MOTOGP 2019 : JOHAN ZARCO VA PILOTER L’HONDA/LCR POUR LES 3 DERNIERS GP., FIN 2019.

 

LA MOTO DE JOHANN À PARTIR DU GP. D’AUSTRALIE 2019

 

C’est donc officiel : Le pilote Français Johan Zarco roulera les trois derniers GP de la Saison 2019, Australie, Malaisie, Valence au guidon de la Honda/LCR que pilotait jusqu’alors le Japonais Nakagami.

Nakagami est naturellement Japonais et ne pouvait évidemment pas rater son GP national, devant ses patrons puisqu’il a un contrat en direct avec Honda et non avec l’équipe LCR.

Ensuite ? Il doit se faire opérer de l’épaule, on sait, en particulier depuis l’intervention subie par Marc Marquez en début de saison, que l’épaule c’est compliqué, c’est douloureux et la rééducation est longue.

C’est donc un formidable pari que prend Johan Zarco, cela dit côté performances, il n’aura pas une moto d’usine, mais dans le paddock on le sait parfaitement.

À ce sujet, analyse très juste de Johan Zarco :

« Quelle opportunité que de pouvoir disputer ces derniers Grands Prix sur la moto du LCR Honda Idemitsu ! Je leur suis très reconnaissant et je donnerai le meilleur de moi-même pour inscrire de bons résultats tout en profitant, car ça pourrait être mes dernières courses avant un moment.

Et il poursuit et précise :

« Je voudrais remercier KTM de m’avoir libéré de telle sorte pour courir ces épreuves avec une autre moto. Nous verrons ce que je peux faire. Avant toute chose, je sais que je vais me faire plaisir à Phillip Island. C’est un tracé rapide, ça peut être sympa en termes de feeling. L’objectif est de rouler avec un bon rythme et de redécouvrir ces bonnes sensations que j’avais avant. »

Il a raison, il risque de ne pas courir de GP avant pas mal de temps.

Car en 2020, tous les guidons sont pris, y compris celui de Nakagami dont Honda a reconduit le contrat il y a quelques jours, pour un an.

Donc, en 2020, Johann sera au mieux pilote d’essai, avec quelques GP en ‘wild card’ ou comme remplaçant d’un pilote blessé.

Alors, Yamaha, qui lui a proposé d’être son pilote de tests en 2020 ?

Évidemment, on y prend la chose très mal, mais d’une part le service Course a désespérément besoin d’un excellent metteur au point, ce qu’est Johann, et d’autre part la filière va se tarir quand Valentino Rossi va partir, Maverick Viñåles serait lui aussi sur le départ…

Côté Honda idem, Cal Crutchlow partira fin 2020, JorgeLorenzo idem, il pourrait même quitter le navire avant, l’organigramme pilotes va donc changer !

Bref il y a des solutions en GP mais en 2021… car en 2020 il sera pilote d’essais.

Cela dit, j’imagine le bonheur rayonnant de Johann, en plus l’Australie, son premier GP avec la Honda LCR, est un tracé qu’il aime bien.

Bien sûr, on souhaite qu’il fasse mieux que sur la KTM, bien sûr on espère que son coup de dés va sortir «Les yeux de serpent», le double un, la combinaison qui gagne, car il joue un très gros coup.

Pour mémoire, on se souviendra qu’un certain Ayrton Senna comme me le précise Gilles Gaignault, avait été repéré courant 1984 au volant d’une modeste monoplace, la Toleman, les pros des circuits repèrent toujours le talent quelle que soit la monture !

Alors le bonheur c’est fait, reste l’enjeu, sois fort mec

Jean Louis BERNARDELLI

Photos : MotoGP

 

Moto MotoGP

About Author

jeanlouis