MOTOGP 2020 : VALENTINO ROSSI VOTE JOHAN ZARCO.

 

YAMAHA OR NOT YAMAHA ?

 

De toutes parts, on entend et lit que l’avenir de Johan Zarco chez Yamaha est foutu !

Mais aucune déclaration officielle dans ce sens, sauf celle de Meregalli, qui a parlé de possibilité de devoir continuer avec Folger.

Le garçon dit ce qu’il veut, il n’a pas le pouvoir de nomination.

Par ailleurs, on est en ce moment au Japon, et ça discute ferme dans tous les coins.

Je sais que Johan Zarco a un délai pour se décider, il est probable que la date sera fixée dans le secret des bureaux Nippons.

Il est possible aussi que Yamaha décide de retirer son offre, d’où peut-être justement les mots de Meregalli, pour faire bien comprendre à ses patrons à quel point l’actuel pilote d’essais, Folger, est inefficace…

Et voilà un gros appui qui se présente avec Valentino Rossi lui-même, qui dit que si ce n’est pas Johan Zarco, dont il a un besoin énorme, il sera difficile à Yamaha, de trouver un metteur au point aussi doué que lui !

 

ROSSI A UN ÉNORME BESOIN DE METTEURS AU POINT POUR TESTER SES MOTOS

 

Bref, on est un peu en campagne électorale, avec des suiveurs qui donnent pour vérité des infos qui n’en sont pas, avec même un Johan Zarco qui laisserait entendre que Yamaha c’est foutu, histoire de mettre un peu la pression…

Ma parole, mes confrères ne regardent jamais une campagne électorale, seulement les chronos ?

Le soir où personne n’a perdu, tout le monde a gagné, ça s’appelle comment ?

Ça s’appelle de l’intox.

On y est en plein, il est possible que Yamaha retire son offre mais pour l’instant pas de déclaration officielle.

Les débats, les vrais, ont lieu à huis clos.

Johan Zarco attend d’abord des nouvelles de Honda, il choisira entre les deux offres, je vois bien Valencia comme délai mais encore une fois, je ne suis pas sous les bureaux et y serais-je que je ne saurais rien, à part bonjour (Moshi Moshi ou Konnishiwa) je n’entends rien de la langue Nippone.

Bref, l’attente est insupportable, et je ne suis pas du genre patient, je comprends l’envie, la crainte, parfois l’angoisse des fans, mais une très grosse partie se joue et comme l’écrivait l’ami MP Fouchet.

« Pour que le demeure le secret, nous tairons jusqu’au silence »

Jean Louis BERNARDELLI

Photos : MotoGP

 

MotoGP Sport

About Author

jeanlouis