F4 ITALIA : DÉJÀ SACRÉ LE NORVÉGIEN DENNIS HAUGER… CONCLUT PAR UN TRIPLÉ À MONZA !

 

 

 

Déjà titré, Dennis Hauger du Van Amersfoort, a été impérial lors de la finale de Monza.
Cet ultime triplé en F4 Italia est une belle leçon de pilotage…

 

Clap de fin pour la F4 Italia. Il y a pas mal de petits nouveaux : Stefan Fürtbauer chez Jenzer, Ian Rodriguez chez DRZ Benelli et José Muggiati chez Cram. Hamda Al Qubaisi, elle, réapparaît chez PREMA.

Aux essais, les pilotes Red Bull Junior Team, Dennis Hauger, le Norvégien du Van Amersfoort et le Britannique Jonny Edgar du Jenzer, se partagent les poles.

 

Course 1

Il pleut et la course débute … derrière le safety-car  !

A peine le temps de ranger la voiture de sécurité que Sebastian Freymuth le pilote AS, part à la faute et déclenche un second safety-car !

Lorsque la course part pour de bon, Hauger est sur orbite. Gianluca Petecof du PREMA, Mikhael Belov du Bhaitech et Lucas Alecco Roy du Van Amersfoort, sont en lutte pour la seconde place.

Le Brésilien craque et part en tête-à-queue. Belov passe alors deux. Oliver Rasmussen, autre pilote PREMA, profite de la confusion pour doubler Roy.

Hauger s’impose devant Belov et Rasmussen.

 

Course 2

Le poleman Edgar loupe son départ. Hauger et Belov en profitent pour virer en tête. Paul Aron du PREMA, veut lui aussi le scalp du Britannique. Edgar part en tête-à-queue et voilà « Science, Bitch« , trois!

Nicola Marinangeli du Bhaitech et Axel Gnos du Jenzer, effectuent une belle sortie de piste synchronisée, entraînant un safety-car.

A la reprise, Roy plonge sur Edgar et Aron, passant simultanément les deux pilotes. Trop fébrile, l’Allemand jardine en vue de l’arrivée et Aron repasse trois. Edgar, lui, a disparu dans le gruppetto…

Doublé d’Hauger, cette fois encadré par Belov et Aron.

 

Course 3

La course débute de nouveau derrière le safety-car.

Au drapeau vert, William Alatalo de l’équipe Mücke passe Hauger pour la deuxième place. Le Norvégien parvient à se dédoubler, tandis que le leader Edgar tient le coup. Belov, alors au quatrième rang, emplafonne Alatalo qui poursuit néanmoins et entraîne un safety-car.

Ça bouchonne derrière Edgar. Hauger finit par passer. Aron et Alatalo s’impatientent. Le Finlandais part à l’attaque et il embarque le leader déchu dans le décor. Voilà Aron deux et Petecof, trois.

Hauger clôture 2019 sur un triplé. Aron et Petecof complétant le podium.

Un temps second du Championnat, Hauger a connu une progression linéaire. Une fois en tête, le Norvégien a squatté la plus haute marche du podium, avec la bagatelle de 8 victoires sur les 10 dernières courses et 12 succès sur l’ensemble de l’année.

Avec 369 points, il a tué la F4 Italia, après avoir frôlé le titre en F4 ADAC, devancé par le jeune espoir Français Théo Pourchaire. Par un effet de miroir, c’est la consternation pour Petecof. Après un début de saison éclatant en F4 Italia et en F4 ADAC, il s’est désuni. Il termine second mais loin avec seulement 233 points.

Avec Aron, Mercedes-Benz semble avoir tiré le bon numéro. L’Estonien finit troisième totalisant, lui, 226 points et meilleur débutant.

Pas de points pour Amna Al Quabaisi du PREMA, qui termine meilleure féminine mais logique car l’Emiratie fut l’unique engagée. Notez qu’à Monza, sa petite sœur Hamda termina systématiquement devant elle.

Globalement, la F4 Italia est bien le seul Championnat de F4 FIA en pleine forme, avec une trentaine de voitures à chaque manche et quinze pilotes différents qui sont monté au moins une fois sur le podium. Preuve s’il en est de sa vitalité !

Joest Jonathan OUAKNINE

Photos : F4 ITALIA

 

Encore une victoire, pour Dennis Hauger (Van Amersfoort !) Copyright : F4 ITALIA

F4 Monoplaces

About Author

JOEST JONATHAN OUAKNINE