SEPTIÈME VICTOIRE POUR RENÉ RAST ET SON AUDI EN DTM. CE SAMEDI 5 OCTOBRE À HOCKENHEIM !

 

 

 

INSAISISSABLE… IMBATTABLE… RENÉ RAST !

 

Cette année, René Rast déjà couronné Champion DTM 2019 et pour la seconde fois après son sacre de 2016, lors de l’avant-dernière épreuve du calendrier tout récemment au Nürburgring le 15 septembre, René Rast donc aura littéralement dominé et surnommé la discipline.

Pour nouvelle preuve, le pilote Allemand de l’équipe Audi Sport Team Rosberg, René Rast, a une novelle fois survolé et les qualifications s’offrant sa huitième pole, avant ensuite de remporter sa septième victoire DTM de la Saison à Hockenheim !

Triomphant en l’emportant devant la BMW de Marco Wittmann, le pilote du BMW Team RMG et son coéquipier Audi du Team Phoenix, Mike ‘Rocky’ Rockenfeller.

De cette manche  mélangeant pour la toute 1ére fois les bolides du DTM et trois du Super GT Nippon, on retiendra la neuvième place de sous le drapeau à damier de l’ancien Champion du monde de F1 et Champion en titre du Super GT, le Britannique Jenson Button, le pilote le mieux placé parmi les engagés du Super GT, avec sa Honda NSX-GT.  

À retenir aussi le forfait de l’une des Aston Martin Vantage DTM du R-Motorsport, celle de Ferdinand Habsburg, avant la course en raison d’un problème de moteur, tandis que Tsuyo Matsuda a eu un arbre de transmission cassé dans sa Nissan GT-R,

Contrairement aux qualifications, le temps est resté sec, lorsque les concurrents débutent la course.

Au départ, Rast le poleman a pris la tête, devant la BMW de Wittmann, suivi de près par Mike ‘Rocky’ Rockenfeller et le Français Loïc Duval, les deux pilotes du Team Phoenix. Rockenfeller dépassait Wittmann pour la deuxième place au virage 7,  Timo Glock, du BMW Team RMG, pointant en cinquième position.

Ryo Hirakawa a stoppé sa Lexus LC500 à la fin du premier tour pour chausser des pneus neufs. Nico Müller de l’Audi Sport Team Abt Sportsline, recevant  l’ordre de redonner à Joël Eriksson du BMW Team RBM une place celle qu’il avait gagné en avantage en coupant la piste !

Les positions se sont ensuite stabilisées à l’avant, Rockenfeller recevant lui, un avertissement pour avoir forcé Wittmann… à sortir de la piste !

Button six sur la grille avec sa Honda NSX-GT se retrouvait confortablement à la huitième place de la première partie de la course et semblait plus vite que les quatre pilotes devant lui.

Glock a alors viré trop large au virage 1, sautant par-dessus les vibreurs et perdant du terrain. Son excursion hors-piste, provoquant l’ouverture de la porte du côté conducteur, le pilote de la Team RMG devait rejoindre son stand à la fin du neuvième tour. Son poursuivant, Loïc Duval, perdait sa quatrième position face à Jonathan Aberdein, avec l’Audi du WRT.

Müller continuant de récupérer du terrain, en utilisant son DRS pour dépasser Button à la Parabolique au dixième tour. Duval se faisait ensuite doubler par Robin Frijns, de l’équipe Abt Sportsline.

La voiture de sécurité entrait alors en action en raison de l’arrêt en piste de Philipp Eng du Team RBM à la Parabolique, alors que Hirakawa réalisait un deuxième stop à son stand.

La course était relancée deux tours plus tard en utilisant la formation côte à côte de type IndyCar.

Rast conservait la tête devant Wittmann et Rockenfeller. Les deux pilotes WRT se sont retrouvés et génés au virage 8 et sortaient de la piste et Pietro Fittipaldi se voyait infligé une pénalité, étant jugé responsable de la collision.

Au 23e tour, Frijns et Glock se retrouvaient côte à côte, devant Müller. Et au virage 8, les trois pilotes étaient côte à côte, Frijns et Müller ressortant devant le pilote BMW.

