AU PETIT LE MANS, LA VICTOIRE POUR LA CADILLAC WHELEN, LE TITRE POUR L’ACURA PENSKE.

 

 

 

La Cadillac DPi, la N° 31 de l’équipe Action Express Whelen Engineering Racing a tout mis en œuvre pour tenter de remporter le titre de Champion et celui de sa catégorie des Daytona Prototype dans le Championnat d’Endurance US de l’IMSA WeatherTech SportsCar.

Même en remportant la dernière épreuve de la saison 2019 au Petit Le Mans ce samedi au Michelin Raceway de Road Atlanta à Braselton, la Cad N° 31, n’a pas pu vaincre la Penske Acura DPi, N ° 6 qui décroche, elle, ce titre de Champion IMSA de la saison 2019!

En effet, en terminant quatrième de la course cette nuit du samedi 12 octobre, les pilotes de cette Acura N° 6, la paire Dane Cameron et Juan Pablo Montoya, triomphent au Championnat pour cinq points pour la couronne DPi. Et avec le troisième pilote, le vainqueur de l’Indy 500, le Français Simon Pagenaud, ils ont remporté le titre par équipe lors de la deuxième saison du programme Acura Team Penske.

Une course qui a vu un record de 465 tours complétés sur le parcours routier du Michelin Raceway (1,181,1 miles), soit 22 tours de plus que l’année dernière.

La dernier restart de cette course longue de dix heures a vu le coéquipier d’Action Express N°31 prendre l’ascendant sur la Cadillac DPi N ° 5 du Mustang Sampling Racing, et prendre la tête au drapeau vert en tête, avec le Portugais Filipe Albuquerque au volant. Pipo Derani, qui fêtait ses 26 ans, était à la deuxième place, au volant de la 31, qui devait absolument gagner la course et faire en sorte que la N° 6, termine au mieux neuvième ou pire pour assurer de remporter le titre et le Championnat.

Derani a poursuivi Albuquerque jusqu’à ce que le N° 5… dérape soudainement au tournant numéro 10 avec un peu moins de 20 minutes encore à courir. Alors que le N ° 31 s’approchait du coup de la tête, la N ° 5 rentrait dans la voie des stands, victime d’un rotor de frein avant gauche gravement endommagé qui avait mis fin à sa course….

À partir de là, la N° 31, partagée par les pilotes Pipo Derani, Felipe Nasr et Eric Curran, a alors filé vers la victoire franchissant le  le drapeau à damier avec  0.996 secondes devant la Championne en titre, la Cadillac DPi-VR N° 10 de l’équipe Konica Minolta que se partageaient Renger van der Zende, Jordan Taylor et Matthieu Vaxiviere le Français.

 « J’essaie de gagner cette course depuis trois ans », a déclaré Derani, précisant :

« J’ai terminé deuxième lors de ma première participation ici en 2016. L’année dernière, j’étais proche de la victoire finale, mais les deux dernières minutes se sont mal passées. Avoir enfin cette année, c’est fantastique.

Avant d’ajouter :

« Malheureusement, nous n’avons pas pu remporter le titre complet mais nous allons terminer la saison en beauté, ce qui peut être, nous l’espérons, le succès que nous poursuivrons pour l’année prochaine.

Cette victoire était la deuxième de l’année pour la N ° 31, ainsi que son cinquième résultat sur un podium en 2019. Curran a remporté sa 10éme victoire en carrière à IMSA, Derani sa septième et Nasr sa troisième. La N° 31 a également dépassé la N° 10 pour remporter la Coupe IMSA Michelin Endurance, qui attribue des points à différents moments dans les quatre épreuves d’endurance majeures du calendrier (Daytona-Sebring- Watkins Glrn et Petit Le Mans)

« Je suis assez satisfait du résultat final et de la victoire », a déclaré Nasr, qui a rejoint le Championnat WeatherTech à temps plein en 2018 après deux ans en Formule 1.

