F3 : CALAN WILLIAMS CHEZ JENZER.

 

 

 

On s’attendait à des signatures en F3, dans la foulée du test collectif de Valence.
Calan Williams et Jenzer ouvrent le bal…

 

D’ordinaire, dans les test post-saison, on voit des pilotes tester pour plusieurs équipes ou bien des pilotes n’assister qu’à une seule journée de course. Cette année, en F3, à Valence, il y a eu peu de turnover. De quoi témoigner d’un mercato déjà cristallisé. Ce qui est étonnant, ce n’est pas d’avoir déjà un engagé ferme pour 2020, c’est qu’il n’y en ai qu’un seul !

En l’occurrence, c’est Calan Williams, avec Jenzer.

Vice-Champion de FF West Australia 2016, il passa à l’Australian F3, en 2017, avec le « top team » Gilmour. D’emblée, Williams domina le championnat. Gilmour possède des liens avec Fortec et le pilote voulu en profiter. Il effectua un premier voyage en Grande-Bretagne, puis un second, testant l’EuroFormula Open de l’équipe. Début 2018, il débuta ainsi en EuroFormula Open. L’Australien navigua dans le second tiers de la grille, accrochant un unique top 5. Pendant, l’hiver, il disputa la Toyota Racing Series, obtenant là aussi un seul top 5. Fortec devait passer en Formula European Masters (ex-F3 Européenne.) Mais après l’annulation du championnat, Williams et Fortec rempilèrent en EuroFormula Open. Cette fois-ci, il obtint deux top 5 !

L’excuse de Williams, c’est qu’il tenait à bout de bras Fortec. Difficile tout de même de croire que c’est le successeur de Daniel Ricciardo… Lors du test collectif de la F3, à Valence, il était sous l’auvent de Jenzer. Durant les trois journées, il obtint à chaque fois le vingtième temps (sur trente présents), à une seconde pleine du leader. Il a tout de même décidé de s’engager avec l’équipe Suisse. La saison s’annonce compliquée.

 

Joest Jonathan OUAKNINE

Photos : F3

Calan Williams (Jenzer.) Copyright : F3

F3 Monoplaces

About Author

JOEST JONATHAN OUAKNINE