RALLYE DU MAROC 2019. VICTOIRE D’ÉTAPE POUR CARLOS SAINZ ET TOBY PRICE EN MOTO.

 

RALLYE DU MAROC – JOAN BARREDA, découvre à la dernière minute le précieux road-book

LE ROAD-BOOK DU MATIN, UNE AUTRE INNOVATION ODC EVENTS

 

La deuxième partie de l’étape Super-Marathon dans la catégorie Moto-Quad F.I.M. aura tenu toutes ses promesses. Toby Price du Red Bull KTM Factory Racing, remporte le secteur chronométré du jour, tracé autour d’Aoufous, et en profite pour faire un bond spectaculaire au classement général. Comme le pilote Australien, Carlos Sainz qui roule avec le X-Raid John Cooper Works Team, n’a pas été perturbé par la nouvelle règle de distribution des road-books juste avant le départ. Le pilote Espagnol remporte sa première victoire d’étape sur le Rallye du Maroc 2019

L’étape était divisée en trois portions chronométrées pour les autos, pour un total de 363 kilomètres. Les Motos-Quads, n’en ont finalement parcouru que deux, soit 291 kilomètres, la dernière partie ayant été annulée pour des raisons de sécurité ! Les catégories Enduro Cup, SSV Maroc et auto-camion Open se sont donc finalement engagées dans deux spéciales de 121 et 148 kilomètres.

 

RALLYE-DU-MAROC- Très peu de temps pour préparer son étape avec un road-book, reçu tardivement !

 

Le départ de cette étape donné ce lundi matin pour les catégories Autos et Motos,  était unique en son genre.

En effet, les ‘sacro-saints’ road-books ont en effet été distribués vingt minutes seulement avant le départ pour les Motos-Quad et… cinq minutes pour les autos !

N’ayant pas pu préparer leurs road-books comme à l’accoutumée, les concurrents se sont donc naturellement lancés dans l’inconnu avec des fortunes diverses…

 

RALLYE-DU-MAROC-2019-TOBY-PRICE

 

MOTO-QUAD : PRICE FAIT COUP DOUBLE

 

Huitième au Classement général ce lundi matin, Toby Price, le pilote de l’équipe Red Bull KTM Racing Factory, réalise l’excellente opération du jour. En effet, le pilote Australien, non content de remporter la deuxième partie de l’étape Super-Marathon, effectue une remontée impressionnante au classement général puisqu’il s’offre le luxe d’être le nouveau leader du Rallye du Maroc 2019 au soir de cette étape 3 !

A retenir que les Yamaha de Adrien Van Beveren, malade depuis le début du rallye, et de Xavier de Soultrait, moteur cassé au kilomètre 347, n’ont hélas malheureusement pas pu rallier l’arrivée.

 

RALLYE DU MAROC – La détresse de XAVIER de SOULTRAIT, moteur cassé…

 

Joan Barreda l’Espagnol du Monster Energy Honda Team, vainqueur de la première partie de l’étape Super-Marathon… s’est perdu après avoir ouvert la route ce matin !

Au lendemain du retrait de Sam Sunderland du Red Bull KTM Factory Racing, l’équipe Red Bull KTM Factory Racing, retrouve le sourire puisqu’elle occupe désormais les deux premières places du classement général grâce à Matthias Walkner, deuxième aujourd’hui à 1’55’’, et désormais à la même place au Général.

 

RALLYE DU MAROC – FRANCO CAIMI YAMAHA —

 

Franco Caimi qui pilote pour la formation Yamalube Yamaha Rally Team, sauve l’honneur chez Yamaha en décrochant la troisième place du jour à 2’21’’. Le pilote Argentin, dernière chance du constructeur Japonais, occupe maintenant le troisième rang du classement général.

La bataille a fait rage dans la catégorie quad. Alex Dutrie du Drag’on, s’est montré le plus rapide devant Ignacio Casale autre pilote Drag’on et ce pour 4’’ ! Rafal Sonik termine troisième à 30’’.

Le pilote Chilien poursuit sa préparation idéale pour le Dakar 2020, et semble très bien s’intégrer à sa nouvelle monture Yamaha Raptor 700, préparée par la structure Française Drag’on dont Axel Dutrie est le propriétaire.

