TOUR DE CORSE HISTORIQUE. SURPRISE AVEC LA MAZDA XR7 D’ALEXANDRE LEROY… LEADER À CALVI.

 

TOUR DE CORSE-HISTORIQUE 2019- Le parcours – Photo : François HAASE

 

En l’absence de têted’affiche ces dernières années (Jean Claude Andruet-Romain Dumas-Erik Comas-Philippe Gache-Gérard Larousse-Vic Elford-Henri Pescarolo ou Didier Auriol), cette Édition 2019, est du coup particulièrement ouverte, et les outsiders habituels jouent donc pour une fois, les premiers rôles!

Au commandement de cette 19e édition du Tour de Corse Historique, depuis le départ en début de semaine à Porto Vecchio, le Corse Joel Marchetti – qui vit à Porto Vecchio – occupait toujours ce jeudi midi après les trois premières journées de course, le leadership.

 

TOUR de CORSE HISTORIQUE 2019 – La FORD ESCORT MK1 de JOËL MARCHETTI  – Photo :  Francois HAASE

 

Au volant de sa Ford Escort MKI, à l’issue des huit premières spéciales déjà disputées, Joel Marchetti et François-Xavier Buresi, malgré un léger souci avec l’arbre de transmission la veille, avant l’arrivée sur St Florent, devançait donc ce jeudi 10 octobre à La Porta, à la pause-déjeuner, dans l’ordre, la très performante Renault 5 Turbo d’un autre équipage insulaire, le tandem Pierre Vivier-Micka Camilli qui pointait à 28 secondes et la Mazda RX7 d’Alexandre Leroy, classé à 1 minute.

La Porsche 911 du duo, avec l’Azuréen – habituellement présent comme préparateur et qui cette année s’est installé au volant – André Caruso que navigue Cédric Santini, étant classée, au quatrième rang, à 1 minute 17. Le Top 5 actuel était complété par la Ford Escort MK2 de François Foulon, à 1 minute 22.

Mais ce jeudi aprés-midi, lors de la neuvième spéciale, celle de Campile-Bisanchi et ses 13 km 300, bouleversement car Marchetti devait renoncer à la suite d’un problème d’alternateur !

 

TOUR de CORSE HISTORIQUE 2019 – La R5 Turbo de PIERRE VIVIER – Photo:  FRANCOIS HAASE

 

Et du coup, Vivier victorieux de cette ES, s’emparait de la tête devant Leroy nouveau dauphin à 37 secondes et Caruso désormais troisième à 50 secondes.

Mais nouveau coup de théâtre à l’occasion de la suivante, la dixième spéciale, Castifao-Olmi Capella longue de 23,483 km, car Vivier rencontrait à son tour des ennuis, victime d’un tète a queue qui le voyait finir en se posant sur un talus… Résultat 2 minutes de perdues pour se dégager avec l’aide de spectateurs et naturellement la 1e place avec !

 

TOUR de CORSE HISTORIQUE 2019 – La PORSCHE d’André CARUSO  – Photo : FRANCOIS HAASE

 

Et de ce fait, nouveau changement de leader, car Alexandre Leroy qui remportait cette ES10, devant Caruso et Foulon, récupérait à son tour la 1ère place, sa Mazda RX7, précédant au classement général provisoire, ce jeudi soir, la Porsche 911 d’André Caruso de 25 secondes et la Ford Escort MK2 de François Foulon de 39 secondes.

Christophe Casanova avec sa BMW M3, à 1 minute 27 et Christian Kelders le Belge  qui pilote une Porsche 911 Carrera RS, complétant, à 1 minute 47, ce Top 5, à deux jours de l’arrivée.

 

TOUR de CORSE HISTORIQUE 2019 – La PORSCHE 911 CARRERA de CHRISTIAN KEKDERS et PATRICK CHIAPPE- Photo : FRANCOIS HAASE

 

L’infortuné Vivier pointant désormais en sixième position, à 2 minutes et huit secondes ! Devant Louis Antonini, septième.

De ce début de course, on notait et déplorait aussi auparavant la veille mercredi, l’abandon hélas prématuré d’un des candidats à la victoire, au volant d’une autre Ford Escort, la MK2 N°2, l’équipage Jean Paul Villa et Dominique Savignoni, à la suite de soucis moteur !

 

TOUR-DE-CORSE-HISTORIQUE-2019-La route au cœur- du Désert des AGRIATES, avec au fond, la baie de ST-FLORENT – Photo : AutoNewsInfo

 

Coté ‘plaisirs des yeux’ et comme chaque automne, nous nous régalons depuis Porto Vecchio, tant le parcours proposé, nous offre quotidiennement des merveilles…

Que ce soit en traversant la très belle Castaniccia, que la non moins sublime Balagne, sans oublier bien évidemment, celle du Désert des Agriates, qui domine la merveilleuse Baie de St Florent

Que du bonheur et ce d’autant plus qu’il fait un temps d’été avec des températures quotidiennes autour de 26°, un ciel d’un bleu des Mers du Sud, sous un chaud soleil, parfois suffocant.

Comme le veut la tradition depuis 19 ans, ce Tour de Corse Historique, permet de retrouver toute une panoplie de belles d’antan, toutes ces bagnoles des années 50 à 80 et qui ont fait rêver plusieurs générations…

 

TOUR DE CORSE HISTORIQUE 2019 – L’une des nombreuses BERLINETTE ALPINE ex BRUNO SABY – Photo : AutoNewsInfo

Les très sportives Berlinette Alpine, Lancia Stratos, Ford Escort, Talbot Lotus, Peugeot 504 Coupé, Toyota Celica, Mini Cooper, BMW 323i et autres R5 Turbo, sans oublier bien d’autres autos du passé, telles la Traction Citroën, la Jaguar MK2, une René Bonnet Djet ou les grosses Mercedes 350 SLC, dont celle d’Augustin Cochin et Chris Nicolet.

 

TOUR DE CORSE HISTORIQUE 2019 – Assistance sur la liaison pour la MERCEDES 350 SLC d’AUGUSTIN COCHIN et Chris NICOLET- Photo ; AutoNewsInfo

Bref, vous l’aurez tous compris, entre un tracé inouï et un plateau à nouveau exceptionnel, rassemblant prés de 200 concurrents, on se régale une semaine durant dans l’Île de Beauté qui sait bien accueillir annuellement les participants de son épreuve Historique qui fait toujours autant rêver.

De Porto Vecchio à St Florent. De La Porta à Calvi, en ce début d’épreuve, on en a tous pris une nouvelle fois…

‘Plein les yeux, plein le coeur qui fait boum-boum’

 

Gilles GAIGNAULT

Photos : François HAASE-AutoNewsInfo

TOUR-DE-CORSE-HISTORIQUE-2019-  La Traction-Photo : François-HAASE

 

TOUR-DE-CORSE-HISTORIQUE-2019-La LANCIA-STRATOS de l’équipage PHILIPPE-VANDROMME et FRÉDÉRIC-VIVIER -Photo : AutoNewsInfo

 

TOUR DE CORSE HISTORIQUE 2019 – La très jolie RENÉ BONNET DJET – Photo : AutoNewsInfo

 

TOUR DE CORSE HISTORIQUE 2019 – Notre voiture de Presse, un 2008 PEUGEOT – Photo : AutoNewsInfo

 

Auto Historique Tour de Corse Historique

About Author

gilles