Wittmann a ensuite dépassé Rast au virage 6 au 24éme tour, mais le pilote Audi est revenu devant en passant à l’extérieur un tour plus tard.

Wittmann devait s’avouer battu contre la traction supérieure de l’Audi RS 5 DTM de Rast.

Müller a lui dépassé Rockenfeller pour la troisième place au 26e tour. Plus loin derrière, Jake Dennis avec son Aston du R-Motorsport, Bruno Spengler le pilote BMW Team RMG, Button l’homme  dans le coup du SuperGT, et le pilote BMW, Sheldon Van der Linde luttaient.

La bataille permettait ainsi à Jamie Green et à Aberdein du Team Rosberg de se rapprocher.

Bruno Spengler dépassait Jake Dennis pour la neuvième place, le Britannique étant désormais la cible de Jenson Button.

Cependant, Müller a dû effectuer quatre tours avant la fin, une pénalité pour excès de vitesse dans la voie des stands.

Button a donc fini par doublé Dennis et est remonté à la neuvième place. Van der Linde étant sanctionné pour avoir forcé Green à sortir de la piste…

Et, finalement sous le drapeau à damiers, René Rast triomphait à nouveau, une fois de plus, remportant sa septième victoire de la saison, gagnant cette avant-dernière course 2019, devant Marco Wittmann et Mike ‘Rocky’ Rockenfeller qui l’accompagnaient sur le podium.

Robin Frijns finissant quatrième, suivi de Loïc Duval et de Timo Glock.

Di Resta étant le meilleur des pilotes des Aston du R-Motorsport, à la septième place, Spengler, Button et Eriksson complétant le top dix.

 

Peter SOWL

Photos : TEAMS et DTM


DTM-2019-HOCKENHEIM -WITTMAN 2e, RAST le vainqueur et ROCKENFELLER, le 3éme

LE CLASSEMENT DE LA 1e COURSE D’HOCKENHEIM CE SAMEDI 5 OCTOBRE

 

1 – René Rast (Audi) Rosberg, les 38 tours en 1’01’00″948

2 – Marco Wittmann (BMW) RMG à 1″693

3 – Mike Rockenfeller (Audi) Phoenix à 10″697

4 – Robin Frijns (Audi) ABT à 17″795

5 – Loic Duval (Audi) Phoenix à 24″224

6 – Timo Glock (BMW) RMR à 25″760

7 – Paul Di Resta (Aston Martin) R-Motorsport à 26″439

8 – Bruno Spengler (BMW) RMG à 27″270

9 – Jenson Button (Honda) Kunimitsu à 31″492 (1er SuperGT)

10 – Joel Eriksson (BMW) RMG à 31″868

11 – Jake Dennis (Aston Martin) R-Motorsport à 37″997

12 – Jamie Green (Audi) Rosberg à 38″442

13 – Ryo Hirakawa (Lexus) Tom’s à 40″958

14 – Jonathan Aberdein (Audi) WRT à 46″931

15 – Pietro Fittipaldi (Audi) WRT à 59″196

16 – Sheldon van der Linde (BMW) RBM à 59″602

17 – Nico Muller (Audi) ABT à 1’01″596

18 – Tsugio Matsuda (Nissan) Nismo à 17 tours

 

MEILLEUR TOUR :
Nico Muller, en 1’30″927

 

ABANDONS :

21° tour: Daniel Juncadella

18° tour : Philipp Eng

 

NON PARTANT

Ferdinand Habsburg

DTM 2019 HOCKENHEIM René RAST remporte l’avant derniére course de la saison ce samedi 5 octobre sa 7e victoire —

LE CLASSEMENT GÉNÉRAL PROVISOIRE DU DTM 2019

 

1.Rast : 307 points – 2.Muller : 223 – 3.Wittmann : 202 – 4.Rockenfeller : 161 – 5.Frijns : 151 – 6.Eng : 144 – 7.Duval : 133 – 8.Green : 105 – 9.Spengler : 104 – 10.Aberdein : 67

 

DTM Tourisme

About Author

gilles