INDY LIGHTS : A LAGUNA SECA, ‘HAT TRICK’ DE RINUS VEEKAY, MAIS LE TITRE POUR OLIVER ASKEW.

 

 

 

Rinus VeeKay de l’équipe Juncos, a dominé les deux courses d’Indy Lights de Laguna Seca.
Néanmoins, c’était insuffisant pour stopper son rival. Oliver Askew qui roule pour Andretti et devient donc le Champion 2019.

 

C’est la manche finale de l’Indy Lights 2019. Oliver Askew, le jeune pilote du Team Andretti, est largement en tête au classement général provisoire. Il n’y a que huit voitures en piste.

À ce titre, Exclusive annonce son intention de venir l’an prochain dans cette discipline. Vu le plateau, un ou deux concurrents supplémentaires ne seraient pas du luxe…

En attendant, le simple fait d’être au départ des deux manches assureraient automatiquement des points à Askew.

Son rival, Rinus VeeKay du Juncos, donne le change et décroche la pole position.

 

Course 1

VeeKay sème d’emblée le peloton. Toby Sowery du HMD est deux. Robert Megennis autre pilote Andretti, double Askew pour la troisième place.

Le leader du Classement se range derrière son équipier et il déroule.

VeeKay s’impose ainsi devant Sowery et Megennis. En terminant quatre, Askew devient officiellement Champion d’Indy Lights 2019 !

 

Course 2

De nouveau, VeeKay est sur orbite. Sowery dépose Askew, passant second. Le néo-champion ne se laisse pas faire et il repasse le Britannique. Askew tente ensuite de revenir sur le leader. Néanmoins, VeeKay lui « répond » et le Néerlandais finit par agrandir l’écart.

Doublé de Veekay. Bien plus tard, Askew et Sowery passent devant le damier.

Avec 486 points, Askew succède donc à Pato O’Ward au classement. Il reçoit un chèque de 1,1 million de dollar (1 million d’euros) et une participation à trois courses d’Indy Lights.

Déjà champion d’US F2000 et ancien lauréat du Team USA Scholarship, ainsi que du Road to US F2000 Shootout, Askew est un pur produit de la « Road to Indy ».

VeeKay finit derriére second avec 465 points. Comme l’an dernier avec Colton Herta, c’est le vice-Champion qui tape dans l’œil du paddock d’Indycar. Rahal lui a ouvertement fait des œillades.

Trois avec 367 points, Sowery s’est révélé en fin de saison. Précisons que le Britannique, aux poches notoirement trouées, n’avait disputé que des courses ici et là, depuis l’automne 2017.

Des regrets pour Julien Falchero, qui disputa deux manches, avant de revenir en France. L’ex-pilote de GP3 aurait sans doute pu décrocher quelques podiums…

 

Joest Jonathan OUAKNINE

Photos : INDY LIGHTS

Oliver Askew, félicité par Michael Andretti. Copyright : INDY LIGHTS

 

Indylight Monoplaces

About Author

JOEST JONATHAN OUAKNINE