Au classement général prvisire, Ignacio Casale mène la danse avec 36’35’’ d’avance sur Rafal Sonik et 42’35’’ sur Kamil Wisniewski.

 

 PAROLES DE PILOTES

RALLYE DU MAROC – MATHIAS WALKNER

 

Toby Price (Red Bull KTM Factory Racing)

« J’ai essayé de préserver mes pneus et la moto hier. C’est frustrant pour moi que la dernière partie ait été annulée puisque mes pneus étaient encore en très bon état. J’avais une bonne moto. J’aurais pu accentuer mon avance, ou alors me perdre… C’est frustrant, mais la journée reste bonne puisque nous avons gagné du temps. Je serai devant demain et tout le monde va revenir sur moi. C’est le jeu du chat et de la souris. »

Matthias Walkner (Red Bull KTM Factory Racing)

« La journée a été très longue, et la navigation difficile. Tout le monde a dû jardiner parce que j’étais certain de perdre quinze minutes après avoir fait deux grosses erreurs de navigation. Finalement j’ai plutôt bien terminé. C’était une journée difficile mais le résultat est plutôt bon. »

Van Beveren (Yamalube Yamaha Rally Team)

«  Je suis tombé malade deux jours avant le début du rallye. Je me suis senti mieux hier, mais ça a repris ce matin. Si nous avions été sur le Dakar, j’aurais peut-être essayé de continuer. Au vu des risques que nous prenons sur la moto, cela n’en vaut parfois pas la peine. Si je me sens mieux demain, je remonterai sur la moto et je prendrai le départ de l’étape 4. »

Sam Sunderland (Red Bull KTM Factory Racing)

« Evidemment, je suis très déçu d’avoir abandonné. Après avoir gagné l’étape 1, j’ai ouvert le lendemain, et aux environs du kilomètre 200, j’ai glissé de l’arrière et ça m’a éjecté de la moto.  Maintenant, j’ai un gros hématome sur ma jambe et je dois passer des examens pour mon coude en rentrant chez moi. Je suis très déçu pour l’équipe et pour moi-même. Heureusement, le championnat est déjà joué. »

 

RALLYE DU MAROC – Le Buggy MINI de CARLOS SAINZ

AUTO : PREMIÈRE VICTOIRE DU TEAM X-RAID JOHN COOPER WORKS TEAM AVEC SAINZ

 

Carlos Sainz qui a rejoint le X-Raid John Cooper Works Team, se montre de plus en plus à l’aise dans le buggy Mini deux roues motrices.

« El Matador » remporte cette 3éme étape du Rallye du Maroc 2019, devant Nasser Al-Attiyah et son Toyota Gazoo Racing qui avait la lourde tâche d’ouvrir la route aujourd’hui. Le quintuple vainqueur de l’épreuve termine à 29’’ petites secondes du pilote Espagnol.

 

RALLYE-DU-MAROC-STEPHANE-PETERHANSEL

 

L’étape a en revanche été fatale à Fernando Alonso l’un des équipiers du Qatari chez Toyota Gazoo Racing. Le pilote Espagnol a cassé son pont avant au kilomètre 75, et à rejoint au ralenti l’arrivée de la première spéciale du jour, avant  d’être ensuite rapatrié au bivouac par son équipe d’assistance.

La décision de reprendre la course en prévision du Dakar sera prise dans la nuit par son équipe.

 

RALLYE DU MAROC – Le TOYOTA HILUX de FERNANDO ALONSO et de MARC COMA

Son coéquipier Bernhard Ten Brinke chez Toyota Gazoo Racing, cinquième du classement général au départ ce matin, a été piégé par le même trou que le pilote Espagnol, et n’a pas fini l’étape…

 

RALLYE-DU-MAROC-ALONSO et TEN-BRIKE, DE-RETOUR-AU-BIVOUAC.

 

Nasser Al-Attiyah conserve la tête du classement général provisoire au soir de l’étape 3, devant un autre Toy Hilux , celui du Sud-Africain Giniel De Villiers du Toyota Gazoo Racing à 17’21’’ et Stéphane Peterhansel de l’équipe X-Raid John Cooper Works Team, 3éme à 17’51’’.

