BRITISH F4 : ZANE MALONEY, LE PILOTE DE L’ÎLE DE LA BARBADE ENTRE DANS L’HISTOIRE.

 

 

 

Il a réussi ! Zane Maloney du Team Carlin, a triomphé d’une lutte au finish avec Sebastian Alvarez de Double R.
Auteur d’un doublé à Brands Hatch, Maloney remporte le British F4, alors que son rival sombrait dans la finale.
Il est le premier pilote de la Barbade située dans l’arc des Caraïbes, à s’imposer en monoplace.

 

C’est la dernière épreuve du British F4 2019. Pas de nouveaux pilotes à Brands Hatch, par contre, Chris Lulham du Fortec et Alex Walker de JHR sont restés, eux, chez eux.

Trois pilotes peuvent viser la victoire. Zane Maloney de l’équipe Carlin et Sebastian Alvarez du Double R, sont ex-æquo à égalité de points. Troisième homme,Louis Foster autre pilote Double R, avait été éblouissant à Silverstone. Peut-il se sublimer et créer la surprise pour cette ultime épreuve à Brands-Hatch ?

Aux essais, Alex Connor du Team Arden, décroche ses deux premières poles en sport automobile!

Course 1

Au feu vert, Foster et Maloney oublient Connor. Tous les coups bas sont permis et les deux leaders se touchent. Maloney reste en piste, tandis que Foster finit dans le gravier. Safety-car.

Luke Browning du Richardson et Alvarez déposent Connor au restart. Browning revient sur Maloney. Heureusement pour ce dernier, Roberto Faria de Fortec, part à la faute et entraîne un second safety-car.

Au restart, Maloney contient Browning jusqu’au bout et il s’impose.

Maloney met enfin fin à sa période de disette. Browning termine second, devant Alvarez. Foster, qui a renoncé, se retrouve exclu de la course au titre !

Course 2

Cette fois-ci, ce sont Alvarez et Bart Horsten d’Arden qui passent sous le nez du poleman Connor ! Browning double également l’infortuné. Alvarez déroule, tandis que Browning klaxonne derrière Horsten.

A l’arrivée, Alvarez est déclaré coupable d’avoir volé le départ… Mais il n’est pas pénalisé ! Volonté de garantir le suspens jusqu’au bout ? Remord des commissaires de pistes qui n’avaient pas puni Maloney pour sa manœuvre discutable de la course 1 ?

En tout cas, le Mexicain s’impose devant Horsten et Browning.

Course 3

Une finale complètement folle !

La piste est détrempée. Comme dans la course 1, Foster et Maloney enrhument le poleman Connor. Browning le passe également. Maloney parvient à doubler Foster. Déconcentré, le leader déchu part jardiner. Il revient en piste derrière Browning et Connor.

C’est alors qu’Alvarez s’arrête, moteur en flammes… Ce qui déclenche bien sûr un safety-car.

Carter Williams du JHR, tente un coup car il rentre aux stands et chausse des slicks, alors que la piste s’assèche. Au restart, Maloney contient Browning. Williams, lui, remonte le peloton, débordant Foster et revenant sur Connor… Avant de glisser bêtement.

Maloney s’offre un doublé, synonyme de titre. Browning, décidément en forme, décroche le titre de vice-champion. Connor, le roi des départs ratés, grimpe sur son premier podium en sport auto.

La saison fut longue, pour Maloney ! Après avoir enchaîné 7 victoires en 8 courses, il s’était complètement désuni. Néanmoins, à B’Hatch, il a été le plus ambitieux !

Avec 427 points, il est le premier pilote de l’Île de la Barbade titré en monoplace. Carlin a une nouvelle fois tiré le gros lot ! Alvarez a sans doute perdu le titre à Silverstone, lorsqu’il a manqué l’occasion de prendre la tête du classement. Le redoublant Mexicain termine dauphin, avec 407 points.

Homme fort du début de saison, Foster a regardé Maloney, puis Alvarez briller. Son réveil fut trop tardif et trop bref. Il finit donc seulement troisième, totalisant 353 points.

Un grand bravo à Reema Juffali du Double R. Débarquée à 27 ans, quasiment sans expérience en compétition, d’aucuns voyaient la Saoudienne en chicane mobile, voire en danger public !

Elle termine treizième et est parvenue à récolter 20 points et souvent, elle a doublé et correctement d’autres concurrents. Contrairement à Juffali, Abbie Munro qui roulait chez Arden, débarquait en British F4, avec un palmarès en Karting et du kilométrage en monoplace. Seizième avec seulement 6 points, la jeune Britannique fut décevante.

 

Joest Jonathan OUAKNINE

Photos : BRITISH F4

 

Zane Maloney (Carlin.) Copyright : BRITISH F4

 

F4 Monoplaces

About Author

JOEST JONATHAN OUAKNINE