Ajoutant :

« Regardez un peu comment le week-end a commencé, depuis le moment où nous sommes sur la piste, le travail que nous avons fait à chaque session, Action Express Racing a fait un travail remarquable pour mettre la voiture en état dans toutes les conditions. »

 

IMSA-2019-PETIT-LE-MANS-LACURA-de-CAMERON-MONTOYA-PAGENAUD-CHAMPIONNE-2019

 

Cameron et Montoya ont donc fini avec cinq points d’avance sur Derani et Nasr dans le Championnat des pilotes, le même écart que la N° 6 a battu la N° 31 pour le titre par équipe. Cameron a remporté son troisième titre de Champion WeatherTech, après le titre de GT Daytona en 2014 et le championnat Prototype en 2016… obtenu ironiquement avec Action Express !

« C’est cool de remporter le championnat pour quelque chose qui a eu tant d’influence sur son développement et sa croissance», a déclaré Cameron. Indiquant encore :

«C’est un beau rebond par rapport à l’année d’apprentissage de l’année dernière pour revenir remporter trois courses et aussi le titre, c’est fantastique. Pour moi, c’est la première fois que je participe à un Championnat aussi étroit et approfondie avec un Team Usine. C’est donc quelque chose qui me passionne. Je pense que Juan-Pablo et moi avons dit plus tôt cette année que nous étions enthousiastes à l’idée de participer à ce programme, car il avait du potentiel. Nous en avons manqué un peu l’an dernier et cette année, nous avons atteint le niveau qui aurait dû être le cas depuis le début. »

Pour Montoya, qui compte parmi ses nombreuses performances, deux victoires à Indianapolis 500 et sept victoires en Formule 1, il s’agissait de son premier titre de Champion, depuis sa conquête du titre CART dans les voitures Indy il y a 20 ans. Cette pensée a fait sourire le visage du Colombien, âgé aujourd’hui de 44 ans.

« Je pense que c’est génial, je pense que c’est amusant. Lorsque vous rejoignez l’équipe Penske lorsque vous participez à ce programme et avec Acura, ils s’attendent à cela. C’est génial que nous ayons gagné, mais si nous avions pas réussi, ils seraient déçus. Même si tout le monde travaille dans le programme et que nous préparons bien les voitures et que tout est fait, c’est génial. Tu es tellement fier des gars. Ils sont tellement crevés les week-ends de course !»

 

SUCCÈS POUR LA FERRARI F488 RISI COMPETIZIONE EN GTE

IMSA 2019 PETIT LE MANS Vctoire en GTE pour la FERRARI RISI

 

L’équipe Ferrari de Risi Competizione a mené une course sans faille dans le cercle des vainqueurs de cette 22ème édition du Petit Le Mans à Road Atlanta.

James Calado est parti de la pole position après avoir établi un nouveau record de qualification dans la catégorie extrêmement compétitive de la GTLM. Il a également été le pilote final, effectuant un ultime relai parfait au volant de la Ferrari F488 de l’ équipe Risi Competizione, basée à Houston, au Texas, et qui a battu la Ford GT  N° 67 par une marge de 7,795 secondes.

Le Britannique Calado et ses coéquipiers, Alessandro Pier Guidi et Daniel Serra, déjà vainqueurs du GTE-Pro lors  des dernières 24 Heures du Mans cette année, étaient fiers d’être également victorieux à Petit Le Mans la même année. Les trois pilotes ont considéré la victoire d’aujourd’hui comme leur deuxième victoire en carrière en Championnat d’endurance US de l’IMSA

 

IMSA 2019 PETIT LE MANS Le podim GTE avec les pilotes de la FERRARI RISI

 

Il s’agit aussi de la deuxième victoire de Calado au Petit Le Mans, avec le Team de Giuseppe Risi, la précédente datant de 2016, qui était aussi la dernière victoire du Risi Competizione. Serra a également remporté deux fois cette course du Petit Le Mans, après avoir remporté l’an dernier dans la catégorie GT Daytona (GTD). La victoire d’aujourd’hui étant enfin, la première victoire de Pier Guidi au Petit Le Mans.

Précisons encore que Calado a réalisé le meilleur tour de l’équipe au tour 427 avec un temps de 1’16,673, à 119,259 miles à l’heure, alors qu’il attaquait fort et surveillait pour garder la Ford dans ses rétroviseurs.

Signalons enfin que la Ferrari Risi triomphe en l’emportant devant  la 1ére des Ford GT du Chip, celle du trio avec Westbrook-Briscoe-Dixon, classé dans le même tour!

