se classera troisième, non sans avoir enfin gagné à 29 ans, son premier rallye WRC, en Sardaigne.

Ce jour-là, Ott Tanak déclarait :

« Je n’ai pas ressenti d’émotion particulière lorsque j’ai passé la ligne. Seulement le sentiment du travail bien fait »

Quelques semaines plus tard, il remportait une deuxième victoire au Rallye d’Allemagne.

Pour la saison 2018, il est alors recruté par le Team Toyota que dirige l’ancien multiple Champion du Monde, Timo Makkinen.

Attaque formidablement sa saison avec deux secondes places au Monte Carlo et en Corse avant d’obtenir un, premier succès pour Toyota en Argentine ! Ensuite il remporte la Finlande, l’Allemagne et la Turquie, et finit à nouveau trois du Championnat WRC.

 

WRC-2019-MONTE-CARLO-  OTT-TÄNAK Équipe-TOYOTA – Photo : Jeff THIRY

 

Cette année, avec son fidèle navigateur Martin Järveoja, Ott est donc couronné Champion du Monde avec 6 victoires (Suède-Chili-Portugal-Finlande-Allemagne-Grande Bretagne)

De lui, Sébastien Ogier, confiait récemment à nos Confrères du Quotidien L’Équipe :

« Ott ? C’est quelqu’un de très sympa, souriant et agréable. »

Qu’ajouter ?

Que le garçon est plutôt timide, secret et réservé et qu’il n’est pas un fan des interviews !

De ce dimanche 27 octobre 2019, il se souviendra, d’une part avec l’obtention de son 1er titre de Champion du Monde et d’autre part, parce que le ‘malheureux’ , aura vécu l’enfer des dizaines et dizaines d’interviews, lui qui n’aime pas le vedettariat !

Christian COLINET

Photos :  TEAMS et Jeff THIRY

 

Evenements Personnalités Rallye WRC

About Author

gilles