RALLYE-DU-MAROC-NASSER-AL-ATTIYAH

PAROLES DE PILOTES

 

Carlos Sainz (X-Raid John Cooper Works Team)

« Tout s’est bien passé pour nous, sans problèmes. Je pense que nous avons fait une très belle étape. Normalement, nous devrions remporter cette étape. »

Stéphane Peterhansel (X-Raid John Cooper Works Team)

«  La navigation était un peu compliquée mais globalement le nouveau système ne semble pas avoir beaucoup d’impact sur la vitesse. Il n’y avait pas assez de cap mentionné, et c’était parfois un peu compliqué de naviguer. Il faut travailler ce point-là, et nous donner plus d’informations. »

Nasser Al Attiyah (Toyota Gazoo Racing)

 « La journée a été longue parce que nous n’avons pas l’habitude du nouveau système de road-book. Nous avons préféré jouer la prudence parce que ce n’est pas facile d’ouvrir la route sans avoir pu travailler sur le road-book en amont. Nous avons roulé doucement tout en sachant que nous perdions du temps. Dans les derniers 70 kilomètres, nous avons attaqué pour essayer de gagner l’étape. »

Fernando Alonso (Toyota Gazoo Racing)

« La suspension était cassée après notre choc. Nous n’étions pas capable de réparer la voiture sur place. Nous n’avions pas d’autre choix que d’appeler notre assistance. Notre équipe est en train d’analyser les dégâts, et nous verrons si nous pouvons être au départ demain. C’est la discipline qui veut ça. Je ne suis pas blessé. »

 

RALLYE DU MAROC 2019 – CHRISTIAN LAVIEILLE –

 ENDURO CUP/SSV/AUTO OPEN/CAMION OPEN : FLICK ET VALTR TOUJOURS LEADERS, LAVIEILLE ET CURRIE PERDENT GROS

 

Dans la catégorie Enduro, Xavier Flick du Sherco TVS Rally Factory, continue d’accroitre son avance au classement général. Le pilote Sherco remporte sa troisième victoire, en autant d’étape disputée. Damien Miquel-Orlandi de RS Concept CBO termine deuxième à 36’33’’, talonné par Guillaume Borne du Team Maroc à 36’40’’.

Martin Macik remporte l’étape des camions Open sur son Iveco, devant le Tchèque Jaroslav Valtr à 13’56’, mais reste loin au classement général.

Le leader du classement général de la catégorie SSV, Casey Currie du Monster Enegy Can-Am a perdu gros aujourd’hui. L’Américain ne termine que neuvième de l’étape à 45’34’’ du vainqueur du jour, Antonio Hinojo Lopez avec le Buggy Masters Team & XRaid.

François Charliat et Vincent Gonzales occupant respectivement les deuxième et troisième place du jour à 19’20’’ et 19’52’’.

Christian Lavieille du Team Land Cruiser Toyota Auto Body, a malheureusement perdu toute chance de remporter la catégorie auto open après un arrêt au kilomètre 58 et ce à cause d’un problème mécanique.

Le pilote Français repartira néanmoins ce mardi, sans le but  de finaliser la préparation de son véhicule pour le prochain Dakar 2020.

Jean-Antoine Sabatier profite des déboires de Christian Lavieille pour remporter l’étape, et prendre la tête du classement général, devant Enrique Martinez Casanovas, deuxième aujourd’hui à 2’07’’ et Bernard Gateau, troisième à 1h14’07’’. Souad Mouktadiri et Firdouass Al-Fannane, l’équipage féminin 100% Marocain, finit quatrième.

RALLYE DU MAROC

ÉTAPE 4 – MARDI 8 OCTOBRE: AOUFOUS – AOUFOUS

 

La dernière étape atour d’Aoufous sera un mix de piste rocailleuses, d’oueds sablonneux, de dunes, de pistes rapides et d’herbes à chameaux. La plupart des terrains qu’il est possible de trouver dans la région seront au programme de ce mardi.

Après une liaison de 67 kilomètres, les concurrents autos et motos parcourront 408 kilomètres de spéciale et 30 kilomètres de liaison, alors que les Enduro Cup / SSV, n’auront « que » 311 kilomètres de secteur chronométré avant de rentrer au bivouac par une liaison de 89 kilomètres.

À cette occasion, l’ensemble des catégories récupérera son road-book le lendemain matin seulement !

 

François LEROUX

Photos : TEAMS et DPPI

 

 

Rallye-Raid

About Author

gilles