LA CUPRA e-RACER ROULE AVEC MATTIAS EKSTRÖM, EN PISTE À CATALUNYA AU NORD DE BARCELONE.

 

 

 

L’instant est historique.
La Cupra e-Racer est la première WTCR électrique.
Mattias Ekström a effectué un premier roulage avec, à Barcelone.

 

Les temps changent. Les constructeurs croient en l’avenir de l’électrique et au déclin de l’essence.

Il y a une douzaine d’années, l’heure était au diesel. Seat avait fait pression sur le WTCC pour qu’il accepte sa Leòn TDI, construite par Oreca. Yvan Muller avait remporté le titre 2008 à son volant.

Aujourd’hui donc, c’est l’électrique. En 2020, le WTCR autorisera les électriques à rouler. Mis à part le Trophée Andros, ce sera la première fois que des électriques se mesureront à des voitures thermiques. Les électriques pèsent 400 kg de plus (à cause des batteries) pour compenser, elles disposeront de moteurs 300 kW (l’équivalent 401 ch), contre 350 ch pour les essences.

Reste qu’il faudra tenir une vingtaine de tours à un rythme de course et sur des circuits taillés pour les thermiques.

Notez que Seat est actuellement présent en WTCR, avec les Leòn Comtoyou d’Aurélien Panis et Tom Coronel. Sans oublier les voitures des privés.

Seat est le premier à sauter le pas de l’électrique. La Cupra e-Racer vient d’effectuer son déverminage, avec le pilote Suédois Mattias Ekström au volant. L’ex double Champion des DTM et du mondial de Rallycross, en a pris le volant, sur la piste di circuit de Ctalunya à Montmélo au nord de Barcelone, proche du fief de l’usine Seat de Martorel!

La voiture devra être prête pour la saison 2020. Ekström en sera. A 41 ans, malgré une année sans compétition et l’implosion de sa structure EKS, le Suédois reste d’attaque !

 

Joest Jonathan OUAKNINE

Photos : SEAT

 

La Cupra e-Racer en action. Copyright : SEAT

About Author

JOEST JONATHAN OUAKNINE