2020-2021 – DES PRÉCISIONS SUR LES HYPERCARS ET LMP2.

 

 

 

Le Conseil Mondial du Sport Automobile de la FIA (Fédération Internationale Automobile) qui s’est tenu ce vendredi 4 octobre 2019, a entériné le futur de l’Endurance.

À savoir en ce qui concerne la Saison 2020-2021 du Championnat du Monde d’Endurance WEC de la FIA et notamment les 24 Heures du Mans 2021, lesquelles verront l’arrivée de la catégorie reine dédiée aux Hypercars et non plus aux LMP1 !

Le règlement technique a été définitivement acté à ce jour.

 

24 H du Mans 2019 au stand l’ALPINE A 470 Photos Thierry COULIBALY

 

Quant aux voitures de la catégorie LMP2, très attractives pour les équipes privées, elles connaîtront quelques évolutions et resteront en compétition jusqu’en juin 2022 pour le Mondial WEC, et jusqu’à la fin 2022 pour les autres séries.

Le Conseil Mondial de la FIA a validé les décisions proposées collégialement par la Commission Endurance, les équipes de l’ACO et cellesde la FIA, concernant le LMP2, suite à l’apparition de la nouvelle catégorie reine, destinée aux Hypercars, en septembre 2020, dès la première épreuve du Championnat du Monde d’Endurance WEC de la FIA.

Les performances de ces nouvelles autos ayant été revues légèrement à la baisse afin de contribuer à la réduction des coûts de la catégorie reine, pour une cohérence de l’ensemble des catégories, il a été décidé de faire évoluer légèrement la performance des LMP2.

Du fait du succès de la catégorie et pour éviter les surcoûts, la période d’activité des modèles de voitures LMP2 actuels est prolongée d’une année.

Afin d’atteindre les objectifs de réduction de performance du LMP2, sans nécessiter d’investissements supplémentaires pour les concurrents engagés dans cette catégorie, les équipes techniques ACO et FIA privilégieront les paramètres techniques qui n’affectent pas l’homologation du châssis. Un exemple probable de ces paramètres techniques : la puissance moteur.

Dès septembre 2020, Hypercars et LMP2 cohabiteront ainsi en course. Les équipes engagées en LMP2 sont assurées d’une période d’activité de leurs autos, prolongée.

François LEROUX

Photos : Thierry COULIBALY et ACO

Sport

About Author

gilles