Le podium étant complété par la plus rapide des BMW M8 GTE du Rahal RLL, confiée à l’équipage avec Phillippi-Blomqvist-Herta et qui finit à 1 tour de la Ferrari victorieuse

Le Top 5 de cette classe étant avec la Corvette C7.R du GM Corvette de Garcia-Rockenfeller et Jan Magnussen dont c’était l’ultime course et également à 1 tour et par la 1ére des Porsche 911 RSR, de Vanthoor-Bamber et Jaminet, le jeune Français

Peter GRISWOLD

Photos : IMSA et TEAMS

 

IMSA 2019 PETIT LE MANS – La joie des vainqueurs CURRAN – NASR – DERANI

 

LE CLASSEMENT DU PETIT LE MANS 2019

 

 

1 – Curran/Nasr/Derani (Cadillac DPi) Whelen Action Express – 465 tours

2 – Taylor/Van Der Zande/Vaxiviere (Cadillac DPi) Wayne Taylor à 0”996

3 – Castroneves/Taylor/Rahal (Acura DPi) Penske à 9”842

4 – Montoya/Cameron/Pagenaud (Acura DPi) Penske à 1 tour

5 – Simpson/Trummer/Miller (Cadillac DPi) JDC Miller à 1 tour

6 – Nunez/Jarvis/Bernhard (Mazda DPi) Joest à 2 tours

7 – Conway/Barbosa/Albuquerque (Cadillac DPi) Action Express à 6 tours

8 – Braun/Bennett/Dumas (Nissan DPi) CORE à 8 tours

9 – Vautier/Goikhberg/Piedrahita (Cadillac DPi) JDC Miller à 19 tours

10 – Pier Guidi/Calado/Serra (Ferrari 488 GTE)  Risi à 31 tours (1erGTE)

11 – Westbrook/Briscoe/Dixon (Ford GT) Chip Ganassi à 31 tours

12 – De Phillippi/Blomqvist/Herta (BMW M8 GTE) Rahal RLL à 32 tours

13 – Garcia/Magnussen/Rockenfeller (Corvette C7.R) GM Corvette à 32 tours

14 – Vanthoor/Bamber/Jaminet (Porsche 911 RSR) Porsche à 32 tours

15 – Tandy/Pilet/Makowiecki (Porsche 911 RSR) Porsche à 33 tours

16 – Milner/Gavin/Fassler (Corvette C7.R) GM Corvette à 34 tours

17 – Mueller/Hand/Bourdais (Ford GT) Chip Ganassi à 35 tours

18 – Foley/Auberlen/Machavern (BMW M6 GT3) Turner à 47 tours

19 – Feller/Mies/Morad (Audi R8 LMS GT3) Land à 47 tours

20 – Robichon/Hargrove/Kern (Porsche 911 GT3 R) Pfaff à 47 tours

21 – Bleekemolen/Keating/Fraga (Mercedes-AMG GT3) Riley à 48 tours

22 – Binder/Owen/Pigot (Cadillac DPi) Juncos à 48 tours

23 – Vilander/MacNeil/Westphal (Ferrari 488) Scuderia Corsa à 48 tours

24 – Lewis/Sellers/Seefried (Lamborghini Huracan) Miller à 48 tours

25 – Figueiredo/Legge/Nielsen (Acura NSX GT3) Michael Shank à 48 tours

26 – Edwards/Krohn/Eng (BMW M8 GTE) Rahal RLL à 53 tours

27 – Lally/Potter/Pumpelly (Lamborghini Huracan) Magnus à 64 tours

28 – Hawksworth/Heistand/Chase (Lexus RC F GT3) AIM à 136 tours

29 – Yount/Gdovic/Michimi (Lamborghini Huracan GT3) PPM à 148 tours

30 – Bell/Montecalvo/Telitz (Lexus RC F GT3) AIM à 246 tours

31 – Hindman/Farnbacher/Marks (Acura NSX GT3) Michael Shank à 264 tours

32 – Aubry/McMurry/Kellett (ORECA LMP2) PR1 à 264 tours

33 – Tincknell/Bomarito/Pla (Mazda DPi) Joest à 269 tours

34 – Masson/Cassels/Evans (ORECA LMP2) PerfTech à 400 tours

 

 

Endurance IMSA

About Author

gilles